Baby Bastien a 14 mois…

Ce mois-ci, rien d spectaculaire : il ne marche pas, il ne parle pas… 😉

Mais il a découvert l’hiver … Et oui, l’année dernière, il était tout petit et je ne le sortais pas par les grands froids.

Cette année il s’est mis à faire froid très tôt… En fait, il s’est mis à faire froid juste le jour où on lui a acheté une chancelière pour qu’il soit au chaud dans sa poussette et un manteau bien chaud (de petit garçon)…

(Vous remarquerez que j’aime les couleurs en hiver…)

L’autre nouveauté, c’est que j’ai cédé à la pression paternelle et j’ai accepté de faire couper les mèches que Baby B avait derrière les oreilles (mais chez ma coiffeuse, hein… je ne suis pas folle je tiens à ses oreilles!)

(Bien sûr, j’ai gardé tous les petits cheveux dans un petit sachet en plastique 😉

Ça lui va bien,  il ressemble de moins en moins à un bébé!

D’ailleurs depuis début décembre, il aime bien que je lui passe la cuillère pour la mettre tout seul à la bouche : pas encore tout à fait autonome, mais ça progresse 😉

Et enfin, autre nouveauté (en fait, il y en a des tonnes mais je ne veux pas tout lister!) qui me fait beaucoup rire : c’est quand il dit « Non! Non! » en secouant son index…exactement comme je fais quand je lui interdis des choses!

Paroles sans papiers : Collectif

« Neuf témoignages, neuf auteurs, neufs récits forts pour tenter de comprendre une réalité qui nous concerne tous. »
 
Cette bande dessinée raconte des bribes d’histoires de vies de sans-papiers aux destins variés mais tous emprunts de peur, de tension et au fond aussi d’espoir.
 
Sous les dessins très différents de Lorenzo Mattotti, Gipi, Frederik Peeters, Pierre Place, Alfred, Brüno, Kotor, Jouvray et Cyril Pedrosa, on entend les voix de Martine F, Serge G, Raïssa Bataev, Rosalie Masimba, Joao, Mariem Diakité, Brahim Chedaf, Malika Magamadov et Osmane qui racontent comment ils sont arrivés à vivre en France sans papiers, pourquoi ils ont quitté leur pays et surtout quelle vie ils vivent une fois dans cette situation inextricable…
 
C’est vraiment poignant. L’émotion des récits est très bien rendue par les dessins qui apportent un « bagage » aux témoignages.
 
Le témoignage en lui-même est brut et sans concession. A la fin de l’album il y a une petite biographie de chaque personne qui se livre. C’est vraiment très intéressant. Également à la fin, un dossier sur l’immigration en France.
 
Avant chaque témoignage, il y a une citation plus ou moins négative sur l’immigration par des politiques… Voici celle de Dominique de Villepin quand il était Ministre des Affaires Étrangères en 2003 :
 
« …Il n’a pas le droit de travailler ; il ne peut pas retrouver les siens ; il erre de foyer en foyer. Déraciné, fragilisé, il est exposé à toutes les compromissions. Telle est aujourd’hui la réalité de notre droit d’asile, marquée par l’attente, l’inquiétude et le doute. »

« Vanilles et chocolats » de Florence Hinckel

Voici un roman jeunesse très intéressant car il s’agit de féminisme!

Julia est en CM2 et dans sa classe de 16 filles et 16 garçons, c’était l’harmonie jusqu’à ce que Bruno arrive : c’est un macho terrible avec des remarques sur les femmes / filles qui choquent beaucoup Julia.

Elle commence à se poser beaucoup de questions sur la place des femmes / filles dans la société, dans la vie de tous les jours. Petit à petit, une sorte de guerre commence entre les filles (« les vanilles ») et les garçons (les « chocolats ») jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent qu’il vaut peut-être mieux essayer de former une équipe harmonieuse!

C’est amusant et instructif et à mon avis assez utile à cet âge où les ados se construisent.

Sélection « 6ème-5ème » du Festival du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville

« Mon vieux et moi » de Pierre Gagnon

Voici un tout petit roman très juste à l’écriture fluide et sobre.

Le narrateur est un jeune retraité qui décide d’adopter Léo, 99 ans, car ce dernier lui manquait quand, après la mort de sa tante, il n’allait plus à la maison de retraite où Léo vivait aussi.

Il raconte sans mélo, sans drames, sans sentimentalisme, sans idéalisme ni angélisme la vie qu’il mène avec ce vieillard qui décline physiquement et qui perd la mémoire, se perdant dans son monde intérieur tout en ayant des souvenirs à raconter. Le narrateur raconte donc la vie avec Léo, difficile à vivre certes, mais qui lui apporte tant de bien-être et de petits bonheurs aussi.

C’est une belle histoire d’amitié très touchante.

« Papillons noirs » de Claire Mazard

Vanessa a 16 ans et elle a été repérée par une agence de mannequins à Paris. Sa meilleure amie Jennifer est contente pour elle mais aussi un peu inquiète qu’elle aille à ce rendez-vous toute seule. Vanessa ne dit rien mais elle est aussi angoissée en ce moment car depuis quelques temps elle reçoit des SMS et des messages en forme de papillons qui disent tous la même chose : « TU ES BELLE…TU ES JEUNE…TU VAS MOURIR …ASSASSINÉE »

Le lendemain du rendez-vous de Vanessa avec Maud Combes, la directrice de l’agence « Maud’Elles », cette dernière est découverte assassinée dans son bureau et une jeune fille est retrouvée dans le coma dans le hall de l’agence…Karine Raczinsky, la commissaire, mène l’enquête avec ses deux jeunes inspecteurs…

Ce roman policier jeunesse dans le milieu du mannequinat est rythmé et plutôt prenant. Sans doute un peu rapide mais c’est construit comme un téléfilm policier avec au coeur de l’histoire l’enquête et un personnage de policier central.

Je l’ai lu presque d’une traite et je l’ai trouvé plutôt bon pour sa tranche d’âge.

Lu pour le « Club Lecture » dans le cadre de la sélection 5ème-4ème

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois de décembre

Depuis le mois d’octobre, je vous propose un rendez-vous mensuel : écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Voici ma liste de titres :

Angèle, ma Babayaga de Kermévénen

Cascades et gaufres à gogo

Guppies for tea

Jours toxiques

Plus vrai que nature

La mise à nu des époux Ransome

Je suis un garçon

Paroles sans papiers

La maison

Rêves de cabanes

Et voici mon texte :

« Je suis un garçon comme les autres, moi! J’ai mes rêves de cabanes, de cascades et gaufres à gogo, de bêtises et d’aventures, quoi! Alors, quand ma grand-mère Angèle, ma Babayaga de Kermévénen m’a proposé d’aller en Angleterre avec elle, j’étais trop content!

Quand « Misiz » Ransome nous a ouvert la porte de la maison d’hôtes, le « bédén brékfeust », c’était déjà le dépaysement total! J’ai cru l’entendre dire « Guppies for tea? » à un moment, mais je ne suis pas sûr de ce qu’elle voulait dire… C’était comme quand on écoute des chansons en anglais : les paroles sans papiers sous les yeux, c’est trop dur à comprendre!

Mais dans cette petite bicoque, ce n’est pas la langue qui m’a le plus traumatisé… J’y ai vécu une expérience pire que les « jours toxiques » de la colo où mon copain Max arrêtait pas de péter dans la chambre… C’était déjà horrible, mais là, c’était pire… Les vieux proprios de la baraque n’étaient pas du tout pudiques et tous les soirs, ils se désapaient avec la porte ouverte… et franchement, la mise à nu des époux Ransome, c’était comme un film d’horreur plus vrai que nature!« 

Retrouvez mon texte du mois d’octobre, celui du mois de novembre

En octobre, Orchidée avait joué avec moi… Et aussi en novembre et ce mois-ci aussi

Et vous?

« L’étrange vie de Nobody Owens » de Neil Gaiman

Nobody Owens s’appelle ainsi car à un an et demi, alors que sa famille vient de se faire assassiner par un homme mystérieux, il a été recueilli par Mr et Mrs Owens, des fantômes logeant dans un petit cimetière désaffecté.

On lui accorde la « libre citoyenneté », c’est à dire qu’il peut circuler librement dans le cimetière, voir et parler aux fantômes et même bénéficier de quelques aspects de la vie des fantômes (l’Effacement, l’Effroi, le Songerie etc). Il a également été confié à Silas, un être étrange qui n’appartient ni au monde des vivants ni au monde des morts qui ne sort que la nuit et qui peut aider Nobody dans sa vie de tous les jours. Nobody ne doit absolument pas quitter le cimetière car en dehors de ce lieu où il est protégé, il risque de grands dangers.

Auprès de ces créatures, il vit des aventures extraordinaires. A l’adolescence, il est partagé entre l’envie de respecter les règles qu’il a toujours connues et l’envie de voir le monde extérieur et surtout de savoir qui a tué ses parents… D’autant que le tueur est toujours à sa recherche…

C’est une très belle histoire d’enfance, un univers sombre et pourtant joyeux. Les personnages, les fantômes, sont très attachants et il y a aussi des passages plus ou moins effrayants. L’adolescence, ce moment de rupture entre l’enfance et l’âge adulte, est aussi très bien rendue dans l’évolution de Bod, c’est ce moment où il faut laisser derrière soi une partie de sa vie… La fin est plutôt émouvante…

A la fin, dans les remerciements, l’auteur dit avoir été très influencé par « Le livre de la jungle » (« The jungle book ») de Rudyard Ripling (d’ailleurs le titre original de Neil Gaiman est « The graveyard book »). Le peu que je connaisse du roman de Kipling me fait faire des parallèles avec L’histoire de Nobody et me donne bien envie de le lire aussi un de ces jours!

Lu pour le « Club Lecture » dans le cadre de la sélection 5ème-4ème

Un petit challenge pour 2011 ?? Le Challenge « Petit BAC »

En voyant les premiers bilans de challenges 2010 et les premiers challenges pour 2011 arriver sur la blogosphère, je me suis rendue compte que ça m’avait un peu manqué quand même de ne pas en faire cette année

J’ai été tentée l’espace d’un instant de refaire le challenge ABC, mais après l’avoir fait 2 ans de suite, je me dis que ça va être un peu dur de se renouveler sur certaines lettres de l’alphabet et puis, je me souviens l’avoir quand même trouvé assez contraignant….

Et puis le tag d’Orchidée sur les souvenirs d’enfance m’a fait penser à un jeu que j’aime bien : le Petit BAC… Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de faire une grille avec différentes rubriques et trouver des mots commençant par une lettre de l’alphabet imposée qui correspondent à ces rubriques

Bref, ma petite idée de challenge, c’est une adaptation libre de ce jeu…

Le principe du Challenge Petit BAC 2011 est le suivant : choisir des romans ayant dans leurs titres un mot correspondant aux différentes rubriques du « Petit BAC »

Je vous propose les rubriques suivantes :

Prénom (fille ou garçon)

Lieu géographique (ville, pays, continent…)

Métier

Animal

Végétal (plante, fleur, fruit, légume…)

Objet

Sport / Loisir

7 rubriques, 7 romans… Pas trop contraignant n’est-ce pas?

(Cela dit, si ce n’est pas assez contraignant pour vous, vous pouvez aussi séparer certaines rubriques, ou même vous imposer en plus la même lettre de l’alphabet pour chaque livre… 😉 Vous faites comme vous voulez!

Le challenge que je propose est donc la version la plus simple, avec (au moins) un an pour l’accomplir à compter du 1er janvier 2011

De mon côté, à l’heure où j’écris ce billet, j’ai commencé à me concocter une liste de livres et je vous la présenterai le 1er janvier.

Si vous avez peur de ne pas avoir d’idées pour faire ce challenge, voici aussi une liste de titres correspondant à chaque rubrique… que vous pourrez compléter aussi!

Si vous êtes tentés, n’hésitez pas à participer en faisant une petite liste pour vous lancer de le Petit BAC de lecture pendant l’année à venir!

En imaginant que je ne sois pas seule à jouer (ce qui ne serait pas la fin du monde 😉 je compilerai les participants dès maintenant et les listes dès janvier et les lectures au fur et à mesure dans une rubrique à part.

Et un petit logo, un! (Servez-vous!)

Les joueurs (par ordre d’inscription) :

Enna

Lolita

George

Valérie

Aifelle

Sandrine

Liliba

Lagrandestef

Syl

Lalou

Reka

Miss Alfie

Virginie

Astrid

SophieLJ

Evilysangel

L’or des chambres

Lilie a lu

Setsuka

Bambi Slaughter

Petite Fleur

Mrs Pepys

FaFa

Anasthassia =)

Rose

Cécile

Caroline

Erato

Laetitia

Aproposdelivres

Loesha

Anne

Nane

Nodreytiti

Christelle

Iluze

VilvirtVilvirt

Alicia

Patricia

Estellecalim

Irrégulière

Melleaurel

Eidole

Martial

Exxlibris

La plume…

Zarline

Sybille

Bookworm

Argali

Itzamna

Lilibook

Anne Sophie

Natacha

Isabelle

Gwen

Anne (de poche en poche)

Scarlatine

Fransoaz

Lasardine

Accrobiblio

Gaspara (participante sans blog)

DeL

The Nicest Thing (participante sans blog)

Malika

Zoé

Plaisir des mots

Petite noisette

Valérie K

Isa

Lottie

Volcan

Purplevelvet

Allie

Bleudeperse

Clémentine

Bouh

Reveline

Riz-Deux-ZzZ

Valbouquine

Pichounette

Isa48

Marie

Owl

Alie

Mandarine

Angelebb

Gr3nouille2010

Choupy

Cartondemma

Muriel

Vive les bêtises

Mélusine

Flof13

 

EDIT 2011: Plus d’informations, les liens vers les listes des participants et dans les commentaires, les liens vers leurs lectures : c’est dans le billet du 1er janvier auquel vous pouvez accéder en cliquant ici sur le logo ou sur le même logo « A vous de jouer » dans la colonne de droite du blog.

Tag : Relais de l’amitié

Il y a déjà assez longtemps, Orchidée ma copine « pour de vrai » m’a tagguée et je réponds sur mes souvenirs d’enfance (mais comme je n’ai pas beaucoup de mémoire quand il s’agit de remonter aussi loin, il a fallut que je me creuse les méninges!!)

1) Quand vous étiez petit(e), que répondiez-vous à la question : « Et toi, que veux-tu faire quand tu seras plus grand(e) ? »

J’ai voulu être maîtresse, paysagiste, bibliothécaire, vendeuse, et le plus récemment (enfin, tout est relatif…entre le lycée et la fac) je voulais être chauffeur routier… Mon père parlait même de me payer le permis poids lourd (pas de blague sur le physique s’il vous plaît…) et puis, j’ai avancé à la fac et puis je suis devenue prof un peu par hasard et mon projet s’est envolé…

2) Quels ont été vos BD et dessins animés préférés ?

Mon père avait l’intégrale de Tintin et je les revois rangés dans le salon et je me revois en train de les lire au coin du feu en hiver! Plus tard, je suis passée à « Rubrique à Brac » et puis j’ai une longue période sans lire de BD, je m’y suis remise il y a peu… En ce qui concerne les dessins animés, j’ai beaucoup regardé Candy, Maya l’abeille, Goldorak, Albator, Capitaine Flamme, Tom Sawyer… Une vraie gamine génération 80!!

3) Quels ont été vos jeux préférés?

Je ne me souviens plus vraiment… L’élastique et les billes à la récréation, à la maison, les poupées Barbie et le playmobiles, un peu plus tard on jouait au Trivial Pursuit en famille et j’ai toujours beaucoup aimé le Petit BAC (j’y joue même encore maintenant en anglais avec mes élèves!) et à chaques fêtes de Noël au Pictionnary avec équipes et tableau blanc… A la fac on jouait au Monopoly avec les meilleurs potes et on finissait (presque) toujours par s’engueuler!!

4) Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi?

Pas de souvenirs particulier… sans doute lié au fait que je suis née en été et donc je n’ai jamais eu de fête avec les copains… Maintenant que je suis grande je me rattrappe bien en fêtant mon anniversaire plusieurs fois par été!

5) Qu’est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n’avez pas encore fait ?

A part être chauffeur routier?? Les gens qui me connaissent savent que ça fait des années que je parle prendre des cours de guitare basse et que je me suis encore jamais lancée et aussi que je rêve de faire un marathon et que ça c’est physiquement que ça sera plus dur…

6) Quel était votre premier sport préféré?

Quand j’étais petite, j’ai fait de la danse, du poney, du tennis… Je n’ai accroché à rien… Au lycée je me suis arrangée pour me faire opérer du pied en Terminale pour être dispensée de sport… Je me suis mise au sport à la fac quand ce n’était plus obligatoire : jogging, natation… Mes préférences : danse africaine et randonnée.

7) Quelle était votre première idole de musique?

Wham! (6ème-5ème) puis Madonna (4ème-3ème) puis The Doors (lycée)

8) Quel est le plus beau cadeau de Noël (ou équivalent) que vous avez reçu?

Je me souviens très très bien d’une maison de poupée que mon père m’avait fabriquée en cachette et chaque pièce était tapissée du même papier peint que notre maison! Elle est encore chez mes parents au grenier!

L’atelier d’écriture de Skrikan : Brian est dans la cuisine…

L’atelier d’écriture de Skrikan propose un jeu d’écriture tous les mercredi et dimanche…

Aujourd’hui, Gwenaëlle, nous met à l’heure anglaise en nous proposant de dire ce que Brian fait dans sa kitchen en écrivant un texte qui commence par « Brian est dans la cuisine » et qui utilise obligatoirement les mots anglais suivants :

  1. best-seller,

  2. camping,

  3. fast-food,

  4. jogging,

  5. challenge,

  6. joker,

  7. muffin,

  8. prime-time,

  9. spleen,

  10. swing.

Voici ma version…

« Brian est dans la cuisine. Il revient de son jogging et boit de l’eau à la bouteille tout en se demandant combien de temps il lui faudrait courir pour éliminer tout ce qu’il a ingurgité dans les fast food ces derniers temps… sans compter les muffins engloutis sans même s’en rendre compte devant les émissions de prime time qui anesthésient le cerveau…

Il se rend compte qu’il a le spleen et que sa vie manque de swing. Il voudrait bien un joker pour appuyer sur pause…

Lui qui aimerait tant être un héros de best seller… Qu’a-t-il fait d’excitant cette année..? 10 jours au camping? Non…vraiment, pas de quoi écrire un roman!

Allez! C’est décidé : après la douche, il change de vie, c’est son nouveau challenge! »

Si vous voulez jouer aussi, il suffit d’écrire votre texte dans les commentaires de Skriban et si vous ne voulez pas écrire, vous pouvez quand même aller lire les histoires des autres participants!