« Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill » de Jean Regnaud et Emile Bravo

Cette bande dessinée raconte l’histoire de Jean, un petit garçon qui entre en CP en 1970. Il n’a pas une vie tout à fait ordinaire en cela qu’il vit avec son père -un homme assez distant-, son frère d’un an plus jeune et Yvette -la gouvernante- qui s’occupe des enfants comme une mère car Jean ne sait pas où est sa maman.

Il imagine qu’elle est en voyage mais il n’ose pas vraiment demander. Michèle, la petite voisine un peu plus âgée lui lit régulièrement des cartes postales du monde entier qu’elle dit écrites par la mère de Jean en secret…

Jean ne comprend pas tout ce qui l’entoure -la distance du père, la sollicitude des gens autour de lui, les non-dits.

Il a une vie de petit garçon qui joue, se bat avec son frère, s’interesse à la télévision et au Père Noël, s’ennuie chez ses grands-parents mais en même temps il sent qu’il lui manque quelque chose. Il perd les souvenirs de sa mère et sent une certaine tristesse sans savoir se l’expliquer.

Très jolie bande dessinée sur l’enfance et sur les méfaits des secrets car ce petit garçon -très touchant- est en quelque sorte tenu à l’éccart de sa propre vie.

J’ai pris cette bande dessinée au rayon jeunese de la médiathèque mais j’y vois vraiment plusieurs niveaux de lecture car les sous-entendus sur la mort ne seront peut-être pas perçus par les plus jeunes.

Le dessin est tout en douceur, un mélange de couleurs vives et douces qui complètent bien un texte entre joies de l’enfance et inquiétudes, entre naïveté et profondeur.

Cette bande dessinée a eu un prix LES ESSENTIELS à Angoulême en 2008.

 

Roaarrr Challenge

 

Publicités

« Rosalie Blum -Tome 3 – Au hasard Balthazar! » de Camille Jourdy

Le 3ème tome de la série commence là où le 1er etle 2ème se terminaient : Rosalie et Vincent se rencontrent

Tout au long de ce volume, on retrouve les personnages des deux autres tomes, on apprend à les connaître un peu plus, ils se découvrent petit à petit. Leurs solitudes respectives se rejoignent, leurs vies deviennent plus intéressantes, ils prennent de l’assurance, se stabilisent.

C’est plein d’émotions, c’est touchant tout en gardant les aspects farfelus apportés par la mère de Vincent ou par Kolocataire!

Ces trois tomes forment un ensemble très bien construit.

Cette BD a obtenu le Prix Révélation (Fauve d’Angoulême 2010)

 

Roaarrr Challenge

 

« Rosalie Blum -Tome 2 – Haut les mains, peau de lapin » de Camille Jourdy

Après « Une impression de déjà vu », le deuxième tome de cette série nous présente d’autres personnages. L’histoire commence avec Aude et ses copines Cécile et Bernadette et son colocataire –Kolocataire- un marginal complètement déjanté qui rêve de monter une espèce de cirque décalé.

Aude est une jeune fille qui vient d’arrêter l’université et qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Elle passe beaucoup de temps à perdre son temps dans une sorte d’ennui et de lassitude.

Sa vie prend un tour nouveau quand sa tante -Rosalie Blum, personnage central du premier tome- lui parle d’un homme qui la suit. Elle lui demande de le suivre à son tour pour en savoir plus sur lui.

On découvre alors l’histoire du premier tome du point de vue de Rosalie et de Aude puisque le suiveur est maintenant le suivi!

On en apprend aussi plus sur la solitude de Rosalie et aussi sur Aude.

C’est toujours un dessin tout en douceur et en finesse et les personnages sont très attachants et complexes.

Demain, je vous parle du tome 3!

Ma PAL ne me remercie pas…elle est passé de 71 à 73 avec ces deux volumes 😉