Une semaine en Iran (Isphan, Kashan,Téhéran)

L’Iran est un pays dont le nom fait un peu peur… mais quand le Voyageur m’a proposé cette destination en 2007, passée la première inquiétude, je me suis souvenue que l’Iran c’était aussi la Perse, un nom qui fait beaucoup plus rêver…

Nous sommes donc partis tous les deux avec nos sacs à dos et nos billets aller-retour Istanbul-Téhéran…et rien d’autres…pas de réservations d’hôtel et pas de visas … En effet, il est possible d’acheter un visa pour une semaine à l’arrivée à l’aéroport…(Pour un premier grand voyage, c’était vraiment la plongée dans l’aventure!)

Nous avons donc limité notre séjour à 3 villes : Ispahan, Kashan et Téhéran, avec une excursion à Abyané.

Je suis tombée amoureuse de Ispahan, une ville lumineuse (mais aérée), des monuments sublimes (le fameux « bleu d’Ispahan ») et des rencontres avec des gens vraiment curieux des autres.

Mosquée de L’Imam sur la place à Ispahan. La porte est tournée vers la place mais la Mosquée est « décentrée » pour être tournée vers la Mecque.
 
 
Le portail de la Mosquée de l’Imam à Ispahan.
 
La Mosquée Sheikh Lotfillah, toujours sur la grande place de Ispahan.
 
 
Détail du balcon de Palais Ali Qapu sur la place à Ispahan.
 
Palais Chatel Sotun, « le palais aux 40 colonnes » (20 sur le balcon et 20 qui se reflètent dans l’eau). Palais sublime, avec des oeuvres d’art qui ont été épargnées par la révolution islamique, notamment des peintures où l’on voit des danseuses presque nues et des banquets où coule le vin!
 
 
Le pont Si-o-seh, l’un des nombreux pont de Ispahan…et … le Voyageur!
 
A Kashan, il faisait beaucoup plus chaud (sans doute car il n’y avait pas la fraîcheur apportée par l’eau). Nous sommes arrivé un vendredi, et c’est un jour où la vie s’arrête littéralement, c’était très étrange!
 
 

Derrière des façades très sobres se cachent des demeures magnifiques qui ont été récemment rénovées, ici, Khan-e-Tabatabei.

 
Nous avons pu monter sur le toit du hammam historique.
 
Avant de rejoindre Téhéran, nous avons fait une excursion de la journée à Abyané, un village de montagne, entouré de roches et de montagnes.
 
Puis nous sommes rentré par Téhéran.
 
La circulation (des voitures et des piétons) est assez spectaculaire à Téhéran…D’ailleurs voici une vidéo que j’ai filmée là-bas!

A Téhéran, nous avons eu la grande chance d’avoir été guidés par une jeune fille adorable que nous avions rencontré au départ, à l’aéroport de Istanbul, qui parlait anglais et qui nous avait donné son numéro de téléphone pour que nous l’appelions à notre arrivée à la capitale. Elle s’est occupée de nous, nous a promené dans toute la ville en voiture, nous a invité à dîner, nous a fait visité un grand parc et nous à même invité à boire le thé chez elle, dans un magnifique appartement sur les hauteur de Téhéran. C’était une rencontre formidable!

 
Nous avons d’ailleurs fait beaucoup de rencontres pendant cette semaine. Des gens qui étaient curieux de voir des étrangers et qui avait envie de pratiquer leur anglais (et leur français). De nombreuses personnes nous ont demandé si elles pouvaient nous prendre en photo, avec eux ou parfois juste nous! (C’était une drôle de sensation, comme si on était devenu célèbre sans le savoir!!).
 
De nombreuses personnes voulait juste nous parler, parler de tout et de rien, de nous, de la France, du monde…Se posant des questions sur la raison de notre voyage en Iran, se demandant si on n’avait pas eu eu peur de venir (ils ont bien conscience de l’image que dégage leur pays).
 
A un moment, j’ai été assaillie par une « nuée » d’adolescentes joyeuses qui avaient plein de questions à me poser en anglais, depuis « Where are you from? »(D’où venez vous?) à « Is this your husband? »(Est-ce votre mari?) en passant par « What’s your favourite colour? »(Quelle est votre couleur préférée?) et « What do you think of the scarf ? »(Que pensez vous du foulard?)… C’était un très joli moment, très gai, un échange… J’ai pensé à mes élèves…qui n’auraient sans doute pas eu cette curiosité…
 
 
Une autre scène touchante « d’échange culturel » s’est passée à Ispahan, quand trois jeunes hommes, étudiants en français, nous ont abordé car ils nous avaient entendus parler. Quand je leur ai dit que nous venions de Normandie, l’un d’eux a eu un cris du coeur « Comme Guy de Maupassant! » Ils parlaient un français un peu ampoulé, un peu « scolaire », se coupaient la parole en utilisant les formules de politesse du farsi (la langue parlée en Iran) mais en français…Ils rêvaient d’une France sortie des livres, qu’ils ne verraient sans doute jamais car ils n’ont pas le droit de sortir du pays avant d’avoir fait leur service militaire, après leur études, et qu’après tout cela…il fallait bien travailler…
 
L’autre particularité de ce voyage était pour moi d’être tout le temps « déguisée » puisque la tenue islamique est obligatoire pour toutes les femmes même les occidentales : un pantalon long, une tunique ou un manteau large atteignant au moins mi-cuisses et un foulard pour cacher les cheveux (mais pas le visage).
 
 
Moi, dans une de mes tenues iraniennes!
 
C’est supportable pour une semaine…Humainement, c’est dur de se dire que c’est obligatoire…J’ai croisé des regards mauvais de femmes traditionalistes car mon pantalon montrait un tout petit peu mes chevilles ou qu’une de mes tuniques était un peu trop courte, mais j’ai surtout vu les regards et les sourires des jeunes femmes qui semblaient heureuses de voir une occidentale dans leur pays…Toutes les jeunes femmes à qui nous avons parlé nous ont dit qu’elles préféreraient avoir le choix comme en Turquie par exemple…
 
Avant de partir, j’avais lu que les jeunes filles jouaient avec les codes dans les grandes villes, mais à Téhéran, nous avons été refoulés d’un café avec notre amie Iranienne car ma tunique était un peu courte… Mais je n’étais pas la seule : j’ai pu constater que les jeunes femmes qui portaient des vestes trop cintrées ou des foulards dévoilant trop de cheveux n’avaient pas le droit d’entrer… Les règles avaient en effet été renforcées ce jour là (et cela avait été annoncé à la télévision)! Les jeunes femmes que nous avons rencontrées mettent beaucoup d’espoir dans la génération suivante…
 
Ce voyage fut éblouissant par toutes les merveilles que nous avons vu, totalement dépaysant, et extrêmement enrichissant sur le plan humain.
 
On a pris notre temps, on a profité du fait qu’on voyageait à deux et pas en groupe au pas de charge pour vraiment rencontrer des gens aussi curieux de nous que nous l’étions d’eux.
 
C’est un pays que j’aurai envie de revoir!
 
En attendant, je vous conseille vivement « Persepolis » de Marjane Satrapi, en livre ou en film!

32 commentaires sur « Une semaine en Iran (Isphan, Kashan,Téhéran) »

  1. @keisha : Ma tante aussi y est allée avec un tout petit groupe et ça s’est aussi très bien passé, elle est revenue enchantée. Pour la tenue, du moment que le pantalon est vraiment long pas besoin de soquettes, mais une française que nous avons rencontré avait un pantalon plus court que le mien qui arrivait au-dessus des chevilles, et on lui a demandé de mettre des chaussettes dans un retaurant…En fait, il faut juste faire attention à ce que ce ne soit pas moulant ou montrer de peau.
    @Nag : C’est vrai que c’est ce qui me faisait le plus peur avant de partir : la tenue… mais ça s’est quand même très bien passé, je pense que j’aurai pu le supporter 10 jours…plus ça aurait été dur, pour des raisons pratique et « intellectuelles » si tu vois ce que je veux dire…
    @Aifelle : Exactement, le peuple est là, la majorité des gens subissent les contraintes ET l’image que leur pays dégage. Ceux qui sont venus nous parler (je n’ai jamais autant eu de contacts spontanés !) se montraient extêmement curieux du monde (en juillet, ils pouvaient nous parler de NOTRE nouveau président, et de ce qui se passait dans le monde…)
    Comme je l’ai déjà dit à Nag, en tant que femme ça finit par être dur surtout quand on pense à l’injustice de ne pas avoir de choix…Mais le voyage vaut la peine!

    J'aime

  2. J’attendais ton article sur ton voyage en Iran depuis que tu en avais parlé. J’ai encore plus envie d’y aller! Mes questions sur l’habillement ont trouvé quelques réponses avec les photos (pas de socquettes, en particulier, et on voit quand même un peu les cheveux).

    J'aime

  3. C’est vrai que c’est un pays qui me ferait peur de prime abord, surtout avec ces codes vestimentaires, j’aurais eu peur de mal faire, de choquer, d’avoir des problèmes… Mais les photos montrent que c’est un pays fabuleux. Et, après avoir lu Persepolis, j’ai compris aussi un peu mieux les réactions des Iraniens eux mêmes… Un joli voyage en tout cas! Merci d’avoir partagé cela!

    J'aime

  4. C’est un très beau reportage que tu nous fais là. Cà fait du bien de sortir des lieux communs des médias et on sent bien les contradictions. Quels que soient les dirigeants, le peuple et là et vivant. D’ailleurs on le sent dans la littérature qui parvient jusqu’à nous. Mais en tant que femme je pense que j’aurais un peu de mal à me contraindre tout le temps.

    J'aime

  5. Superbe voyage. Sur le plan humain, c’est effectivement d’une richesse sans commune mesure avec d’autres pays (particulièrement les pays occidentaux). Cette semaine en Iran risque de rester gravée dans ta mémoire pendant de longues années

    J'aime

  6. @Julien : C’est tout à fait ça! Et comme c’était ma première expérience de « grand dépaysement », je sais que je ne l’oublierai jamais, c’est aussi pour ça que j’avais envie de le partager Connais-tu l’Iran?

    J'aime

  7. Ce pays m’attire beaucoup, pour son histoire, son patrimoine. Et malgré le régime, on sent les gens ouverts et avides de rencontres. Ce que tu décris complète ce que j’ai pu en lire ou voir à la télé. Cela me donne vraiment envie d’y aller malgré les contraintes vestimentaires…

    J'aime

  8. whaouuuu, comme j’aimerais aussi y aller ! J’adore voyager, et surtout de la même façon que toi, un peu à l’aventure, sans trop prévoir, sans rechercher le confort, mais en priorité les rencontres avec les gens, la découverte du pays, de sa culture, de sa nourriture, de la vie de tous les jours…
    Mais mon homme à moi n’est pas un voyageur… il ne rêve que de club et de chaise longue… sur laquelle il peut rester une demi-journée alors que je commence à bouillir au bout de 10 minutes (si c’est pour bouquiner, autant rester chez moi sur mon canapé, ça coute moins cher !).
    Bref, pas facile de concilier les deux, alors quand je peux me le permettre financièrement, et quand je ne culpabilise pas trop vis à vis de la famille (homme et enfants), je pars à l’aventure avec ma maman !

    J'aime

  9. Je trouve ton billet très éclairant. Je ne suis pas très grande voyageuse je dois l’avouer (j’aime garder les pieds sur la terre ferme, alors l’avion… pffft). Mais ton compte-rendu est vraiment intéressant: ton point de vu occidental sur ce pays et ses femmes m’a vivement intéressée. Il y a pleins de choses que je ne savais pas. Ça a dû être un dépaysement total… surtout pour nous qui ne sommes pas habitués à nous faire dicter notre conduite, notre habillement…

    J'aime

  10. Toutes ces couleurs me donnent envie, Enna! et ta vidéo m’a fait sourire! Elle m’a rappelé la première impression que j’ai eu en arrivant dans Thessalonique, en Grèce ( c’était aussi mon premier voyage hors de France)…ça claxonnait de partout, j’avais perdu mes repères européens! Et chaque fois, je me disais « Mais pourquoi il me claxonne, j’avance! Je suis dans la bonne file! »…enfin, une file! ça n’existe pas!
    J’ai beaucoup vécu à l’étranger. La seule fois où j’ai cru que j’aurais du mal à conduire, ce fut à Mexico City…un vrai b….! et j’y suis arrivée. depuis, je dis comme Di caprio dans Titanic « I am the king of the world! »….bon, je plaisante! J’avoue qu’il faut sortir de ses frontières , ça fait du bien!
    Cette région me tenterai bien, historiquement parlant. C’est le contexte politique actuel et ces restrictions qui me font hésiter…

    J'aime

  11. Certaines de tes photos, notamment celles des mosquées, me font penser à ce que j’ai vu en Ouzbékistan. Je retrouve à travers ton billet, le discours que beaucoup de voyageurs qui ont été en Iran tiennent : beaucoup d’habitants sont très ouverts (et pas seulement avec les rares touristes) et ne demandent qu’à accéder à plus de liberté.

    J'aime

    1. C’est ce que je me suis dit en voyant les photos d’Ousbekistan sur ton blog! Si nous y retournons (pas tout de suite mais un jour sans doute) nous « associerons » peut-être ce séjour avec l’Ousbekistan justement! Une dame de la famille de la jeune fille qui nous a promené à Téhéran nous a payé le restaurant le soir, et quand nous essayions d’insister poliment pour payer, elle nous a dit « Non! Vous être en Iran! C’est la manière Perse! » Une tradition d’hospitalité et d’accueil…

      J'aime

  12. MAGNIFIQUE! Merci pour ce voyage par le texte et par les photos! L’Iran est un pays très attirant! Ça fait un moment que mon mari m’en parle et qu’il aimerait y aller. Je n’étais pas très chaude mais en lisant ton post je suis en train de me dire « pourquoi pas finalement »!

    J'aime

    1. N’hésite pas! Quand mon Voyageur m’a parlé de l’iran, ma première récation a été « Pourquoi pas l’Irak et l’Afganistan pendant que tu y es?? » et puis je me suis renseignée, je me suis laissée tenter et franchement ça vaut le coup! Non seulement je ne regrette pas, mais j’aimerai y retourner un jour!

      J'aime

  13. un très beau voyage
    Quel beau voyage. Ces photos et le texte me confirment que nous partirons un jour en Iran. Nous avons visité l’OUZBEKISTAN et nous sommes rentrés émerveillés de ce pays tant pour les monuments que pour la population. Des femmes et des hommes d’une grande générosité et qui acceuillent très bien les simples touristes que nous sommes.

    J'aime

    1. : Bienvenue ici! Je crois que ta vision de l’ousbekistan correspond à celle que j’ai eu de l’Iran. les contacts avec les gens m’ont beaucoup plu! Je pense aussi je j’irai là bas un jour!

      J'aime

  14. J’y suis allée, il y a quelques années et j’en garde un super souvenir : j’ai découvert un pays bien différent de l’image transmise par les médias. J’ai été, moi aussi, fort surprise des rencontres que nous avons pu faire ce qui n’est pas toujours facile dans un pays étranger avec une culture si différente de la nôtre. Si vous en avez la possibilité allez voir par vous même …
    Odile

    J'aime

  15. Ami de Kamelia
    Kamelia travaille avec mon copain, et elle m’a fait suivre ton blog.
    Quelle chance d’etre tomber sur elle pour vous faire visiter et rentrer chez sa famille, on voudrait avoir des opportunités de la sorte dans beaucoup de pays.
    Bon, a la lecture de ton récit il va falloir qu’on aille lui rendre visite une prochaine fois ou elle y ait, superbe voyage.

    J'aime

    1. Bienvenue ici! C’est là que le on voit que le world wide web est petit…Par un grand hasard, on rencontre une jeune femme dans un aéroport qui nous fait un super accueil à l’autre bout du monde, on reste en contact par e-mail et on se fait d’autres contacts indirects par les blogs: c’est sympa quand même!
      Si vous avez l’occasion d’aller en Iran, je vous le conseille vraiment, surtout si vous avez l’occasion d’y aller en même temps que Kamelia! C’est une pays tellement accueillant!

      J'aime

  16. Ma mère aussi a fait ce genre de voyages avec mon père, avant ma naissance… Un billet aller-retour, un « Guide du Routard », un sac à dos, et hop, direction le Mexique, la Thaïlande, la Grèce et l’Indonésie, pour des voyages allant d’une semaine à 6 semaines!
    Ce récit me donne vraiment envie de me rendre dans cette partie de l’Orient!!!

    J'aime

    1. Bienvenue ici!
      C’est vraiment un coin du monde (et je pense que les pays avoisinants sont pareils) où les gens sont très accuillants! C’est vrai aussi qu’on a eu la chance de voyager à notre rythme ce qui permet de bien découvrir différents aspects. Même si je dois avouer que sans le Voyageur je ne crois pas que j’aurai osé, maintenant je ne me vois pas faire autrement!

      J'aime

  17. J’ai adoré lire ce compte-rendu de voyage qui fait rêver, partir à l’aventure comme ça, à la découverte de l’inconnu, ou plutôt du méconnu. C’est vrai qu’on ne pense pas à l’Iran en premier quand on parle de destination de vacances et pourtant quelle expérience humaine et culturelle enrichissante tu as ramenée en souvenir!

    J'aime

    1. c’est le voyage qui m’a le plus apporté humainement. Les rencontres et les échanges avec les gens, leur curiosité envers nous, ça a été un vrai dépaysement. J’espère y retourner un jour!

      J'aime

  18. @Pascale : Si tu as l’occasion d’y aller : laisse-toi tenter, ça vaut le coup…mon seul regret n’y être allée qu’une semaine, il y avait encore plein d’endroits que je voulais voir là-bas…on y retournera sans doute un jour!

    @liliba : Sans « mon voyageur » je n’y serai jamais allée (je ne serai jamais allée nulle part je ne savais pas que c’était le genre de voyage qui me plaisaient Mais si tu peux voyager parfois sans ton homme c’est déjà bien!

    @Allie : C’était très interessant de découvrir un pays en partie par ce que ses habitants nous racontaient : des jeunes femmes qui nous parlaient de leur vision du pays (et qui espèrent que la situation sera plus libre pour LEURS filles…) D’autant plus que ça fait relativement peu de temps que les femmes n’ont plus toutes ces libertés (mais elles ont quand même beaucoup plus qu’en Arabie Saoudite, où elles ont les visages voilés et pas le droit de conduire…)

    @Annie : La circulation à Téhéran, c’est quelque chose! Et pourtant, nous n’avons assisté à aucun accrochage J’ai juste failli me faire renverser par un bus car, la file des bus était à contre sens du trafic « normal »
    Si tu as été dans tous ces pays : tu es rodée pour l’Iran! C’est vraiment très beau, mais peut-être qu’actuellement avec la situation politique mondiale, c’est un peu plus compliqué…malheureusement…

    @bookomaton : Merci de t’y être intéressée. Ce billet me tenait particulièrement à coeur car c’est un pays qui m’a beaucoup apporté et j’avais envie de le transmettre!

    J'aime

  19. A reprendre tranquillement ton billet, avec les images et les souvenirs en tête, je l’apprécie encore plus! Je ne peux que confirmer tes impressions , la beauté du pays, la facilité des contacts. J’y suis allée en juillet, juste après les élections, disons, mouvementées, donc encore moins de touristes, mais toujours la soif des contacts.
    Peut être vaut -il mieux éviter l’été quand même, il fait chaud…mais j’ai moins souffert qu’on ne pouvait le craindre.

    J'aime

    1. c’est amusant car tes billets à toi me rappellent plein de bons souvenirs! Je n’ai pas trop souffert de la chaleur à Ispahan mais à Kashan, j’ai vraiment eu TRES TRES chaud!!! C’était sans doute une période plus « risquée » après les éléctions, mais ça ne m’étonne pas que les gans cherchent encore plus le contact.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :