« Le couteau sur la nuque » de Agatha Christie

 

Hercule Poirot est sollicité par Jane Wilkinson, une actrice qui veut absolument divorcer de son mari, Lord Edgware, faute de quoi elle ne voir pas d’autre solution que de le tuer. Quelques jours plus tard, le mari est retrouvé mort et et la suspecte principale est bien Jane Wilkinson car elle est allée le soir même  voir son mari.

L’affaire serait simple si à l’heure où elle a été vue sur les lieux du crime elle n’avait pas été à un dîner avec plusieurs personnes au-dessus de tous soupçons pouvant témoigner de sa présence…

Est-ce que Carlotta Adams, imitatrice de l’actrice est impliquée dans l’affaire? Est-ce que le neveu de Lord Edgware n’avait pas le meilleur mobile? Est-ce que la fille de la victime qui dit qu’elle détestait son père ne pourrait pas être coupable? Beaucoup de questions qui sont soulevées au cours de l’enquête et qui sont toutes justifiées…

C’est le Capitaine Hastings qui nous raconte l’histoire dans laquelle Poirot semble se perdre parmi tous les suspects possibles mais qui pourtant sait très bien où il va.

Moi par contre, je n’ai pas arrêter de me tromper! C’est bien comme ça que j’aime les Agatha Christie : quand on croit avoir deviné mais qu’en fait on a tord! De plus, l’atmosphère des années1930 donne un charme tout particulier à ce roman plein de rebondissements!

13 ème livre lu dans le cadre du de George (cliquez sur le logo pour en savoir plus)

Ce roman est la lecture « partie du corps«  de ma catégorie « Agatha Christie joue au Petit Bac » pour le

Cette lecture entre dans le cadre du challenge

 

« La petite Caillotte » de Claire Clément


 

La petite Caillotte, c’est Line, une jeune adolescente qui vit dans les Pyrénées avec son père, son grand frère et son petit frère de deux ans. Leur mère est morte peu de temps après la naissance de Titouan et le père, souffrant terriblement de cette disparition, sombre dans l’alcool, l’indifférence et même le rejet de son plus jeune fils.

Aidée par sa grand-mère et une vieille nounou du village, Line est celle qui doit gérer la vie quotidienne avec son petit frère qu’elle adore. Mais les choses se compliquent fortement quand les services sociaux se mêlent de la situation.

En parallèle, Line « rencontre » un ours dans la forêt et avec beaucoup de patience et d’imprudence inconsciente, elle s’en fait en quelques sorte un ami.

Ce roman, même s’il est un peu irréaliste quand il s’agit de l’histoire avec l’ours, est très touchant. Il évoque des thèmes lourds comme le deuil, la perte d’un parent, la responsabilité pour un jeune de s’occuper d’un petit, l’écologie et la place des ours dans la nature pour parler des thèmes centraux.

Facile à lire, les sujets sérieux sont entrecoupés de notes plus légères comme les relations entre copines, l’amitié amoureuse avec un camarade de classe et le langage amusant d’un enfant de deux ans.

Lu dans le cadre du prix des   2011-2012, sélection CM2-6ème.

   2