Ouragan : Laurent Gaudé (lu par Pierre-François Garel en livre audio)

Ce roman a plusieurs voix : un homme qui travaillait sur une plate-forme pétrolière mais qui est traumatisé et qui retourne vers Rose, la femme qu’il aime et qui vit seule avec son petit garçon et beaucoup de mal-être, une vielle femme noire (« vieille négresse depuis près de cent ans » comme elle aime parler d’elle) au caractère bien trempé, un prisonnier de longue durée et un révérend blanc exalté.
 
Ce qui caractérise ces personnages tous très différents les uns des autres, c’est qu’ils ont tous une face sombre et aussi de l’espoir.
 
L’histoire en elle-même se déroule pratiquement sur une nuit : la nuit où l’ouragan Kathrina s’est abattu sur la Louisiane. Cataclysme qui a détruit la nature, les infrastructures et tué des hommes mais qui a aussi contribué à bouleverser les vies de ces hommes et femmes. Ils se remettent tous en question, changent de vies et se retrouvent confrontés les uns aux autres indirectement.
 
L’ouragan, pour ces hommes et femmes, comme pour la Louisiane, ne fait pas de cadeau. C’est dur et fort…
 
J’ai eu un coup de coeur pour ce roman, pour l’histoire, pour les personnages merveilleusement construits, absolument pas linéaires et tous touchants à leur façon. J’ai adoré le style précis, poétique et évident de Laurent Gaudé (que j’avais déjà aimé dans « Le soleil des Scorta ».)
 
J’ai aussi eu un autre coup de coeur, pour le « format de lecture ». C’est un livre audio que j’ai reçu par l’opération Masse Critique de Babelio presque par hasard car je n’avais réalisé que c’était un livre-CD… Ça m’a d’ailleurs posé quelques problèmes « techniques » : pas de lecteur CD dans ma voiture, mon lecteur CD du salon ne lisait pas les MP3 et j’ai eu beaucoup de mal à mettre le CD sur mon lecteur MP… Mais bon, c’est de ma faute, je ne suis pas très geek 😉
 
Mais une fois que j’ai commencé à l’écouter, j’ai vraiment savouré cette « lecture ». Le lecteur, Pierre-François Garel, est merveilleux! Il arrive a donner une identité à chaque personnage, il leur donne une voix, sans exagération, uniquement en changeant les rythmes. Il a vraiment contribué à faire vivre cette histoire. Ce fut une vraie belle découverte.

Merci à   et aux