Rien à dire… pour l’instant…

Je ne vais pas « meubler » pendant quelques jours… D’abord parce que je n’ai pas de billets d’avance, ensuite j’ai un livre en cours mais encore fini et surtout je n’ai pas un super moral…

En effet, mardi nous avons appris les résultats d’une mutation imposée pour L’Homme (une mutation due à la  fermeture de son poste) et c’est la pire solution qui est tombée : il sera à plus de 100 km de la maison, à un peu moins de 2 heures de route et donc il devra rester là-bas une partie de la semaine…

Ce n’est déjà pas drôle, mais là, en plus, l’idée que je sois toute seule à la maison avec un bébé une partie de la semaine, et qu’en plus il ait des frais supplémentaires de route et de logement me mine beaucoup… et lui aussi…

A moins d’un miracle qui ferait qu’il pourrait rester un an encore chez nous (nous n’y croyons pas trop) ça annonce une année difficile et ça nous fait nous poser plein de questions pour l’avenir…

19 commentaires sur « Rien à dire… pour l’instant… »

  1. Je comprends tout à fait… ayant dû choisir une affectation en région parisienne avec mon chéri pour éviter une telle situation. Bonne fin de semaine. vous allez trouver une solution.

    J'aime

  2. Pffff effectivement c’est vraiment e**erdant ! Et ne pourriez-vous pas habiter au milieu de vos deux boulots ? Ça permettrait qu’il reste à la maison. (Mon boulot est à plus d’une heure de chez moi, mais je rentre tous les soirs.)

    J'aime

  3. Oh M…..;-(((((
    Prends le temps de « digérer » l’info et peut-être les questions que vous vous posez trouveront un semblant de réponses.
    J’ai vécu un moment cette « vie-là », je sais ce que tu peux ressentir (j’sais si ça peut te consoler…)

    J'aime

  4. Coup dur, ça tombe vraiment mal. Laisse passer pour l’instant, profite de ton homme et de ta grossesse, et reprenez le sujet dans quelques jours. Comme dit Anne, il faut « digérer »

    J'aime

  5. bon courage, Enna! Nous sommes toutes de tout coeur avec vous et c’est vrai que c’est le pire des moments pour un éloignement. Et je pense que pour la futur papa, ça doit être très dur aussi de se dire qu’il ne sera pas tout le temps là. J’espère que les choses s’arrangeront.

    J'aime

  6. Ne t’angoisse pas trop, il y a toujours des solutions. Si tu es dans l’enseignement, ne peux-tu pas avoir une mutation pour la rentrée 2010? ou comme le dit leiloona, couper la poire en deux?quand a lieu cette mutation? Parce qu’avec ton congé parental, tu peux peut-être le rejoindre là bas une partie de la semaine… Ce n’est jamais simple, surtout dans un tel moment mais, chose bizarre, c’est souvent enceinte que l’on déménage…ceci dit, 100kms, ce n’est pas si loin…
    Pour te faire relativiser, je connais bien le sujet en ce moment parce que mon fils aîné a une petite pitchoune de 4 mois. Tous deux, internes en médecine,les parents ont jonglé entre Nantes et Paris…d’abord pendant la grossesse (mon fils a obtenu une affectation au Mans et il rentrait tous les soirs à l’approche de la date)et maintenant avec la petite. Le plus dur arrive en novembre: maman et bébé seront seules à Paris, avec des gardes de nuit…papa, loin de sa fille, à Nante.Alors, reste une solution, les mamies jeunes et dynamiques pour dépanner!
    Ce n’est jamais un plaisir de vivre ces situations et je te comprends très bien. Essaie, malgré tout, de profiter de ta grossesse le plus sereinement possible.

    J'aime

  7. Je suis désolée de l’apprendre… J’espère que vous trouverez une solution… Parfois sur le coup les choses semblent pire… peut-être qu’avec un peu de temps vous trouverez des compromis… Bon courage!

    J'aime

  8. @Toutes ! Merci beaucoup pour toutes vos gentilles pensées et conseils : ça me fait du bien… J’encaisse, je « digère », on est moins dans le fatalisme et plus dans l’organisation… On croise encore les doigts pour un poste d’un an dans notre ville…Mais on se prépare peu à peu à l’idée…
    La situation est compliquée car on habite la campagne et 100km c’est plus près de 2 heures de route, et moi même je ne travaille pas dans la ville où on habite…et que je ne peux pas muter tout de suite au cas où le nouveau poste de l’Homme ferme d’ici 2 ou 3 ans…ça sera encore plus dur pour moi de repartir… Pour ceux qui connaissent l’éducation nationale, il est prof d’atelier en lycée professionnel et d’une part il n’y a pas beaucoup d’établissements et en plus en ce moment le BEP + Bac pro qui se faisait en 4 ans est passé en un Bac pro unique en 3 ans et donc il y a de nombreux profs « sur le marché des mutations »…
    Merci encore pour vos mots, je reviendrai la semaine prochaine pour parler livres!

    J'aime

  9. AÏe, pas de chance! Je suis de tout coeur avec toi et j’espère que vous allez trouver une solution! Je suis de passage près de chez toi en coup de vent ce we, je t’appelle si je peux m’échapper pour que l’on prenne un verre si tu es dispo. Je t’embrasse

    J'aime

  10. Oh mince, il faut le temps de digérer ces nouvelles-là…! Les mutations sont un casse-tête stressant… Bon courage pour vos réflexions ! C’est vrai que souvent des changements surviennent alors que nous sommes enceintes, moi je suis montée sur Paris avec un bébé d’un moi et demi sous le bras, et ce n’était pas drôle sur le moment. Bons bains de mer revigorants !!!

    J'aime

  11. Je compatis car je connais le système et les problèmes personnels qu’il engendre. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il puisse bénéficier d’un emploi du temps sympa qui lui permette de compenser par de longs week-end prolongés. Bon courage en tout cas et ne vous inquiétez pas trop, chaque jour suffit sa peine et tout finit toujours par rentrer dans l’ordre.

    J'aime

  12. C’est pas drôle je sais…mais ta twin sera là quoiqu’il arrive même en pleine nuit pour laisser à l’Homme le temps d’arrriver!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :