« A traitor to memory » (« Mémoire infidèle ») de Elizabeth George

Ce roman est découpé en deux parties, deux univers, qui s’alternent : il y a le journal intime d’un jeune virtuose du violon qui souffre d’un blocage qui l’empêche de jouer et qui, sur les conseils de son psychiatre, essaie de « débloquer » sa mémoire en creusant son passé.

D’autre part, on suit des personnages qui semblent sans histoires jusqu’à ce qu’une femme se fasse assassiner -écrasée à plusieurs reprises par une voiture. Sa vie semble assez mystérieuse. On découvre que c’est la mère du violoniste. L’enquête est menée sans que les policiers aient accès aux informations du journal intime.

Au fur et à mesure de l’enquête des policiers et de la lecture des souvenirs traumatisants qui reviennent au jeune homme dans son journal, on en apprend plus sur une famille qui 20 ans auparavant avait déjà été confrontée à un crime. On suit également la vie privée des policiers. Le fait que ce soient des personnages récurrents de Elizabeth George ne gêne pas du tout la lecture.

C’est un gros pavé de 800 pages (écrit petit) mais je n’arrivais pas à le lâcher! On découvre beaucoup de choses petit à petit, on est amené sur des tas de pistes. On fouille le présent et le passé de nombreux personnages. On creuse aussi l’inconscient en voyant remonter les souvenirs refoulés de Gideon, le jeune musicien, on voit son traumatisme : la dimension psychologique est très intéressante.

Mon 2011 est à -23/ 45

6 commentaires sur « « A traitor to memory » (« Mémoire infidèle ») de Elizabeth George »

  1. Je n’ai pas réussi à rentrer dedans mais ce que tu en dis me pousse à réessayer un de ces jours… ce n’était peut être pas le bon moment!

    J'aime

  2. J’aime énormément Elizabeth Gorge et ses personnages, surtout le couple formé par l’ami handicapé de Lynley et sa jeune femme. Mon préféré reste pourtant What came before he shot her, où ils n’apparaissent presque pas.

    J'aime

  3. @Sandrine : je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai vraiment apprécié ma lecture, ça ne me gênait pas qu’il soit si gros alors je te le recommande…même si j’ai remarqué sur Babelio que plusieurs lecteurs ont eu du mal et n’ont pas accrochés…
    @Nag : Comme je le disais à Sandrine : j’ai vu sur Babelio que ce roman ne faisait pas l’unanimité…mais moi j’ai vraiment accroché!
    @Valérie : Je n’en ai lu que 2 d’elle : « le meurtre de la falaise » et celui-ci. Je trouve cela extraordinaire qu’elle soit américaine : elle sait tellement bien nous emmener en Angleterre!

    J'aime

  4. Wouf! Je l’avais lu en son temps, et il m’a laissé l’impression mitigée d’être franchement interminable… et fort alambiqué. Cela, en dépit d’une brochette de personnages suffisamment improbables pour être intéressants a priori.

    J'aime

  5. Je crois bien que je n’ai lu qu’un seul livre de cette auteure et je serais bien incapable de me rappeler son titre ! Par contre, je sais que j’en ai deux ou trois autres dans ma PAL

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :