Des titres et un texte spécial pour Claire Gratias

A l’occasion de la rencontre du Club Lecture avec l’auteur jeunesse Claire Gratias, j’ai proposé aux élèves mon petit jeu d’écrire un texte en intégrant les titres de cette auteur afin de les intégrer dans le petit livret que nous lui préparions en souvenir de notre rencontre.

Pour les encourager (et parce que j’aime bien jouer) j’ai moi aussi écrit un texte :

Les titres :

Une porte sur demain

Opération Maurice

Le signe de K1 (Le protocole de Nod)

Le signe de K1  (Le temps des TsahDiks)

L’incroyable voyage de Simon

Breaking the wall

Une sonate pour Rudy

Le passager de l’orage

Mon texte :

« L’école, ce n’est vraiment pas mon truc… Il faut dire que depuis tout petit j’entends les profs me répéter des trucs comme « Ton orthographe est déplorable! » ou « Refais ton opération Maurice! ».

Prenez l’histoire par exemple… Ce que je déteste ce sont les dates à apprendre par coeur. Moi, ce que j’aime ce sont les anecdotes mystérieuses comme le temps des TsahDiks, une tribu d’Afrique que personne ne connaît à part moi! L’anglais? Bof… Sauf peut-être pour traduire les paroles de mon groupe préféré « Breaking the wall » mais la grammaire ce n’est pas pour moi! Le cours de musique, ça va encore. Si ça pouvait m’aider à composer une sonate pour Rudy, la plus belle fille du collège…

Mais bon, là, mon bulletin est arrivé et je dois me préparer à devenir le passager de l’orage parental… à mon avis, vu mes notes, ça va gronder à la maison ce soir! J’entends déjà la rengaine de mon père : « Tu te fermes une porte sur demain en choisissant tes matières! Pense à ton avenir! Tu ne peux pas juste tout quitter et prendre la route comme ton cousin! L’incroyable voyage de Simon te fait peut-être rêver mais il a passé son Bac avant de partir! »

En fait, mon cousin, c’est un génie… Il a réussi des choses en physiques qui n’existaient pas avant lui! Le Protocole de Nod qui permet de recycler certains plastiques, c’est lui qui l’a découvert et maintenant, sur les tableaux de symboles, il y a le signe de K1, encore grâce à lui!

Je ne suis pas près de me comparer à Simon mais par contre, partir au bout du monde? Pourquoi pas?! »