Autoportrait de l’auteur en coureur de fond : Haruki Murakami

C’est Flo qui m’a conseillé ce livre lorsqu’elle a lu mon billet sur mon hobby, la course à pied, et mon envie de courir un marathon.

C’est une autobiographie ciblée sur la passion d’Haruki Murakami pour la course de fond -marathon et triathlon- et toute l’implication que cela a eu dans son écriture.
 
J’ai trouvé ce document passionnant (mais est-ce parce que j’aime courir?) et j’ai aimé découvrir cet homme modeste et simple qu’est Haruki Murakami. J’ai lu ce livre alors que j’étais en repos complet de course à pied à cause d’une blessure et cela me donnait envie de m’y remettre!
 
C’est aussi une reflexion sur le dépassement de soi, ses objectifs personnels… Et au-dela de la course, il y a aussi toute une étude sur l’écriture, le travail d’écrivain et l’inspiration qui est aussi très intéressante. Et ce qui ne gâche rien : c’est très bien écrit!
 
J’ai relevé plein de petites phrases, mais je ne vais en noter que deux :
 
« En ce qui me concerne, la plupart des techniques dont je me sers comme romancier provient de ce que j’ai appris en courant chaque matin. » p 85
 
« Elle va participer au marathon de New York. Pour elle, ce sera son premier. Je lui réponds « Prends plaisir à la course! » (« Have a good time. »). Un marathon, s’il doit avoir un sens, doit être heureux. Sinon, pourquoi des milliers de gens courraient-ils quarante deux kilomètres? » p 137
Ce roman est la lecture « sport-loisir » du Petit Bac

 J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali  

8 commentaires sur « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond : Haruki Murakami »

  1. Je suis contente (et soulagée ) qu’il t’ait plu ! Depuis que je me suis achetée l’édition poche, je lui fais subir des misères : il y a tant de choses dans ce livre !!
    Quand on pense que je n’aime (vraiment) pas courir, je crois pouvoir dire que ce livre va bien au-delà de la question sportive…

    J'aime

    1. @Flo : Merci, c’était un conseil réussi! Et mon homme (qui court aussi et même beaucoup plus que moi) et en train de le lire et il est même tenté de lire autre chose de Murakami! Et je suis contente que tu donnes ton avis de non coureuse, ça va sans doute donner envie à d’autres de le lire

      J'aime

  2. Il faudrait que je le re-lise. Murakami, qui n’est pas un auteur très accessible normalement vulgarise ici la course à pied – alors même qu’il est un grand coureur – Il brosse un humble portrait du coureur et gomme toute hiérarchie. C’est un essai ultra simple et si positif en même temps. Un régal, bien d’accord !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :