La gazelle : Hubert Ben Kemoun

Valérie est une toute jeune marathonienne qui court pour les championnat du monde de Buenos Aires.
Elle « déroule » les kilomètres et elle pense… Elle pense à sa vie de sportive, à sa vie de jeune fille de 17 ans, à la vie de sa mère, ouvrière laissée sur le carreau par une entreprise ayant délocalisé sauvagement…
C’est un joli roman d’introspection où le corps court et l’esprit « déroule » aussi… Intéressant et assez touchant.
Peut-être adapté aux plus grands, 15-16 ans.
Sélection « 4ème-3ème » du Festival du livre de jeunesse et de bande dessinée de Cherbourg-Octeville

3 commentaires sur « La gazelle : Hubert Ben Kemoun »

  1. Comme je me demande pourquoi les gens courent, j’aime les livres, les films… qui parlent des auteurs d’exploits sportifs, de leur endurance, de leur persévérance… Je note.

    J'aime

  2. @Sharon : Je viens d’aller voir ton billet et j’ai l’impression que l’auteur sait fouiler ses personnages, je le note dans un coin de ma tête!
    @Géraldine : ce n’est pas tant pourquoi elle court que tout ce qui lui passe par la tête pendant qu’elle court et le fait que sa vie déroule dans sa tête (ce qui se passe souvent quand on court!)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :