Poulet aux prunes : Marjane Satrapi

Cet album raconte la vie de Nasser Ali Khan, un musicien, joueur réputé de Tar (un instrument à corde Iranien). Sa femme a cassé son instrument et il n’arrive pas à en retrouver un autre avec lequel jouer aussi bien qu’avant et il est tellement déprimé qu’il s’enferme chez lui en souhaitant mourir. Six jours plus tard, il est mort et l’histoire revient sur ces six journées.

Le déroulement des journées avec sa femme, ses enfants, son frère est l’occasion de revenir sur son passé.

Cet homme austère n’est pas très agréable avec son entourage, il ne vit que pour sa musique et se montre assez égoïste… mais au fond, une décision qui lui a été imposée dans le passé a  peut-être influencé son attitude aux autres.

Le dessin est le même noir épais aux contours blancs que j’avais découvert dans « Persepolis »…  Mais je dois dire que j’ai préféré l’histoire de « Persepolis »

Ce roman est la lecture « végétal » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le Petit Bac 2011

Roaarrr Challenge