« Amok ou Le fou de Malaisie » de Stefan Zweig

Lu dans le cadre du Challenge ABC. Recueil de 3 nouvelles, je n’ai, pour l’instant, lu que la première, « Amok ou Le fou de Malaisie ».(Les deux autres sont « Lettre d’une inconnue » et « La Ruelle du Clair de Lune« .)

Sur un paquebot, au milieu de la nuit, dans cette ambiance d’entre-deux mondes, un homme confie son secret à autre qui lui est complètement inconnu.

C’est un médecin qui vient de passer plusieurs années en Malaisie -des années de solitude et d’isolement-. Puis, au détour d’une rencontre inopinée avec une femme venue exiger de lui un service, sa vie  bascule quand il est mis au courant du secret de celle-ci et il plonge dans une passion destructrice. Il décrit cette passion comme étant « l’amok » qui en Malaisie désigne « de la folie, une sorte de rage humaine…une crise mono-maniaque meurtrière et insensée […] ». Il devient « fou » de désir, puis d’amour et enfin de culpabilité.

Ce récit -cette nouvelle- est merveilleusement bien écrite. L’atmosphère du paquebot puis de la Malaisie et de la société des occidentaux aisés qui y vivent est très bien rendue.

Stefan Zweig sait trouver les mots justes et nous emporter avec un style fluide et limpide. C’est avec une très belle écriture qu’il nous fait le récit de la destruction que peut entraîner la passion dévorante.

Je vous conseille aussi « Le joueur d’échecs » que j’avais beaucoup aimé.