Journal (1), Journal (2), Journal (3) et Journal (4) : Fabrice Neaud

Lu il y a quelques temps…
 
Fabrice Neaud écrit (ou plutôt dessine) son journal en 4 tomes.
 
Il a un dessin en noir et blanc vraiment très réaliste et délicat.
 
Le contenu, le texte, le journal sont très intéressants aussi, il mêle sa vie quotidienne à des réflexions sur la vie, sur son homosexualité, l’amour, le microcosme du monde du dessin, sur l’art… C’est un vrai journal intime, le dessin transmet des émotions, un certain mal-être.
 
Ici, il y a une interview.

Grand prix des lectrices de ELLE : quand le virtuel passe au réel…

L’autre jour j’ai reçu un courrier de la « responsable du Prix des Lectrices de ELLE » qui nous « remercie pour la qualité de [mon…enfin…notre] travail, qui [elle] le sait, demande beaucoup de temps et d’implication de [ma…oui, bon…notre] part… »

Déjà, rien que ça, ça fait super plaisir parce que je jusque-là, j’avais un peu l’impression de travailler lire dans l’isolement, à part pour les échanges avec mes copines de ELLE de l’Internet virtuel

Et justement, le courrier continue pour annoncer deux événements dont j’avais déjà eu vent par les participantes de l’an dernier mais que j’attendais avec impatience…nous allons pouvoir passer du virtuel au réel…

En effet, le Prix des Lectrices de ELLE nous invite (enfin « nous », les membres du jury, hein, pas « vous + moi », pas d’emballement…) au Salon du Livre de Paris pour rencontrer les auteurs… Super!!!

Sauf que non…pas super…Ça tombe le samedi 14 mars, et moi ce jour-là, je serai encore en Angleterre avec 40 élèves

Je suis déçue car je voulais vraiment y aller…pas tant pour rencontrer les auteurs (eux, j’ai un peu peur de les rencontrer …après tout, ils sont sensés avoir lu nos 120 critiques…) mais pour rencontrer mes copines de ELLE de l’Internet virtuel…

Mais ça sera peut-être pour une prochaine fois…Peut-être lors de la remise des Prix à laquelle ce courrier nous convie aussi…

Le 27 ou le 28 mai…mercredi 27 ou jeudi 28 mai… En semaineidéal pour les provinciales qui doivent venir à Paris… A 17 heures pour rencontrer les auteurs et à 19 heures pour la remise des prix… En tout début de soirée…idéal pour les parisiennes qui travaillent tard ou loin

Bref, moi, je ne me laisse pas démonter… J’ai tout prévu depuis le mois de juin l’année dernière, j’ai prévenu mon chef que j’étais membre d’un prix littéraire, et je lui ai dit que je serai (un peu) « obligée » d’aller à la remise des Prix… Dès que je saurai la date exacte (hé les gens de chez ELLE, dépêchez vous d’être précis!!) je demanderai une journée de congés exceptionnels et je rattraperai mes cours avant ou après

Oui, je ferai tout mon possible pour les voir mes copines de ELLE de l’Internet virtuelj’espère juste qu’elle, elles pourront être là