« Le silence de l’opéra » de Pierre Créac’h

Louis est un petit garçon qui se promène dans un opéra en enregistrant des sons. Il rencontre des fantômes qui lui font découvrir l’opéra et ses secrets.

Très jolis dessins crayonnés en noir et blanc mais le texte ne m’a pas emballée… je n’ai pas vraiment eu envie de le lire jusqu’au bout… J’ai trouvé le texte un peu simpliste et enfantin (un peu trop jeune à mon avis pour des 6ème-5ème)

Mais c’est un conte musical dit pas Jean Rochefort… Et écouter le CD m’a réconciliée avec cet album! Le texte devient vivant avec la voix de Jean Rochefort, d’autant qu’il y a aussi de très belles musiques!

C’est donc vraiment un album à écouter!!

Sélection « 6ème-5ème » du Festival du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville

« Peau d’âne » de Baudoin

Dans cet album jeunesse, un père raconte à sa fille l’histoire de Peau d’âne.

Le conte de Charles Perault est magnifiquement illustré, de très belles couleurs et des effets vraiment réussis.

Le conte lui-même est entre-coupé par les rêves de la petites fille qui sont eux dessinés de façon beaucoup plus « brouillonne » sans doute pour donner une impression de dessins d’enfants…

J’ai beaucoup aimé toute la partie sur le conte de Perault (que je ne connaissais pas…Shame on me!) mais je n’ai pas vraiment compris l’intérêt des interludes de la petite fille

Sélection « 6ème-5ème » du Festival du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville

 

 

 

Ce roman est la lecture « partie du corps«  de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le

« Nagasaki » de Eric Faye

Cette histoire est basée sur un fait divers réel. Un homme vivant à Nagasaki et ayant une vie très rangée, a l’impression que quelqu’un boit son jus d’orange et mange ses yaourts… sans pour autant qu’il n’y ait d’autres signes d’intrusion. A l’aide d’une webcam il découvre qu’une femme vit chez lui …depuis un an.

Ce constat le perturbe beaucoup et il se pose beaucoup de questions sur sa vie…

Plus tard on entend la voix de la femme alors qu’elle est en prison, elle apporte un autre point de vue.

Ce roman court est très agréable à lire. L’auteur a vraiment bien su rendre l’ambiance japonaise, avec un style qui donne une atmosphère assez lente, pleine d’introspection. Seul bémol, je suis un peu restée sur ma faim, j’aurai voulu en savoir plus sur les deux protagonistes

 Merci à ma collègue M pour ce prêt.

Ce livre faisait partie de ma   : -1 = 8