Là où vont nos pères : Shaun Tan

Lu il y a quelques temps…
 
C’est une bande dessinée sans texte sur l’immigration, sur ce qui pousse des gens à quitter leur pays et leur famille et sur l’étrangeté du monde qu’ils découvrent. Le pays d’origine et le pays d’accueil ainsi que les époques sont indéfinis ce qui rend cet album intemporel.
Le dessin est très beau, très sobre, aux couleurs douces. Il évoque des choses très réelles (des objets du quotidien par exemple) et des animaux imaginaires, des aliments inconnus pour représenter le « nouveau monde ».
J’étais surprise tout d’abord par l’absence de texte, mais très vite je me suis laissée emporter par la poésie et le réalisme de cette histoire. On comprend, on devine, on ressent…
Une très belle découverte…Très beau, très poétique et émouvant.
 
Merci à Bulise de toujours bien me conseiller en bande dessinée…entre autres!
« Là où vont nos pères » de Shaun Tan a obtenu le prix 2008 du meilleur album à Angoulême.

Roaarrr Challenge

4 commentaires sur « Là où vont nos pères : Shaun Tan »

  1. Oui, c’est un excellent choix, ainsi que Persepolis et Aya… La BD de Shaun Tan est particulièrement émouvante car elle mêle très habilement imaginaire et thèmes de réflexion (immigration, intégration…).

    J'aime

    1. @Jeff : J’ai eu un vrai coup de cœur pour cette BD sans mots, qui fait effectivement appel à l’imaginaire. On comprend tout ce qu’il veut nous transmettre et on se crée un univers autour. Et même sans mot, on prend son temps pour la « lire » tant il y a de petits détails…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :