L’enfant bleu : Henry Bauchau

L’histoire de « L’enfant bleu » est celle d’Orion, un jeune handicapé mental -psychotique- aux prises avec des visions de démons l’attaquant et des accès de violence.
 
Il est pris en charge par Véronique, une psychologue qui va s’occuper de lui pendant des années et l’aider à se dépasser par le biais de l’art.
 
Au départ, le dessin est un moyen de le canaliser et d’exprimer ses peurs mais petits à petit, son imagination (ou plutôt les images qu’il a dans la tête) et ses capacité artistiques hors du commun lui permettent de devenir un artiste à part entière et surtout de grandir.
 
La relation entre Véronique et Orion est très forte mais pas pour autant idéalisée : elle n’est pas magicienne qui va guérir Orion mais à force de progrès et de régressions aussi, Orion évolue, apprend à se connaître et à se comprendre lui-même. C’est finalement un roman d’apprentissage. Le personnage de Véronique, elle-même poète, mariée à un musicien, évolue d’ailleurs aussi au contact d’Orion.
 
C’est une histoire forte et émouvante. On y découvre des relations humaines très fouillées avec des personnages attachants.
 
Le style est fluide et simple (je n’ai pas eu l’impression de lire un manuel de psy…). C’est vraiment le roman d’une vie.
 
ma Best : Merci de m’avoir offert ce livre dont elle me parle depuis longtemps avec chaleur… J’ai vraiment beaucoup aimé!

Livre lu dans le cadre du défi Blog-o-trésors

4 commentaires sur « L’enfant bleu : Henry Bauchau »

  1. Après le boulevard périphérique où j’ai découvert le talent de Bauchau, ce livre ci est dans mes listes, et merci pour ton billet prometteur!
    Et j’espère que tu vas profiter du temps pour lire pas mal!

    J'aime

  2. @Keisha : Et bien je vais suivre le chemin inverse du tien : après « l’enfant bleu » j’ai très envie de lire « le boulevard periferique »!!
    Je compte bien lire dans les semaines à venir, c’est vrai…cela dit…après j’aurai sans doute beaucoup moins de temps, alors autant en profiter Bon week end!

    J'aime

    1. @Orchidée : J’ai vraiment aimé le style d’une belle fluidité. Je te le prête quand tu veux (quand tu auras lu 10 livres de ta PAL??
      Posté par enna, lundi 07 septembre 2009

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :