MON pronostic pour le Prix des Lectrices de ELLE 2009

(Totalement subjectif et uniquement basé sur les livres que J’AI préférés…)

« MON Grand Prix de Elle 2009 à MOI »

Dans la catégorie roman, j’ai eu 3 coups de coeur…

1) « Mon traître » de Sorj Chalandon

2) « Les déferlantes » de Claudie Gallay

3) « La ballade de Baby » de Heather O’Neill

Mais ça ne me dérangerait pas que « C’était notre terre » de Mathieu Belezi ou « L’autre moitié du soleil » de Chimamanda Ngozi Adichie gagnent.

Dans la catégorie polar, j’ai vraiment beaucoup aimé

« Zulu » de Caryl Férey

Mais ça ne me dérangerait pas que « Ténébreuses » de Karine Alvtegen ou « Meurtres en bleu marine » de CJ Box gagnent.

Dans la catégorie documentaire, j’ai eu 1 coup de coeur pour

« Tant que je serai noire » de Maya Angelou

Mais je ne suis pas seule, nous sommes 120… Et vous les lectrices du Prix de Elle qui passez par ici…quel est votre pronostic??

« Un après-midi un peu couvert » de Philippe Squarzoni

Pierre rejoint Catherine sur une petite île bretonne assez rude (très fréquentée en été mais plutôt isolée en hiver). Catherine travaille à la station ornithologique et au lieu de passer la journée avec lui elle doit travailler et le laisser seul pour l’après-midi.

Il part se promener dans cette petite île et rencontre quelques uns de ses habitants. Ils sont plutôt renfermés et secrets, entre autre à cause d’une histoire récente de pédophilie qui a beaucoup meurtrie et divisée les habitants.

Les rencontres qu’il fait en cet après-midi, le font se questionner sur sa vie en générale.

Je n’ai pas tellement aimé la façon dont l’auteur dessine les personnages qui me semblent très figés.

Par contre, j’ai beaucoup aimé l’atmosphère de l’île, les paysages de mer et de vent, avec une couleur sépia qui donnait une impression « hors du temps » à cette journée. Il y a des cases avec juste un bout de paysage. De plus, le fait qu’il y ait très peu de texte fait qu’il se dégage une certaine lenteur qui est tout à fait adapté à une île « hors saison ».

« Slumdog Millionaire » de Dany Boyle

Film tiré du roman « Les Fabuleuses aventures d’un Indien malchanceux qui devint milliardaire » de Vikas Swarup, un livre que j’ai lu (avant le blog) et beaucoup aimé.

Synopsis de AlloCiné :

« Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l’émission Qui veut gagner des millions ? Il n’est plus qu’à une question de la victoire lorsque la police l’arrête sur un soupçon de tricherie.
Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d’où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de cette fille dont il est tombé amoureux et qu’il a perdue.
Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d’une émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante. »

http://www.dailymotion.com/swf/x7rygh_slumdog-millionaire-la-bande-annonc_shortfilms&related=1
« Slumdog Millionaire »- La bande annonce de la semaine
envoyé par troiscouleurs

Mon avis :

Évidemment, c’est moins bien que le livre… Il y a des raccourcis, on n’évoque pas tous les détails qui permettent de comprendre comment un évènement est relié à un autre, ce qui fait qu’on a parfois l’impression que tout va un peu trop vite dans la vie de ce petit garçon. Mais c’est une adaptation et il faut arriver à faire abstraction du roman d’origine.

En ce qui concerne le film, j’ai plutôt bien aimé, j’ai trouvé cela rythmé, assez réaliste et j’ai beaucoup aimé les acteurs (particulièrement les enfants). Je me suis laissée porter par les images et l’histoire. J’ai pris cela comme un bon divertissement.

J’ai lu beaucoup de critiques négatives sur le film : comme le fait que ce n’était pas réaliste, que les personnages étaient trop beaux ou que cela ne montrait qu’un aspect négatif de l’Inde à savoir sa très grande pauvreté.

Et je ne suis pas d’accord avec ces critiques.

Tout d’abord, c’est un film -une fiction- tiré d’un roman -une fiction également- et pas un documentaire…Alors, les petites incohérences, les petites exagérations, en un mot la part d’imaginaire ne me choque pas du tout (Est-ce qu’on se pose cette question sur tous les autres films où les héros arrivent à désamorcer des bombes une seconde avant l’explosion, ou quand des filles, après s’être battues pendant des heures et avoir couru à travers les bois, n’ont même pas filé leurs collants??)

Quant à la beauté des acteurs (ce qui est tout relatif, car si j’ai effectivement trouvé la jeune femme un peu trop belle, les autres m’ont semblé plutôt normaux) elle relève du même problème : C’est du cinéma : ce n’est pas la vraie vie!

En ce qui concerne la grande misère, particulièrement celle des enfants des bidonvilles, je crois que c’est une critique qui émane surtout d’un point de vue indien par des gens qui n’apprécient pas que cet aspect-là de leur pays soit mis en lumière. Mais soyons honnête, cette pauvreté elle existe, ce contraste entre richesse et modernité et extrême précarité il est réel…J’ai lu plusieurs livres se situant dans l’Inde moderne (et écrits par des indiens) et c’est évoqué. Je connais aussi des gens qui sont allés en Inde récemment et qui ont été choqué par ce contraste qui est visible à l’oeil nu. Et puis qui n’a pas vu des reportages sur ces bidonvilles? Même si l’Inde ne se résume pas qu’à cela, même si le pays évolue,  c’est malgré tout une réalité.

Bref, allez voir ce film si vous voulez vous divertir avec une histoire un peu rocambolesque se situant en Inde. N’y allez pas si vous voulez voir un documentaire socio économique objectif sur ce pays.

Mais surtout…Lisez le livre!!