Le treizième conte (The thirteenth tale) : Diane Setterfield

Margaret Lea est une jeune femme éprise de livres et biographe amateur, travaillant dans la boutique de livres anciens de son père et qui porte en elle une blessure familiale.

Un jour, elle est contactée par Vida Winter, célèbre écrivain très secrète, qui lui demande d’écrire sa biographie, sa « vérité » alors que jusqu’alors elle vivait en recluse, tenant beaucoup au mystère qui entoure sa vie.

En véritable conteuse, (le mot anglais « storyteller » est vraiment parfait) elle revient sur son passé en commençant par le passé de ceux qui sont liés à elle. Famille perturbée, soeurs jumelles très particulières, domestiques fidèles, habitants du village sont autant de personnages qui participent au récit. Dans les thèmes, on trouve la violence, l’amour, la gémellité, la mort, la littérature… Je ne veux pas trop en dire pour ne rien dévoiler car Vita Winter elle-même exige de sa biographe qu’elle n’interrompe pas le récit pour l’anticiper, elle veut que l’histoire se déroule en commençant par le début et en finissant par la fin…

C’est une histoire passionnante, très bien écrite, avec des personnages extrêmement riches. On se demande si on est dans la vérité, le mensonge ou la liberté littéraire de l’auteur qu’est le personnage de Vida Winter. Je me suis totalement laissée porter par  cette histoire, dans cet univers intemporel, réel mais aussi un peu mystérieux. J’ai été surprise, j’avais envie de connaître « la suite »…

avec Valérie 

J’inscris ce texte au Défi Livres de Argali   Ce roman nous transporte dans l’univers des histoires, parmi des passionnés de livres et il y a même un médecin qui prescrit à sa malade de lire des Sherlock Holmes pour aller mieux.

15 commentaires sur « Le treizième conte (The thirteenth tale) : Diane Setterfield »

  1. J’avais vraiment aimé l’atmosphère qui se dégageait du roman mais l’histoire en elle-même m’a moins emballée … d’ailleurs, je serais bien incapable de m’en rappeler (juste quelques bribes par ci par là !)

    J'aime

    1. @Leiloona : j’avais un peu « peur » de le lire car j’avais entendu beaucoup de bien, mais la lecture commune m’a motivée et j’ai adorée alors je te dirai de te lancer
      Posté par enna, vendredi 29 juillet 2011

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :