« Guppies for tea » de Marika Cobbold

J’avais noté ce titre il y a bien longtemps quand j’avais lu « The reading group » d’Elisabeth Noble et le hasard a voulu que ma mère l’avais chez elle. Il ne semble pas être traduit en français.

Amélia, à la trentaine, voit son monde s’effriter en peu de temps : sa relation avec Gerald s’effondre du jour au lendemain au moment même où sa grand-mère tant aimé sombre petit à petit dans la sénilité après avoir perdu son mari. Sa mère, Dagmar, n’est d’aucune aide en cette période difficile, empêtrée qu’elle est depuis toujours dans des troubles obsessionnels du comportement liés à la peur des microbes qui lui gâchent la vie.

Selma, la grand-mère, est dans une maison de retraite mais elle le vit très mal et décline vite et Amélia vit très mal cette situation et cherche en l’en sortir… Mais vivre avec une vieille dame diminuée n’est pas si facile. Elle se plonge dans une série de mensonges pour essayer de rendre sa grand-mère heureuse.

Elle se pose beaucoup de questions, se remet en question sur sa propre vie. Sa rencontre avec Henry lui apporte un regard extérieur qui la pose.

J’ai bien aimé le style de cette auteur qui raconte une histoire très touchante sur la vieillesse et sur les relations entre les générations, sur la difficulté de voir ceux qui ont été des points de repère pour vous devenir faibles et sur le fait de devenir adulte.

– 4 / 43

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois de novembre

Depuis le mois d’octobre, je vous propose un rendez-vous mensuel : écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Voici ma liste de titres :

Tout seul

La guerre des livres

Thiên An ou la grande traversée

Chasseur d’orages

L’ombre du vent

Tim sans dragon

De lait et de miel

Blue Cerises

Un autre monde

Et voici mon texte :

« J’avais déjà subi la période noire de Thiên An ou la grande traversée, j’avais combattu Tim sans dragon, le roi du pays voisin, j’avais même connu un chasseur d’orages devenu mercenaire…

Mais aujourd’hui, j’étais tout seul, à rêver de l’ombre du vent et de lait et de miel et surtout à songer avec émotion à Blue Cerises, la princesse que j’avais laissée pour partir au combat…

Mais je ne pouvais pas me permettre de rêver trop longtemps car la guerre des livres allait commencer. C’était l’étape ultime des conflits qui déchiraient le royaume depuis si longtemps. Je savais que je devais encore me battre car je ne voulais pas me retrouver dans un autre monde, un monde sans la mémoire des livres… »

Retrouvez mon texte du mois d’octobre avec les titres de septembre

Le mois dernier Orchidée avait joué avec moi… Et elle a remis ça ce mois-ci! Et vous?

« Casacades et gaufres à gogo » de Maria Parr

Trille et Léna sont deux enfants de 9 ans qui vivent dans la campagne norvégienne. Léna est une vraie aventurière que rien n’arrête et Trille, plus réservé, la suit pourtant les yeux fermés et ils passent leur temps à faire des bêtises… au point que Léna a déjà eu plusieurs commotions cérébrales!

Ils sont entourés de la mère de Léna et de la famille de Trille, dont son grand-père et sa « grand-mère bis » (la reine des gaufres!), deux personnages tous les deux très attachants et très proches de Trille et Léna.

Outre les bêtises et les cascades les plus folles, Léna mène une quête : elle cherche un papa, un mari pour sa mère ce qui va bouleverser la vie des deux amis.

C’est un roman rythmé et assez drôle avec des touches d’émotion mais peut-être un peu long et décousu par moments.

Lu pour le « Club Lecture » dans le cadre de la sélection CM2-6ème

« Angèle, ma Babayaga de Kerménéven » de Richard Couailler

Nathanaël est un garçon qui a peur de son arrière grand-mère. Il a tellement peur de Mémère Angèle qu’il fait des cauchemars avant de partir en vacances chez elle et qu’il en est physiquement malade.

Mais cet été, il va essayer de lutter contre cette peur en écrivant un journal de son séjour chez elle…

C’est surtout cet été que la vieille dame va tomber dans le coma et qu’il commence à avoir plus peur de la mort d’Angèle que d’elle. Il a envie d’en savoir plus sur elle et en fouillant dans ses affaires, il découvre que bien des années auparavant, avant d’être « Mémère Angèle », elle était « Angel » une catcheuse bretonne de renom!

Sous des dehors humoristiques au ton très actuel, ce roman jeunesse aborde des thèmes plus sérieux : la peur irraisonnée de l’autre, le fait qu’on peut lutter contre celle-ci, qu’on ne connaît pas forcément les gens qui nous entourent, la mort des grands-parents et la tristesse que peuvent ressentir les parents. Je dois avouer que j’ai eu plusieurs fois les larmes à l’oeil!

A mon avis, c’est un petit roman à plusieurs niveaux plutôt réussi qui pourra plaire aussi bien aux garçons qu’aux filles.

Lu pour le « Club Lecture » dans le cadre de la sélection CM2-6ème