« Haka » de Caryl Férey

Plus qu’un polar, c’est un roman noir… très noir.

Des histoires de femmes tuées et mutilées sans doute par un psychopathe, des crimes rituels macabres, des personnages en prise à des crises de démence, des maoris qui vivent en marge de la société moderne, les bas-fonds de Auckland… Les situations qui font la trame de ce romans sont assez glauques et sordides.

Le personnage principal, Jack Fitzgerald, l’enquêteur de la police d’Auckland, est un homme torturé par son passé (sa femme et sa fille ont disparu mystérieusement 25 ans auparavant) et c’est un homme qui n’a rien à perdre, presque aussi violent et paumé que ceux qu’il pourchasse.

Accrochez vous bien, ce n’est pas la Nouvelle Zelande des cartes postales que l’on visite dans ce polar!

Au niveau du style, Caryl Férey a une vraie écriture, presque poétique parfois, qui apporte un plus au roman.

Au niveau de l’intrigue, il y a quelques incohérence et quelques exagérations mais le livre se dévore malgré une impression de malaise laissée à la fin de part les thèmes abordés.

J’avais beaucoup aimé « Zulu » son dernier roman, très noir et sanglant aussi. Celui-ci lui est antérieur et il est moins abouti que Zulu mais très fort malgré tout.

Lu dans le cadre du challenge

Ça y est j’ai fini le challenge (en modifiant un peu ma liste…)

: (PAL d’origine16 / 71)