African American History Month Challenge 2023 : bilan

Pour tout savoir sur le challenge cliquez sur le logo

Le mois de février commence et l’African American History Month Challenge aussi et j’ai commencé à le préparer depuis un moment dans mes lectures et autres et j’ai vraiment hâte de découvrir ce que les participants, inscrits ou occasionnels, fidèles (oui, quand arrive la 5e année d’un challenge, on peut dire qu’il y a des habitués!) ou les nouveaux vont présenter!

Je vais essayer de mettre ce billet récapitulatif à jour quotidiennement en fonction de mes possibilités. Pensez juste à m’envoyer vos liens sur le blog en commentaire, même si vous participez sur Instagram ou sur Facebook car sinon je risque de manquer des publications.

Voici les personnes qui se sont inscrites (mais je rappelle qu’on peut participer au fil du mois sans être inscrit, pas d’obligation! Si vous vous rendez compte que vous avez parlé de quelque chose qui correspond sans être inscrits : n’hésitez pas à m’envoyer votre lien en commentaire! Mon but est plus de faire une sorte de bibliothèque collaborative sur le sujet!) :

  1. Enna
  2. Anne
  3. Nath Sci
  4. Hilde
  5. Blandine
  6. Doudou Matous
  7. Mimipinson
  8. Sylire
  9. Rachel
  10. Sibylline

Je rappelle que vous pouvez trouver des idées qui correspondent à ce mois sur le billet d’inscription!

Pour échanger pendant le mois ou pendant l’année et pour trouver d’autres idées :

IL Y A UN GROUPE FACEBOOK

Sur Instagram vous pouvez préciser #aahmchallengeennalit

Cliquez sur les liens suivants pour arriver sur les articles des participants!

Présentation du challenge / Idées de lectures / Envies de billets :

Enna

Blandine

1er février :

2 février :

Nath Sci : « Dans la peau d’un noir » de JH Griffin (Document)

3 février :

Enna : « Colin in Black & White » par Colin Kaepernick et Ava DuVernay / « Dear White People » par Justin Simien sur Netflix (Séries)

Doudou Matous : « La longue route de Little Charlie » de Christopher Paul Curtis (Jeunesse)

The_reading_nook_chronicles : « Pies from Nowhere – How Georgia Gilmore sustained the Montgomery Boycott Bus » de Dee Romito et Laura Freeman (Album jeunesse)

4 février :

Enna : « Harlem shuffle » de Colson Whitehead (Roman)

The_reading_nook_chronicles : Kadir Nelson (Artiste)

5 février :

6 février :

Enna : « Alma (T2 – L’enchanteuse) » de Timothée de Fombelle (Lu par Gaël Kamilindi) (Roman jeunesse)

Mamabookine : « Arpenter la nuit » de Leila Mottley (Roman)

7 février :

8 février :

9 février :

10 février :

11 février :

12 février :

13 février :

14 février :

15 février :

16 février :

17 février :

18 février :

J’ai fait un petit logo pour la journée Toni Morrison le 18 février (jour de son anniversaire) mais vous pouvez l’utiliser n’importe quel jour où vous parlez de Toni Morrison!

19 février :

20 février :

21 février :
J’ai fait un petit logo pour la LC autour des droits des Afro-Américains le 21 février (jour de la mort de Malcom X) mais vous pouvez l’utiliser quand vous voulez sur cette thématique!

22 février :

23 février :

24 février :

25 février :

26 février :

27 février :

28 février :

En mars (pour finir) :

Un peu plus tard encore :

Alma (T2 – L’enchanteuse) : Timothée de Fombelle (Lu par Gaël Kamilindi)

Après avoir lu le tome 1 « Alma Le vent se lève », je savais que j’essaierai de lire le tome 2 pour l’African American History Month challenge alors quand je l’ai vu à la médiathèque en version audio, je me suis précipitée!

On retrouve dans ce deuxième tome les personnages du premier alors je ne vais pas trop en dire sur l’histoire pour ne pas vous gâcher la lecture de cette série. Ce que je peux vous dire c’est qu’on va beaucoup voyager dans ce volume : Saint-Domingue, La Rochelle, Louisiane, Liverpool et même un petit détour par Versailles et l’Australie. Tout ça parce que le cœur du roman est le trafic d’esclaves.

Les personnages principaux sont les jeunes rencontrés dans le tome 1 : Alma bien sûr, la jeune Africaine, éponge capable de s’adapter à toutes les situations, qui cherche son petit frère qui lui a été envoyé en Louisiane pour être vendu, Joseph toujours à la recherche de son trésor et Amélie Bassac, dont le seul héritage de son père floué par son comptable est une plantation à Saint Domingue ainsi que ses esclaves.

D’autres personnages de tous horizons se greffent à l’histoire, certains bienveillants, certains malhonnêtes, certains vénaux, certains tout simplement méchants et d’autres cherchant à faire progresser la société en voulant faire abolir l’esclavage.

C’est un tourbillon d’aventures et d’émotions qui se lit très bien mais qui serait difficile à raconter (et ça m’arrange bien de ne pas vouloir pour gâcher le suspense!). C’est aussi un voyage historique vraiment passionnant qui tout en étant totalement romancé donne des informations réelles sur des faits historiques.

Un des aspects qui m’intéresse particulièrement à l’occasion de l’African American History Month challenge, c’est la partie qui se passe en Louisiane et qui montre la manière dont les lois interdisant la vente de nouveaux esclaves est contournée et la manière terrible dont sont traités les esclaves dans les plantations. C’est très réaliste.

J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome et j’ai vraiment envie de savoir comment les chemins des trois personnages principaux vont se rejoindre. J’ai envie qu’Alma retrouve sa famille et son Afrique natale, j’ai envie de Joseph trouve son vrai trésor et j’ai envie de voir Amélie montrer sa force de caractère et espère la voir sortir d’un système appartenant au passé. Je me suis attachée à eux et j’ai envie de voir le meilleur leur arriver!

J’ai aussi aimé la version audio que j’ai trouvée très bien lue, très vivante.

Où va le blog cette semaine?

A jour dans mon travail scolaire (juste une interrogation à corriger ce weekend) et presque à jour sur le blog! Je commence à me sentir moins fatiguée et moins enrhumée (même si je tousse toujours, mais je me dope aux vitamines et magnésium!), j’envisage même d’enfin me remettre au sport ce weekend et ma lecture du moment avance bien aussi!

Quel est le programme cette semaine?

Demain, lundi 6 janvier, ce sera un billet sur le tome 2 du roman jeunesse « Alma » (« L’enchanteuse ») en audio.

Mercredi 8 février, ce sera le rendez-vous mensuel « Les cinq sens d’Enna » et je vous proposerai un rappel de ce qu’est la soul food et une recette soul food de « Mac and cheese » pour l’African American History Month challenge. Et je vous demanderai de m’aider à choisir une lecture avec le Book Jar.

Vendredi 10 février, je vous parlerai de l’album jeunesse « I have a dream -52 icônes noires qui ont marqué l’histoire ».

Samedi 11 février, il y aura le tirage au sort du Book Jar et la mosaïque du 2/2 à 2h02 et/ou 14h02.

Et enfin, dimanche 12 février, si je me dépêche de le finir je vous donnerai mon avis sur « Tous nos noms ».

En ce moment, avec les yeux, je lis « Tous nos noms » de Dinaw Mengestu et avec les oreilles, « Parasite » de Sylvain Forge (lu par Catherine Gautier). Ma prochaine lecture papier sera « Memorial Drive » de Natasha Trethewey et je n’ai pas encore choisi ma prochaine lecture audio.

Je vous souhaite une bonne semaine et de belles lectures à tous! A bientôt!

Harlem shuffle : Colson Whitehead

J’ai lu et aimé « Underground Railroad » et « Nickel Boys » de Colson Whitehead et je savais que je lirai son nouveau roman et je suis vraiment contente de pouvoir en parler dans le cadre de l’African American History Month challenge. J’ai mis beaucoup de temps à la lire car je l’ai commencé à une période où j’étais fatiguée mais j’ai beaucoup aimé

Ce roman est très différents des deux autres que ce soit par la période historique (pour « Underground Railroad ») que géographiquement puisque nous ne sommes pas dans le Sud mais dans le Nord des Etats-Unis, à New York (ou plus exactement Harlem) dans les années 1960. Mais le point commun entre les romans de Colson Whitehead est la condition de vie des Noirs aux Etats-Unis.

Pour commencer, je vais vous parler de la forme car je l’ai trouvée intéressante. Le roman fait environ 400 pages et il est découpé en 3 grandes parties datées : « Le pick up  » 1959, qui fait 135 pages, « Dorveille » 1961, 125 pages et « On se calme, chéri » 1964, 143 pages. Et en fait, j’ai lu ces 3 parties comme on pourrait lire trois tomes d’une série avec au centre un personnages principal, quelques personnages récurrents et surtout un lieu qui est un personnage à part entière : Harlem. A la fin de chaque partie, l’événement central est clos et dans le suivant, qui est chronologique, on retrouve les liens entre les personnages et un nouvel élément devient le cœur de l’histoire. J’imagine très bien qu’une série télévisée en soit tirée avec ce même découpage pour faire des saisons!

Le personnage principal est Ray Carney, vendeur de meubles et d’électroménager qui a sa propre boutique à Harlem. Au début du roman, sa boutique est assez modeste et d’ailleurs, il n’est pas très bien considéré par ses beaux-parents plus aisés qui sont pas ravis que leur fille ait épousé un simple commerçant (et qui plus est, un homme à la peau beaucoup plus foncée que celle de leur fille…). Ce n’est pas la seule différence sociale entre Ray et Elizabeth, car il est le fils d’un gangster d’Harlem, décédé au moment du roman, mais Ray a toujours des connections avec certaines personnes du milieu. Ray, lui, a un fond honnête, il cherche à s’élever par sa boutique mais comme le dit l’auteur il « n’est pas un voyou, tout juste un peu filou » et il fait un peu de trafic de radio et de téléviseurs tombés du camion pour arrondir les fins de mois et lui permettre de rêver d’un meilleur appartement pour lui et sa famille.

Dans la première partie, il va se retrouver mêlé à un cambriolage par le biais de son cousin Freddie, d’abord indirectement puis très concrètement. Il va se frotter à Miami Joe, un gangster haut en couleur…

Dans la deuxième partie, Ray qui espérait pouvoir entrer dans le « Dumas Club » une organisation de personnalités noires locales influentes se fait recaler et l’injustice qu’il ressent va le lancer dans une vengeance savamment orchestrée où il va mettre de son côté ses contacts dans le milieu interlope, notamment le glaçant Pepper qui a bien connu son père…

Et enfin dans la troisième partie, son cousin Freddie qui depuis l’enfance l’entraine dans les mauvais coups tout en lui disant « Je voulais pas te créer des problèmes » va le mettre dans le collimateur d’un autre genre de gangsters : les Van Wyck une famille blanche très riche et très influente…

A chaque fois, Ray va faire un pas de plus vers l’illégalité tout en faisant aussi un pas de plus vers plus de respectabilité car il est très discret et ne fait rien d’autre qu’essayer d’améliorer sa vie pour le bien-être de sa famille. C’est un personnage très complexe et attachant.

Mais ce qui est le plus passionnant dans cette histoire c’est l’ambiance : on est d’une part dans un roman noir avec sa mafia, les bijoux à refourguer, les vols, les armes, les noms des personnages très imagés, les guerres de pouvoir, les flics véreux… Mais on est aussi dans une histoire très sociale : les différences entre les riches et les pauvres, les Noirs et les Blancs certes mais aussi les Noirs plus aisés, les moins honnêtes ou les plus démunis. La géographie de la ville a d’ailleurs toute son importance, ça se joue même à une rue près pour être considéré différemment. Et enfin, il y a aussi tout un côté racial avec la difficulté à faire sa place quand on est Noir même dans le Nord où il n’y a pas de ségrégation officielle mais où le racisme existe bien évidement. Et c’est aussi une époque où les droits des Noirs sont au coeur de l’Histoire avec un grand H. Dans la dernière partie, il y a des émeutes car un jeune noir a été tué par un policier de façon abusive et le policier -blanc- n’a pas été condamné et cela révolte la population noire de Harlem.

C’est donc un savant mélange de roman dramatique, de roman noir et d’une chronique de la vie dans ce quartier. Petite touche qui m’a fait sourire régulièrement, c’est la manière dont Ray, qui est vendeur de meubles, observe, même dans des situations dramatiques ou tendues, les meubles qui l’entourent en les décrivant ou donnant le nom de la marque comme s’il avait en permanence un catalogue dans la tête.

Merci aux Editions Albin Michel

« Colin in Black & White » par Colin Kaepernick et Ava DuVernay / « Dear White People » par Justin Simien sur Netflix

Deux séries qui montrent et font réfléchir à ce que c’est d’être un jeune Noir aux Etats-Unis et qui questionnent le racisme au quotidien.

C’est un documentaire un peu hybride : c’est la vie de Colin Kaepernick (le joueur de football américain qui a mis un genou à terre pour le droit des Noirs) présentée comme une série classique avec des acteurs qui raconte sa jeunesse de jeune Noir adopté par un couple blanc, doué pour tous les sports et particulièrement le baseball mais dont la vraie passion et le but ultime est de percer dans le football américain. On y découvre pratiquement en même temps que lui toutes les brimades plus ou moins grandes (mais toujours pesantes) liées au fait qu’il soit Noir. Mais en plus, le vrai Colin Kaepernick intervient aussi vraiment pour faire des parallèles avec l’histoire passée ou présente des Noirs aux États-Unis et j’ai trouvé ça assez passionnant et instructif.

*

« Le prestigieux campus universitaire de Winchester est en proie aux rivalités, aux amours et aux crises identitaires. Mais il fait face à une nouvelle révolution quand les étudiants blancs qui écrivent pour le magazine université Pastiche débarquent à une soirée en arborant un blackface pour protester contre l’émission de radio « Dear white people », animée par une étudiante métisse, Samantha White, dans laquelle elle dénonce les injustices et les comportements racistes sur le campus.« 

Dans cette série, dont j’ai vu la saison 1 (dont j’ai recopié le résumé sur internet) et la saison 2, il est question de l’identité noire dans le milieu de jeunes universitaires. Des incompréhensions entre les Blancs et les Noirs, du rejet des uns et des autres ou des rapprochements amoureux ou sexuels.

J’ai beaucoup aimé cette série qui sous couvert d’être une « campus series » fait vraiment réfléchir à l’identité noire et à la difficulté du vivre ensemble.

Qu’est ce que je faisais le jeudi 02/02 à 02h02 et/ou à 14h02??

LE  2/2 À 02h02  : 

Je dormais (heureusement!)

LE  2/2 À 14h02 :

J’accueillais une classe de 4e dans ma salle de classe. J’avais cours à 14h et quand j’ai rejoins ma classe un élève m’a dit en plaisantant : « Il est 14h02, vous êtes en retard! » et moi qui avais complètement oublié de mettre une alarme, j’ai fait semblant de regarder l’heure sur mon téléphone et j’ai pris discrètement en photo les élèves qui entraient en cours.

Si vous avez joué, envoyez moi votre photo AVANT le 9 FEVRIER (je vous presse un peu car je vais partir quelques jours en vacances) en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et l’adresse de votre blog si vous en avez un pour le recap’ que je ferai avec Steff, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, matin ou soir) à cette adresse :

 ENNALIT@GMAIL.COM

Vous trouverez la mosaïque le 11 FEVRIER si tout va bien!

A bientôt!

La photo du 02/02 à 14h02 (trop tard pour 02h02)

Nous sommes le jeudi 02/02 :  n’oubliez pas de prendre la photo à 14h02 (trop tard pour 02h02)!

Il suffit de mettre une alarme sur son téléphone, un réveil dans la maison, un post-it en évidence, en parler autour de vous et de tous prendre une photo en même temps!

Et pensez à m’envoyer votre photo à ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, nuit ou jour), dans les 2 ou 3 jours qui suivent maximum. Je les envoie à Steff qui concocte une mosaïque et on vous met ça en ligne très vite!

Envoyez moi vos photos jusqu’au 7 février pour que je puisse les envoyer à Steff et que je puisse les mettre en ligne le 9 février (pas plus tard car je pars en vacances pour quelques jours après).

A tout à l’heure pour ma/mes photos, si j’ai le temps de les mettre en ligne ce soir, sinon ça sera demain!

Oyez! Oyez!

Ma vie de lectrice :

Dans le menu « Enna lit » à la rubrique « Lectures communes 2022», vous trouverez les lectures communes prévues, n’hésitez pas à m’en proposer en allant jeter un coup d’oeil à ma PAL!

Ce mois-ci j’ai prévu de prévu de parler de : Harlem Shuffle / Le rêve de Sam /Alma L’enchanteuse / I Have a Dream – 52 icones noires qui ont marqué l’histoire / La douceur de l’eau / Le rêve de Sam / Né coupable / Queenie la marraine de Harlem (Sous réserve de changements de dernière minute)

N’hésitez pas à me dire si vous voulez me rejoindre!

Dans le menu « Enna lit » vous pourrez trouver la rubrique « Ma PAL » où je range les livres qui sont chez moi et que j’aimerais lire un jour et en général je note aussi mes lectures en cours!

Ma PAL a un peu grossi ce mois-ci (certains sont déjà lus, d’autres seront dans ma PAL quelques temps 😉 :

I have a dream 52 icones noires qui ont marqué l’histoire / Né coupable / Le rêve de Sam
La douceur de l’eau
Memorial Drive / L’horizon d’une nuit
Hacker

Ma vie de blogueuse :

Tous les weekends, je vous donne le programme de la semaine à venir dans le billet « Où va le blog cette semaine? » (que vous pouvez retrouver dans « Les rendez-vous d’Enna »  mais vous pouvez aussi vous abonner au blog pour être informés de toutes les publications en cliquant sur le logo bleu « Abonné Enna lit,Enna vit! »

J’ai une page Facebook pour le blog (Ennalit). N’hésitez pas à cliquer « j’aime » : j’y parle de mes lectures du moment, de ce qui se passe sur le blog et je raconte un peu ma vie de lectrice et mes envies liées au blog et aux livres et je parle de petites choses qui ne sont pas forcément sur le blog alors n’hésitez pas à nous rejoindre.  Pour y accéder facilement, il y a un lien direct en haut à droite. J’ai aussi un compte Instagram pour le blog (Ennalitblog)Merci à tous ceux qui me suivent déjà! Malheureusement, depuis un bon moment maintenant (je pense que je peux compter en années…) les liens depuis mon blog sont bannis sur FB et Instagram et même Linktree est banni donc je n’ai plus aucun moyen de partager mes liens (et les autres ne peuvent pas non plus les partager) sur les réseaux sociaux… Alors ma solution, c’est de copier les liens en ajoutant des espaces et de vous demander de bien vouloir les coller en retirant ces espaces, de recopier mes avis sur les réseaux sociaux ou de vous encourager à taper ennalit wordpress pour me trouver…. Et je trouve ça terriblement injuste 😦

Les inscriptions pour le challenge Petit Bac 2023 sont fermées. Premier recap’ le 1er avril!

72043184

Le rendez-vous photographique est aujourd’hui le jeudi 2 février à 2h02 (trop tard pour prendre la photo) et/ou 14h02. N’hésitez pas à mettre votre alarme et prendre une photo! Le prochain rendez-vous sera le vendredi 3 mars à 3h03 et/ou 15h03.

L’African American History Month challenge a commencé pour tout le mois de février : vous pouvez participer sans être inscrit avec même un seul avis ou en commentaire.

Le Challenge Goncourt des Lycéens est un challenge collaboratif, illimité et rétroactif! On peut jouer avec juste un titre! Le lauréat 2023 est « Beyrouth-sur-Seine » de Sabyl Ghoussoub, n’hésitez pas à m’envoyer vos liens!

challenge prix des lectrices de elle

Le Challenge Prix des Lectrices de Elle est un challenge collaboratif, illimité et rétroactif! On peut jouer avec juste un titre! N’hésitez pas à m’envoyer vos liens! Les nouveaux lauréats ont été annoncés  :

La carte postale de Anne Berest (Roman) / Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain (document) / La colline aux disparus de Tana French (polar)

La vie des autres :

Sylire propose le rendez-vous « Ecoutons un livre » qui permet de mettre en avant les livres audio en compilant le 28 de chaque mois toutes nos lectures audio du mois (sans date fixée pour nous).

Un autre rendez-vous auquel je ne participe pas régulièrement mais quand c’est possible pour moi j’y vais : tous les mercredi, on peut lire des BD. Ça se passe chez Fanny, chez Moka chez Noukette, et chez Stéphie.

Les Bibliomaniacs :  l’émission littéraire la plus sympa que je connaisse (cliquez sur l’image pour arriver sur le site et écouter ou télécharger l’émission) sont mes copines virtuelles et j’aime beaucoup les écouter! Elles ont un groupe FB pour échanger encore plus!

Vous faites quoi demain le 02/02 à 02h02 (cette nuit) et/ou à 14h02??

Moi?

Le 02/02 à 02h02 et/ou à 14h02,  je prendrai une photo de ce que je suis en train de faire (enfin je ne pense pas en être à 2h02 ;-).

Vous aussi, prenez une photo de ce que vous êtes en train de faire, du lieu où vous êtes, des gens qui vous entourent (on n’est pas obligé de voir votre tête), ce que vous voulez !

Il suffit de mettre une alarme sur son téléphone, un réveil dans la maison, un post-it en évidence, en parler autour de vous et de tous prendre une photo en même temps!

Pas besoin de s’inscrire à l’avance ni même de nous connaître avant, pas besoin d’avoir un blog et si vous en avez un, vous n’êtes pas obligés de faire de billet : le but c’est de se dire qu’au même moment on a tous appuyé sur le déclencheur! Plus on est de fous, plus la mosaïque sera grande 😉

Il suffit ensuite soit de m’envoyer un lien sur le blog ou de m’envoyer votre photo à ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, matin ou soir), dans les 2 ou 3 jours qui suivent maximum. Je les envoie à Steff qui concocte une mosaïque et on vous met ça en ligne très vite!

Si vous êtes partant, n’hésitez pas! A demain j’espère! 🙂

Bilan de mes lectures de janvier 2023

En janvier, j’ai lu :

Carnets d’aventures ordinaires Les potes
Alma L’enchanteuse T2
Harlem Shuffle
I have a dream 52 icônes noires qui ont marqué l’histoire
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3eI_VJ2wLqtuQn40iLKtk5hrO-f5Xo1iC85VxRF9dbJs_QVvOZP9CjUBzWdMKYhK0oKqdhZqQyVTnK2KQ4tDlh0McEe4tMBIDqEO5_3SxGqdO8ld4VTwv8ZlQgleuRYyocl1YrlunW4Q-yEhX5EmydY=w95-h100-noLa douceur de l’eau
Né coupable
Le réseau Corneille

J’ai abandonné :

rien

*

7 lectures : 1 BD, 1 album jeunesse, 2 roman jeunesse, 3 romans, 0 documents, 0 recueil de nouvelles/poésie/théâtre, 0 nouvelle (dont 2 livres audio, 1 coup de cœur, 0 livre en anglais, 2 livres de ma PAL (je compte les abandons de ma PAL car ils l’ont quand même quittée!) (et de ma PAL Agatha Christie = –60), sur liseuse, 0 abandon