Les deux moitiés de l’amitié : Susie Morgenstern

Salah est un garçon de 12 ans, d’origine arabe, qui vit dans un appartement avec ses 6 frères et soeurs, son père ouvrier et sa mère qui ne parle pas très bien français. Sarah est une fille de 10 ans, fille unique, qui habite dans une maison de 8 pièces avec jardin avec ses parents. Elle est de religion juive.
 
Chacun de leur côté, ils s’ennuient…Jusqu’à ce que Salah appelle un numéro de téléphone au hasard dans l’annuaire et tombe sur Sarah :
 
« -Ici, c’est Salah.
 
-Salah? C’est drôle je m’appelle Sarah, c’est presque pareil que Salah… »
 
Ils deviennent amis par la voix, échangent sur leurs vies et leurs cultures respectives, abordant les sujets qui constituent leurs différences : sociales, culturelles et religieuses :
 
« -Mais qu’est ce que c’est exactement, être juif? […]
 
-[…] Et dis-moi un peu maintenant, qu’est ce que c’est d’être arabe? […]
 
-Si on savait lequel était le bon avec tous ces dieux…soupire Salah.
 
-Avec un peu de chance, c’est le même, déclara Sarah…
 
On apprend des choses sur les religions juives et musulmanes, il y a aussi une réflexion sur l’amitié en général:
 
« -Alors, comment trouve-t-on un ami? demanda Sarah d’un air triste. Avec tous ces gens dans le monde, sur cette terre, dans cette ville, comment trouver celui qui peut devenir un ami?
 
-C’est une question de chance, le hasard, de circonstances, explique sa mère gentiment.
 
Son père ajoute :
 
-C’est peut-être de la magie, de la chimie. C’est merveilleux quand ça arrive. L’amitié, c’est un effort constant. Il faut que chacun y mette du sien pour que ça marche. »
 
L’histoire s’arrête quand les deux enfants se rencontrent. Mais on ne sait pas comment ils sont confrontés au réel…Devront-ils supporter le racisme ou à l’intolérance qui pourraient être causés par les différences qu’eux ne ressentent pas ?
 
Âge 10-14 ans
 
Thème du Club Lecture : « L’amitié malgré les différences »
 
 

10 commentaires sur « Les deux moitiés de l’amitié : Susie Morgenstern »

  1. @ Allie : Le roman est plus centré sur la découverte de l’autre, l’envie d’en savoir plus sur la culture et la religion de l’autre et en cela c’est pas mal du tout. Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire, qu’après leur rencontre, ces deux enfants n’auraient pas de préjugés l’un sur l’autre mais peut-être que les choses seraient peut être différentes de la part des adultes.
    @mammig : Bienvenue ici Moi aussi j’aime bien cette auteur, je trouve qu’elle est en phase avec la société.

    J'aime

  2. @Sullivan : J’ai encore plein de livres à découvrir de cette auteur.
    @Bonjour : oui, cela pose question sur leur avenir.
    @Florine : Bonne lecture alors!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :