L’amour est une île : Claudie Gallay

L’histoire se déroule à Avignon, en pleine canicule, au moment où le festival est bouleversé par les grèves des intermittents du spectacle.
 
On y rencontre Odon Schnadel qui met en scène une pièce de Paul Selliès, jeune auteur inconnu et mort cinq ans auparavant, Marie Selliès, la soeur de ce dernier, jeune femme torturée et très perturbée par la mort de son frère vient à Avignon car elle savait qu’il avait envoyé un texte à Odon Schnadel et elle veut entendre les mots de son frère. Enfin, la Jogar, de son vrai nom Mathilde, actrice réputée qui revient à Avignon, sa ville d’origine pour la première fois depuis sa séparation de Odon cinq ans plus tôt.
 
Ces trois personnages se croisent, se cherchent, se retrouvent, se cachent des choses, se dévoilent…
 
Ce roman est une incursion dans le monde du théâtre, le monde de la création. Cela touche au désir, au besoin même de s’exprimer, d’être entendu, d’être soi-même. Cela parle d’amour, de perte, d’espoirs, de regrets…
 
Le style est celui que j’avais déjà aimé chez Claudie Gallay : fluide et poétique avec des phrases courtes mais qui traduisent l’intensité des moments. Elle rend très bien les atmosphères, la chaleur, les conflits, les tensions…
 
Ses personnages sont vraiment bien écrits. Ils ont tous leurs fragilités, leur force et ils ont tous leur vraie place dans l’histoire.
 
J’avais eu un coup de coeur pour « Les déferlantes » et j’avais beaucoup aimé  « Seule Venise » que j’ai encore plus apprécié après en avoir lu des extraits au théâtre. Je garde aussi un très bon souvenir de ma rencontre avec Claudie Gallay lors de le remise des prix des lectrices de Elle. J’avais donc à la fois hâte de la retrouver mais aussi un peu peur d’être déçue… Mais ça a été un coup de coeur, un de ces romans que l’on a envie de rouvrir dès qu’on le ferme et au moment où j’écris ce billet les personnages sont encore « avec moi ».
 
 L’Homme

14 commentaires sur « L’amour est une île : Claudie Gallay »

  1. @Sandrine : J’ai mis un coup de coeur parce que je pensais à ma lecture quand je ne lisais pas (je me souviens que pendant que je courais, j’avais envie de retrouver mon livre!) c’est un signe

    J'aime

  2. Peut-être ton billet va finalement être celui qui va me convaincre.Comme toi j’aime beaucoup la plume de Claudie Gally, tu le sais, mais, je ne sais pas celui-là, il ne me tente pas. Un a-priori ridicule sur le titre.

    J'aime

  3. J’ai beaucoup aimé mais je préfère quand même « Les déferlantes » sans doute parce que l’histoire se déroule en bord de mer dans un décor très sauvage et parfois hostile.

    J'aime

    1. Enna : j’ai beaucoup aimé! Quant au cadeau, c’est vrai que L’Homme tente parfois des cadeaux livresques! Cette fois-là, il avait un bon d’achat PM qu’il m’a proposé et j’ai fortement orienté le choix du titre.

      Liliba : l’orientation, c’est bien !!!! Je me plains, mais c’est honteux, car le mien n’offre pas de livres, mais très souvent des fleurs, foulards, vêtements, bijoux… Je suis très gâtée !

      Enna : pour être sure d’avoir un livre qui me fait envie, il m’arrive de faire des listes comme ça il y a quand même la surprise du livre reçu! Tu as de la chance avec tes surprises

      J'aime

  4. @Emmyne : je suis d’accord avec toi sur le titre, mais j’ai vraiment beaucoup aimé! Tu peux y aller!

    @Orchidée Dès que je le récupère (je l’ai prété à Jaen Charles, je me suis dit que le thème lui plairait!) et tu l’auras

    @Noukette : Ah oui! Tu dois lire les déferlantes! très beau roman!!

    @Saxaoul : L’amiance est différentes,n c’est sûr mais là on sent bien la chaleur et l’ambiance un peu étouffante (moins frais que les déferlantes, c’est sûr

    J'aime

  5. @Fransoaz : je l’ai trouvé différent des déferlantes mais j’ai aimé l’ambiance. Je trouve qu’elle est très douée pour cela!

    @Géraldine : je te comprends mais pour moi, justement ça a contribué à l’ambiance qu’elle a su rendre. Décidement, en regardant les commentaires, je vois que soit on aimé soit pas du tout

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :