« Exit wounds » de Rutu Modan

 

Cette BD se déroule en Israel et c’est très important dans l’hitoire puisque tout commence par une rencontre entre une jeune femme et un homme à la suite d’un attentat dans lequel une victime n’a pas pu être identifiée. Cette jeune femme pense que cela pourrait être le père de cet homme.

La jeune femme d’une famille aisée n’est pas très féminine et finit par avouer qu’elle avait une relation avec le père. L’homme, lui, n’avait aucune relation avec son père depuis que ce dernier l’avait mis à la porte.

On découvre un père qui n’a jamais été quelqu’un sur qui compter et cela se confirme au fil de l’histoire. C’est un homme qui utilise les autres.

L’histoire se présente un peu comme une enquête à la recherche du père peut-être victime mais va en fait surtout indirectement creuser la personnalité de celui-ci. Les personnages de la jeune femme et du fils ne sont pas vraiment approfondis, à mon avis ils auraient pu être plus développés.

Les dessins sont un peu plats mais les couleurs acidulées sont intéressantes car elles contrastent avec le propos.

Ce qui m’a le plus intéressée c’est le fait que les attentats fassent tellement partie de la vie des gens et que les problèmes plus personnels se mêlent à ceux-ci.

Même si j’ai trouvé la lecture plaisante, ce n’est pas un coup de coeur.

  (Pas comptée dans la nouvelle PAL, car aussitôt empruntée, aussitôt lue!) 

Roaarrr Challenge

5 commentaires sur « « Exit wounds » de Rutu Modan »

  1. je crois me rappeler que j’étais sortie plutôt satisfaite de cette lecture, malgré la frustration de les avoir vu tâtonner dans leurs existences pendant tout l’album et qu’au moment de le refermer, leurs personnalités étaient en phase d’avoir un peu plus de consistance. Pourtant, aujourd’hui, il ne me reste que très peu de chose de cet album. Au final, j’ai oublié le message qu’il délivre. Y en a-t-il un ? ^^

    J'aime

  2. @Valérie : moi, au contraire, je n’en avais rien entendu : il était sur la liste des livres primés pour le challenge Roaarrr et à la médiathèque alors j’ai tenté… Je n’ai aps été déçue pendant ma lecture mais plustôt après…je me suis dit qu’il manquait quelque chose.
    @Mo’ : je me souviens t’avoir mis un commentaire positif alors que je venais de le finir en disant qu’il fallait que je le digère avant d’écrire mon billet…et je n’étais pas plus emballée que ça au moment de le faire… Ces deux personnes qui se retrouvent autour d’un homme, s’inquiètant pour lui alors que lui-même se moque complétement des autres… Le message? avec du recul, non, je n’en trouve pas… à part peut-être que dans des pays où on peut mourir à tout instant sous une bombe, il y a toujours des gens qui ne se soucis par de leur entourage et les font soufrir? mouais… Je suis quand même étonnée qu’il ai eu le Prix France Info de la BD d’actualité et de reportage…

    J'aime

  3. Je me rappelle surtout avoir eu du mal à penser que le personnage principal était une femme ! Sinon, je dois avouer que je garde peu de souvenirs de cette histoire (mais je me rappelle quand même d’avoir lu cet album, ce qui n’est pas le cas de toutes mes lectures … quand je vois mes listes, certains titres n’évoquent strictement rien dans ma mémoire ! mdr !)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :