Les élèves commencent à se poser des questions sur mon tour de taille…

Jeudi, je montais en cours avec des élèves de 6ème quand une petite élève pas vraiment timide m’a dit sur le ton de la confidence :

« Madame, y en a qui disent que peut-être vous êtes enceinte… »

Je la regarde prenant un air étonné:

« Ah bon?… Mais si ça se trouve j’ai trop mangé de chocolat à Pâques? »

Elle rigole : « Ben non, c’est pas possible parce que là, y a que votre ventre qui est rond! »

Dans le couloir, je m’aperçois que tous les autres élèves de la classe se posent la même question et une fois dans la classe, je constate que tous les regards sont sur mon ventre…

« Bon, je vous entends et je vous vois me regarder…Alors comme ça il parait que certains croient que je suis enceinte? »

Réponse unanime : « Ben oui! »

Je joue la comédie : « Alors si j’ai juste trop mangé de chocolat et de gâteaux, en fait je devrai me vexer parce que vous me dites que j’ai grossi!! »

Une élève prend la parole (c’est une « petite-grande gueule » pas méchante mais un peu « pétasse ») :

« Ben non, c’est pas possible parce qu’avant vous aviez le ventre plat et là il est plus rond! »

(Intérieurement, tous mes complexes s’envolent … moi qui croyais qu’avant la grossesse j’étais plutôt dodue…voilà que j’apprends que j’avais un ventre plat!!)

« Bon, et bien vous verrez plus tard, si je ne change pas, c’est que c’était le chocolat, si mon ventre grossit, c’est que c’est un bébé! »

Les réactions fusent :

« Oui, on verra dans une semaine! »       

« Non, plutôt dans deux mois! »

« Non, on verra si elle est là à la rentrée! »

Une élève clos la discussion en rigolant :

« C’est sûr que c’est ça parce que vous souriez, sinon, ça vous ferait pas rire… »

Aaahh…c’est mignon quand même…(Mais c’est vrai que si je n’avais pas été pas enceinte ça m’aurait vraiment déprimée que les élèves croient que je l’étais…)

Et oui, je souriais car c’est la première fois qu’on me fait une remarque sur le fait que je suis enceinte sans que je l’ai dit avant!! (à part ma copine-collègue Mrs B. qui avait deviné avant tout le monde et avant que j’ai « le droit » de le dire!!)

Je crois que je n’ai pas fini d’avoir des regards plus ou moins discrets car j’en ai croisé aussi dans la classe de 3ème … mais eux ils sont « trop cool » pour poser la question!

« Alice au Maroc » de Caryl Férey

J’ai choisi ce roman car j’avais beaucoup aimé l’écriture de Caryl Férey dans « Zulu », un polar adulte (et assez violent) et je voulais voir ce qu’il faisait pour les jeunes.

La mère d’Alice est géologue et travaille au Maroc. Malheureusement, elle ne peut pas rentrer en France car un de ses collaborateur est mort sur le terrain dans des conditions suspectes et la police enquête.

Alice, une adolescente bien de son époque, sa meilleure amie Atika et son père vont donc au Maroc pour les vacances d’avril. Dès leur arrivée ils sont escortés par Hamed, le beau et jeune assistant de la mère.

Les aventures commencent dès Marrakech lorsque Atika se fait enlever sur la place Jama El Fna. Plus tard, dans la Vallée des Roses et la Vallée du Dadès, ils vivent d’autres aventures sans doute liées à la mort de l’homme qui travaillait dans l’équipe de géologues. Il faisait des recherche sur la pollution de l’eau dans la vallée…

Ce roman entre polar et roman d’action est bien écrit et rythmé. Les personnages sont attachants, on s’intéresse aussi à leurs émotions.

Le Maroc décrit par Caryl Férey est celui que je connais, j’ai le sentiment qu’il connaît bien le pays, je suis allée dans les endroits qu’il décrit et on s’y croirait!

De plus, le fait de baser l’histoire sur des problèmes d’écologie me parait très intéressant. Sans oublier une pointe de romance…

Je conseillerai ce roman jeunesse entre 10 et 13 ans.