G229 : Jean-Philippe Blondel

Jean-Philippe Blondel est professeur d’anglais dans le même lycée depuis  20 ans. Dans ce roman (?) / témoignage (?), il revient sur son enseignement de l’anglais, sur ses relations avec les élèves et ses collègues au fil des années, se pose des questions sur le métier d’enseignant en général et évoque sa vie privée et le monde qui l’entoure aussi.

J’ai beaucoup apprécié ce livre. Pour tout dire je m’y suis beaucoup reconnue… (Je suis arrivée dans mon premier poste, le collège où j’enseigne encore aujourd’hui en 1999… en septembre, ça sera donc ma 13ème rentrée…). Le passage sur les voyages scolaires est particulièrement réaliste!

En fait, pendant que je le lisais je me disais que j’allais l’offrir à une ou deux copines aussi prof d’anglais mais je me demande quand même si ce livre peut vraiment intéresser des lecteurs qui ne sont pas dans le milieu enseignant… A moins que tous les « anciens élèves » puissent s’y retrouver aussi en voyant l’envers du décor!

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois de septembre

 

Depuis le mois d’octobre, je vous propose un rendez-vous mensuel : écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Voici ma liste de titres :

J’aime pas le lundi

L’homme de mes rêves

Family album

Astérios Polyp

G 229

Paul à la pêche

Blonde platine

Vango

Mr Parker Pyne, porfesseur de bonheur

Les dix petits nègres

Et voici mon texte :

« Ce matin, je me réveille avec une drôle de sensation… L’impression qu’il faut que je change quelque chose à ma vie… Devenir blonde platine, peut-être? Mais ça ne serait que trop superficiel comme changement. Il me faut quelque chose de plus profond…

Ah, décidément, j’aime pas le lundi!

J’avale un comprimé de G 229, la pilule de l’oubli que me prescrit le Dr Pyne, mon psychiatre (quand je pense à lui, je l’appelle « Mr Parker Pyne, professeur de bonheur« , c’est con, mais ça me fait sourire, c’est déjà ça!)

En fait, j’aurai voulu être une artiste…Ça au moins, ça aurait donné un sens à ma vie… Mais je me dis ça à chaque fois que je regarde le tableau au-dessus de la cheminée : « Les dix petits nègres » signé Vango. Encore un truc dont je serai incapable… A quoi bon rêver?

Rêver, rêver… C’est ça mon problème… Au lieu de profiter de joies simples comme par exemple accompagner Paul à la pêche, je suis là à pleurnicher sur mon sort en m’imaginant avec Astérios Polyp, l’acteur grec incroyablement beau, l’homme de mes rêves, en composant mentalement un family album avec lui…

Allez… un deuxième cacheton et au boulot!« 

Retrouvez mon texte des mois d’octobre, novembredécembrejanvier, février , mars , avrilmai, juin, juillet et celui du mois d’ août

Orchidée avait joué avec moi en octobre, novembre , décembre, janvier et en février… 

Flo s’est lancée en maijuinet en juillet

Syl. a aussi joué en mai

Astrid a joué en juin

32Octobre a joué aussi en août

Et vous?