Journal (1), Journal (2), Journal (3) et Journal (4) : Fabrice Neaud

Lu il y a quelques temps…
 
Fabrice Neaud écrit (ou plutôt dessine) son journal en 4 tomes.
 
Il a un dessin en noir et blanc vraiment très réaliste et délicat.
 
Le contenu, le texte, le journal sont très intéressants aussi, il mêle sa vie quotidienne à des réflexions sur la vie, sur son homosexualité, l’amour, le microcosme du monde du dessin, sur l’art… C’est un vrai journal intime, le dessin transmet des émotions, un certain mal-être.
 
Ici, il y a une interview.

6 commentaires sur « Journal (1), Journal (2), Journal (3) et Journal (4) : Fabrice Neaud »

  1. @keisha : c’est assez particulier, je me souviens que j’entrecoupais ma lecture d’autres livres, mais je suis vraiment entrée dans la vie de cet auteur qui parle de lui…ce n’est pas toujours gai mais très intime. Je pense qu’on aime ou qu’on rejette …à voir

    J'aime

  2. Et bien je vais finir par croire qu’on les mêmes goûts… J’avais adoré cette BD, qui est en effet de plus en plus dense au fil du temps et qui peut laisser un peu l’impression d’avoir besoin d’une bouffée d’air… J’avais été parfois très énervée par l’auteur et ses propos : il me semblait qu’il s’apitoyait un peu trop sur son sort par moment. Mais j’ai surtout le souvenir d’une lecture très forte, qui m’avait donné envie de réagir et peut-être même d’écrire une longue lettre à son auteur, ce que je n’avais pas fait, et je regrette aujourd’hui de ne pas avoir gardé une trace écrite. Mais je pense que cette BD, je l’achèterai un jour pour la relire.

    J'aime

    1. Loula : Ah oui, j’avais oublié ça aussi : le dessin, il m’avait beaucoup plu et marqué car il exprime toujours bien les réflexions de l’auteur.

      Enna : C’est vrai qu’on semble raccord au niveau BD Je n’ai pas eu envie de lui écrire, mais j’ai un peu ressenti les choses comme toi : il m’énervait et aussi il me touchait beaucoup…Cette impression de rentrer dans l’intimité de quelqu’un qui se livre sous toutes les coutures, même ce qui n’est pas glorieux…Même si j’entrecoupais les lectures, je ressentais le besoin de tout lire! Moi aussi, je crois que j’aimerai bien l’acheter un jour.

      J'aime

  3. Fabrice Neaud n’écrit que sur sa vie. Le personnage peut paraître arogant mais d’une grande intelligence et écorché. Son dessin est brillant et très fort. C’est un auteur qui construit son oeuvre, un peu trop dans l’ombre mais reconnu pour son talent. Son journal avait fait polémique dans une commune où un maire voulait interdire l’exposition de ses dessins, jugés choquants…

    J'aime

    1. Merci d’ajouter quelques mots sur Neaud. Ecorché…c’est un terme qui le qualifie très bien dans ce journal.
      Voici une BD que j’ai découvert toute seule à la médiathèque mais je n’aurai jamais eu l’idée d’ouvrir si tu ne m’avais pas « éduquée » à la BD
      Je n’avais pas été choquée par ces dessins que j’ai trouvé très beaux et ça m’étonne toujours qu’on puisse être choqué par des dessins quand on voit ce qui passe à la télé…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :