« Meurtres en bleu marine » de C.J.Box

Lu pour la séléction de février du Prix des Lectrices de ELLE, catégorie « polar ».

Dans une petite ville de la campagne de l’Idaho, des personnages bien différents se croisent. On y rencontre des policiers retraités de Los Angeles qui se serrent les coudes, un vieux cow-boy solitaire et déterminé, un banquier qui a un cas de conscience, un autre policier à la retraite en visite à la recherche de réponses sur une affaire vieille de sept ans, une mère de famille dépassée par les événements et surtout deux enfants témoins d’un meurtre.

Deux enfants qui sont contraints de s’enfuir car ils ne savent pas à qui ils peuvent faire confiance dans cette ville où les « gentils » ne sont pas ceux que l’on croit et les « méchants » ne sont pas ceux qu’on voudrait faire croire…

L’intrigue se déroule sur trois jours. Pleine de rebondissements et de révélations, le rythme est soutenu. Construit comme un film, ce polar est très accrocheur et tient en haleine car même si on sait dès le début de qui il faut se méfier on ne sait pas si les « héros » vont s’en sortir…ni comment !

Polar très efficace, avec en toile de fond l’opposition d’une communauté rurale tranquille et soudée qui change au contact du mode de vie plus dur et anonyme apporté par les nouveaux arrivant de grandes villes comme Los Angeles.

Les personnages sont bien campés et pendant toute ma lecture j’ai « vu » le personnage de Jess Rawlins sous les traits de Clint Estwood qui serait parfait pour ce rôle…

6 commentaires sur « « Meurtres en bleu marine » de C.J.Box »

  1. bon, moi je voyais tantôt l’un tantôt l’autre…
    on est bien d’accord, très visuel ce polar, ça ferait un bon film.
    très prenant aussi …pas facile à lâcher.
    une note ?

    J'aime

  2. @Cuné : Maintenant que tu le dis…Oui, si Clint n’est pas disponible pour le film, j’embaucherai Tommy Lee @Odilette : Même s’il est assez classique, je pense comme toi…Difficile de le lâcher..j’ai même eu mes petits moments de frayeurs avec/pour les enfants J’ai mis 15/20 pour ELLE.

    J'aime

  3. Dans le rôle de Gonzales, je vois bien Javier Bardem…il jouait le méchant dans « No country for old men » avec Tommy Lee Jones, justement!
    Sinon, s’il n’y a pas vraiment de suspens et d’originalité, l’écriture est agréable et nous permet de passer un bon moment.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :