Room : Emma Donoghue

Ce roman est l’histoire de Jack et de Ma, sa mère, qui vivent tous les deux dans une pièce (qu’il appelle « Room », comme si elle avait un nom). Il vient d’avoir 5 ans et dans son langage enfantin (parfois un peu difficile à comprendre au début), il raconte leur vie quotidienne.
 
A demi-mot, par sous-entendus, on comprend vite qu’ils sont enfermés dans cette pièce et que Jack n’a jamais mis les pieds dehors depuis qu’il est né. Il ne connaît le monde qu’à travers la télévision mais il croit que celle-ci montre d’autres planètes qui ne sont pas réelles. Sa seule réalité se résume à la pièce où il vit, sa mère et l’homme qui apporte à manger mais que Ma ne veut pas qu’il voit…
 
A l’occasion de ses 5 ans sa mère estime qu’il est assez grand pour apprendre la vérité sur  leur situation et s’évader…
 
Mais être à l’extérieur n’est pas si facile quand on n’a connu rien d’autre que sa mère et une seule pièce toute sa vie…
 
C’est un roman très prenant, très bien construit et passionnant. Il y a toute une réflexion sur l’enfermement, l’isolement et sur notre société quand ce petit garçon y est jeté comme un extra terrestre qui ne connaît rien à notre mode de vie.
 
Ce petit Jack est vraiment émouvant et touchant dans sa découverte -pas toujours heureuse- de la « vraie vie ». Et sa mère, qui a été si forte pendant les années d’enfermement, ne sait plus trop comment vivre non plus.
 
Très belle histoire, malheureusement pas encore qui est traduite en français depuis la rentrée littéraire  2011. J’espère qu’elle le sera, gardez l’oeil ouvert!
 
Ce fut une très belle découverte à la quelle je ne m’attendais pas car c’était un prêt de ma copine Mrs B (Merci, merci!) 

9 commentaires sur « Room : Emma Donoghue »

  1. Je lis ton billet en diagonale vu que j’ai bien l’intention de me ruer dessus dès sa sortie paperback (plus que quelques semaines, je trépigne!). Un coup de coeur en plus, tu veux vraiment m’achever hein

    J'aime

  2. Elle reprend dans l’interview pas mal de choses qu’elle dit sur le site dédié au livre. J’aime bien son idée du pragmatisme des enfants. Cela me rappelle, dans une certaine mesure, « Peter Pan » et cette absence de sentimentalisme des enfants qui est sans cesse soulignée. Et, pour avoir observé de jeunes enfants à titre professionnel, je confirme : les enfants sont trèèès pragmatique et pas du tout sentimentaux envers le reste du monde Par contre, je n’aime pas la façon qu’a l’auteur de lire son livre. Je ne l’ai pas lu avec les mêmes intonations, même si c’était dans ma tête. Il me semble qu’elle manque de subtilité dans sa lecture alors que le texte est construit de façon si calibrée. J’ai eu le sentiment d’être constamment en équilibre durant ma lecture, ressentant une précarité que sa lecture à haute voix ne traduit pas.
    Pour le reste, je te rejoins, même si j’ai préféré ne pas tant raconter l’histoire. J’ai adoré la découvrir par moi-même.

    J'aime

    1. @Cataflo/Flo : Je suis d’accord avec toi sur le pragmatisme des enfants et aussi ce qui m’a marquée c’est la manière dont la mère s’effondre alors qu’elle était si forte avant. Quant à la lecture de l’auteur, c’est un peu comme quand on voit une adaptation en film : ce n’est pas toujours « notre » version

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :