Le combat ordinaire Tome 3 -Ce qui est précieux : Manu Larcenet

Le père de Marco est mort, il s’est suicidé. Marco et Emilie viennent aider sa mère à vider les affaires de son père, notamment son atelier. L’expo de Marco sur les portraits des hommes du chantier 22 va être publié en livre. Il retourne au chantier naval pour revoir les ouvriers. Emilie veut un bébé mais Marco a trop peur. Il retourne voir le vieil homme rencontré dans le tome 1 pour connaître mieux son père et il apprend aussi des choses sur la guerre d’Algérie.
Il y a aussi des réflexions sur la photographie et sur ce qui remplit une vie -des grandes déclarations ou des petites choses?
Les pages en couleurs qui racontent l’histoire sont entrecoupées ici de détails de l’atelier du père de Marco, toujours aux couleurs sépia et le narrateur y évoque la perte de son père, le deuil.
J’ai vraiment beaucoup aimé ce bel album qui pose des questions sur ce que l’on sait vraiment sur les gens, même proches. Ce qu’ils nous montrent, ce qu’ils pensent, ce qu’ils nous cachent, ce que l’ont voudrait qu’ils pensent ou qu’ils nous disent… J’ai trouvé cet album plus émouvant, plus personnel peut-être.

(Tome 1, Tome 2, Tome 4)

Roaarrr Challenge