Autoportrait de l’auteur en coureur de fond : Haruki Murakami

C’est Flo qui m’a conseillé ce livre lorsqu’elle a lu mon billet sur mon hobby, la course à pied, et mon envie de courir un marathon.

C’est une autobiographie ciblée sur la passion d’Haruki Murakami pour la course de fond -marathon et triathlon- et toute l’implication que cela a eu dans son écriture.
 
J’ai trouvé ce document passionnant (mais est-ce parce que j’aime courir?) et j’ai aimé découvrir cet homme modeste et simple qu’est Haruki Murakami. J’ai lu ce livre alors que j’étais en repos complet de course à pied à cause d’une blessure et cela me donnait envie de m’y remettre!
 
C’est aussi une reflexion sur le dépassement de soi, ses objectifs personnels… Et au-dela de la course, il y a aussi toute une étude sur l’écriture, le travail d’écrivain et l’inspiration qui est aussi très intéressante. Et ce qui ne gâche rien : c’est très bien écrit!
 
J’ai relevé plein de petites phrases, mais je ne vais en noter que deux :
 
« En ce qui me concerne, la plupart des techniques dont je me sers comme romancier provient de ce que j’ai appris en courant chaque matin. » p 85
 
« Elle va participer au marathon de New York. Pour elle, ce sera son premier. Je lui réponds « Prends plaisir à la course! » (« Have a good time. »). Un marathon, s’il doit avoir un sens, doit être heureux. Sinon, pourquoi des milliers de gens courraient-ils quarante deux kilomètres? » p 137
Ce roman est la lecture « sport-loisir » du Petit Bac

 J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali