The blind assassin (Le tueur aveugle) : Margaret Atwood

J’ai adoré ce roman mais j’ai beaucoup de mal à écrire mon billet pour en parler!
 
La construction de ce livre est intéressante car il y a différents récits, différentes époques et différents « supports » qui s’entre-croisent.
 
Iris Chase est une femme de 80 ans dont on suit la vie quotidienne dans une petite ville des États-Unis dans les années 1990. Cette femme entreprend d’écrire ses mémoires, remontant à ses grands-parents, ses parents, ses relations avec sa petite soeur Laura, son mariage… Ce récit est passionnant, c’est vraiment une saga, une peinture de la société et de l’époque des années 1920 à 1940.
 
Le roman de Margaret Atwood contient aussi un roman intitulé « The blind assassin » par Laura Chase, édité à titre posthume par sa soeur en 1947. C’est une histoire d’amour illicite et impossible entre un homme traqué et une femme de la bonne société. Dans ce roman dans le roman, il y a aussi l’histoire imaginaire que le personnage masculin raconte à la jeune femme…
 
Et puis tous ces récits sont parfois entre-coupés d’articles de journaux qui apportent des informations factuelles sur les différents protagonistes.
 
La construction peut paraître compliquée dans mon billet mais c’est vraiment facile à suivre. Chaque partie apporte quelque chose aux autres, c’est comme un puzzle où toutes les pièces se mettent en place petit à petit.
 
Le style est vraiment fluide et agréable.
 
C’est un roman riche qui mêle réalité et fiction, mensonge et vérité, tendresse, indifférence, amour, haine, trahison et secrets…
 
Merci à Valérie qui m’a offert ce livre et aussi à Ma Mum qui ma l’a aussi donné la même semaine(c’est dire si ce livre m’était destiné!! D’autant que peu de temps après l’avoir reçu, je lisais un livre de Susan Flecher qui l’avait mis dans son top 10 des livres aimés!!)
 
J’ai mis 10 jours à lire les 630 pages mais si ce n’avait pas été pendant les vacances au Maroc avec Baby B, je pense que je l’aurai dévoré en beaucoup moins de temps!

Bastien « m’aide » à lire « the blind assassin » 😉

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali