Prodigieuses créatures : Tracy Chevalier

Au 19ème siècle, dans une petite station balnéaire anglaise, Elisabeth Philpot, une « vieille fille » de bonne condition sociale quoiqu’un peu excentrique pour sa génération, et Marie Anning, une jeune fille d’ouvrier, arpentent les plages à la recherche de fossiles.
 
Au delà d’un simple loisir ou d’une activité lucrative, c’est le début de découvertes scientifiques majeures et de questionnement sur l’évolution et sur la religion.
 
Mais c’est aussi le portrait d’une société où les femmes n’ont pas une place aisée, que ce soit dans leurs libertés ou dans leurs place dans le monde scientifique.
 
C’est aussi une belle histoire de relations humaines et d’amitié incongrue pour l’époque.
 
J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman que j’avais à la fois envie de dévorer (j’y pensais quand je ne le lisais pas!) et de déguster et faire durer!
 
Écris avec beaucoup de finesse, ce roman à deux voix est un petit bijou que je conseille particulièrement à ceux qui ont aimé « Miss Charity » de Marie Aude Murail car j’y ai pensé plusieurs fois en le lisant!