Polina : Bastien Vivès

Cette bande dessinée raconte la vie de danseuse de Polina Oulinov depuis qu’elle entre au cours de Monsieur Bojinski à 6 ans. Ce sont des années de travail exigeant durant lesquelles elle doit apprendre à oublier la douleur et toujours se dépasser : « Les gens ne  doivent rien voir d’autres que l’émotion que vous devez faire passer » […] « Si vous ne leur montrez pas la grâce et la légèreté,ils ne verront que l’effort et les difficultés. »
 
Puis, elle va suivre des cours dans un théâtre réputé, auprès d’une professeur dure et elle-aussi exigeante, sans pour autant arrêter de travailler avec Monsieur Bojinski qui est quelqu’un d’important pour elle.
 
Enfin, elle quitte tout avec son petit ami pour rejoindre une troupe de danse contemporaine où elle découvre une autre facette de la danse. Mais elle semble perdue sans le cadre rigide qu’elle connaissait jusque là… Entre liberté et ouverture d’esprit et perte de repères…
 
Elle part à Berlin pour se retrouver et rencontre un groupe d’artistes de théâtre avec qui elle va vraiment s’épanouir.
 
Cette bande dessinée va bien au-delà de la danse et de son exigence, de ce milieu si particulier. C’est vraiment une bande dessinée d’initiation. On y voit une jeune fille évoluer, grandir, faire ses choix. Elle est influencée par des mentors, par des amis puis trouve sa voie.
 
Les dessins sont très beaux, tout en finesse. Des gris des traits noirs et blancs, très fins. Les visages et les corps sont parfois juste suggérés, comme des ombres. Les mouvements, le représentation de la danse sont très réussis!
 
Après « Le goût du chlore » et « Dans mes yeux« , c’est encore un coup de coeur pour le travail de Bastien Vivès!
 
 par ma Best

8 commentaires sur « Polina : Bastien Vivès »

  1. Cette BD est une véritable réussite ! J’ai vraiment beaucoup aimé ; ce qui me donne très envie de lire « le goût du chlore » que j’avais déjà repéré chez toi mais que je n’ai pas encore trouvé…

    J'aime

  2. @George : N’attends plus, c’est une très belle BD!
    @Midola : Comment ça? Tu n’as pas lu « Le goût du chlore »… Ta médiathèque ne l’a pas? Quel dommage! Pour l’instant j’ai aimé tout ce que j’ai lu de Vivès, avec ces non dits, ces sous entendus… Et un très beau traits.

    J'aime

  3. Je l’ai lu la semaine dernière mais je n’ai pas encore écrit mon billet. Par contre, ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas un coup un coeur pour moi … tout juste une lecture bof bof !

    J'aime

  4. il n’y a donc aucun avis en ligne (sur cet album) capable de pondérer mes pulsions d’achat !! J’essaye d’être sérieuse chez mon libraire mais cela devient réellement difficile ! ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :