« La femme en vert » de Arnaldur Indridason

Dans ce roman policier, trois histoires se croisent.

Tout d’abord, l’enquête policière à proprement parler : on a découvert des ossements humains datant des années 40 dans les fondations d’une maison en construction dans les faubourgs de Reykjavik.

En parallèle, on retrouve le personnage de Erlendur, le policier un peu taciturne déjà rencontré dans « La cité des jarres » qui doit faire face à son rôle de père alors que sa fille junkie très perturbée est entre la vie et la mort.

Enfin, on suit aussi l’histoire d’une famille dont la mère est persécutée et battue par un mari extrêmement violent et odieux

On découvre assez vite que cette partie du récit appartient au passé et petit à petit les découvertes faites dans le présent vont rejoindre des événements du passé justement.

J’ai vraiment bien aimé ce polar qui est bien construit et dont on attend le point où les histoires passées et présentes vont se rejoindre. Le personnage de Erlendur est intéressant, avec ses problèmes personnels et sa vie en dehors de l’enquête.

J’ai déjà lu « La cité des jarres » (avant le blog) et j’avais déjà bien aimé et je pense lire d’autres polars de cet auteur!

J’ai lu ce roman dans le cadre du Challenge  (« Un pays de mon continent » : L’Islande)

et j’en ai profité pour viser mon : –4 / 71

Je suis un peu fleur bleue

Comme je vous l’ai dit le mois dernier, après le jaune et le rose, j’ai envie de décliner les couleurs… Ce mois-ci :

BLEU

Une tenture indienne achetée à Paimpol… (en Bretagne!)

Une tenture laotienne rapportée du Laos par ma tante quelques années avant que j’y aille moi-même (oui, je sais que j’en ai utilisé un petit morceau pour le rose… Je fais ce que je veux!)

L’oeil en verre bleu porte-bonheur rapporté de Turquie

Une lampe en verre et métal rapportée du Maroc dans mon sac à dos (j’ai d’ailleurs fait une chute spectaculaire à la gare mais j’ai réussi à éviter la casse de la fameuse lampe!!)

Une peinture sur soie rapportée d’Asie du Sud Est par ma tante la globe trotteuse.

La faïence de ma salle de bain et la carte postale de la pub Cadum qui pourrait se passer dans ma salle de bain!

LE mur bleu de la (petite) chambre de Petit Bébé sous les combles.

Quelques bijoux (certains fait maison, certains offerts par L’Homme, Orchidée, Stéph… ou même moi!)

Alors, je ne tague personne, mais si vous voulez jouer avec les couleurs, lancez-vous!

D’ailleurs Orchidée, Saraswati, Fantômette et Valérie ont déjà plongé dans le grand bleu!

Le mois prochain… Je verrai ROUGE!

« The book of lost things » (« Le livre des choses perdues ») de John Connolly

A l’époque de la deuxième guerre mondiale, David est un jeune garçon dont la mère vient de mourir et qui a beaucoup de mal à supporter cette perte et la nouvelle vie qui en découle. En effet, son père s’est remarié et a eu un bébé et David n’accepte pas sa belle-mère et son demi-frère.

Il se réfugie dans les livres -notamment le monde des contes- qui semblent lui parler dans sa chambre et il voit même un personnage étrange tout droit sorti d’une histoire qui  vient jusque dans sa chambre.

Un jour, après une dispute avec son père au sujet de sa belle-mère, il croit entendre la voix de sa mère et se retrouve dans une espèce de monde parallèle, un monde issu des contes de l’enfance mais plein de dureté, de difficultés et de peurs.

Il y croise des personnages jusqu’ici imaginaires et traverse des épreuves dangereuses étant même directement confronté à la mort.

Porté par le désir de retrouver sa mère, ses aventures et les rencontres qu’il fait lui permettent de grandir et d’accepter de faire le deuil.

Cette histoire, contrairement aux apparences premières qui font penser à « Alice aux pays des merveilles », n’est pas une histoire pour les petits enfants. C’est un conte noir, très psychologique sur ses peurs et ses désirs et sur comment se détacher d’une partie de son enfance. En effet, David, plongé dans ses peurs en ressort plus fort, plus construit.

J’ai trouvé ce roman très intéressant, très instructif et aussi assez effrayant par moment!

Il est maintenant traduit en français (à l’époque où je l’avais découvert chez Fashion il ne l’était pas) et à la fin de la version anglaise que j’ai lu, il y a une interview de John Connolly (qui y confirme l’impression que j’avais eu tout au long de la lecture que ce n’était pas un livre jeunesse) et une compilation des différents contes ayant réellement existés qui l’ont inspiré pour son roman (c’est intéressant, mais j’avoue avoir survolé cette partie). Je ne sais pas si ces annexes existent dans la version française.

EDIT : La version française sort le 14 octobre 2009 (Merci Emmyne pour l’info!)

EDIT 2 : La version française est éditée par Les Editions de l’Archipel qui sortira une version adulte et une version jeunesse (destinée aux 13 ans et plus) sous deux couvertures différentes, une rouge et une bleue. Malheureusement, il n’y aura pas d’annexe dans la version française. (Merci à Jérôme des Editions de l’Archipel pour ces informations.)

: –1 / 71

Happy Birthday My Blog!

Aujourd’hui mon blog a 1 an!

Je suis vraiment étonnée et en même temps je n’ai pas vu le temps passer!

Je me suis lancée (grâce à l’impulsion d’Orchidée qui avait commencé avant moi) car j’avais envie de communiquer sur mes lectures, envie d’écrire, envie d’échanger avec d’autres (tout en me disant que si quelques amis me lisaient ça serait déjà bien 😉

Et puis cette aventure s’est vraiment développée. Comme prévu, j’ai parlé des livres que j’avais lu : romans, livres jeunesse, bandes dessinées, j’ai raconté mes voyages plus ou moins lointains, j’ai cuisiné, j’ai écouté de la musique… Je crois que j’ai respecté le « cahier des charges » : c’est « Un petit fourre-tout »!

Au travers de ce blog, j’ai échangé sur les expériences que j’ai vécue cette année dans le « monde des livres » : Le Grand Prix des Lectrices de Elle, le Club Lecture du collège, le lancement du challenge Lire Autour du Monde, ma participation aux défis Blog-o-Trésors et Littérature Policière des 5 Continents et l’Objectif PAL!

J’ai aussi parlé de ma « vraie vie » et notamment de l’arrivée (imminente) de Petit Bébé (A l’heure où vous lisez ces lignes, il est peut-être même arrivé vu que ce billet est programmé, mais sa naissance, elle, ne l’est pas!)

Mais surtout, ce blog m’a apporté quelque chose que je n’avais pas forcément imaginé dans le monde du WWW : des rencontres!

Pour commencer, des échanges par commentaires interposés, des visiteurs fidèles, des affinités « bloguesques » et puis des rencontres qui ont fait passer le virtuel dans le réel : Amanda, Clochette, Emmyne, Renée et Valérie (pour ne citer que les blogueuses rencontrées lors de la remise des prix de Elle), DQJM et Renée (une rencontre avec l’une et des retrouvailles avec l’autre sur une plage Normande), Bookomaton et Saraswati rencontrée en compagnie d’Orchidée, ma copine dans la vraie vie, lors d’une visite depuis la Belgique jusqu’en Normandie… Toutes ces rencontres ont été pour moi un vrai plaisir!

Bref, j’ai adoré passer cette année ici en votre compagnie et dans la mesure du possible, je compte bien continuer -même si le rythme va sûrement ralentir pour laisser de la place à Petit Bébé!

Merci à tous et à toutes pour tout ce que vous m’avez apporté!