Purgatoire : Chabouté

J’ai lu cette bande dessinée dans sa version « intégrale » reprenant les 3 tomes sortis initialement. J’ai trouvé qu’en tant qu’album unique, il y a avait une belle unité mais je dois dire que si j’avais du les lire les uns après les autres je serai sans doute restée sur ma faim à la fin des tomes 1 et 2. Je vous conseille vraiment donc l’intégrale ou d’avoir les trois volumes sous la main!
 
Alors, je ne veux surtout pas trop en dire sur l’histoire pour préserver le suspens, les effets de surprise de chaque partie… C’est pourquoi je vais recopier la 4ème de couverture :
 
« Je m’appelle Benjamin Tartouche, j’ai tout perdu… mon travail, ma maison, ma dignité. Et puis je suis mort… Et c’est là que mes ennuis ont commencé. »
 
J’ajouterai juste que comme son titre le suggère, on découvre dans cette bande dessinée ce qui se cache réellement derrière le « purgatoire » et qu’il y a pas mal de morts célèbres qui passent fugacement à la manière de Hitchcock dans ses films.
 
Cette bande dessinée montre la noirceur de la nature humaine, les arrivistes, les sans-scrupules qui utilisent les autres. Avec un peu de bons sentiments -sans être cul-cul pour autant- il y a ici des tentatives de faire évoluer positivement un monde cynique.
 
Les couleurs chaudes mélées au noir et blanc donnent un effet intéressant. Mais je n’ai pas été particulièrement séduite par le dessin alors que j’avais adoré ceux de « Tout seul »
 
J’ai bien aimé cette histoire qui fait réfléchir aux conséquences de nos actes.

 par ma copine Mademoiselle Orchidée

5 commentaires sur « Purgatoire : Chabouté »

  1. @Midola : c’est sûr que c’est dommage! Je ne connais pas encore très bien Chabouté mais si tu peux, lis « Tout seul » qui est d’une grande poésie!

    J'aime

  2. J’ai réussi à mettre la main sur les 3 tomes d’un coup à la biblio donc c’était comme si j’avais eu l’intégrale mdr ! De mon côté, j’ai beaucoup aimé les petites touches de couleur qui servent l’histoire et puis, quand on compare par rapport à toute l’oeuvre de Chabouté, c’est moins noir que d’habitude, même s’il y dénonce beaucoup de choses !

    J'aime

  3. Joelle : j’ai bien aimé aussi les couleurs. Je ne connais pas encore assez bien l’oeuvre de Chabouté mais c’est quand même assez noir ici aussi… La nature humaine n’est pas épargnée

    @Mo’ : J’ai très envie de le découvrir encore car j’ai bien aimé ce que j’ai lu de lui pour l’instant… Je surveille la médiathèque de près!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :