Le carnet de Roger : Florian Silloray

Cette bande dessinée a été une totale découverte car je n’en avais jamais entendu parler avant que ma meilleure amie (« spécialiste » en BD) me l’offre lors de son passage au festival de BD Quai des Bulles. J’en profite pour signaler que c’est cet album qui a eu le Prix Coup de Coeur de Quai des Bulles 2011! Elle a eu du nez! Et en plus, j’ai la grande chance d’avoir une dédicace!
J’ai trouvé cet album passionnant et émouvant. Un homme vient de perdre son grand-père et au moment de trier des affaires en famille, on retrouve un carnet de moleskine dans lequel est consigné le témoignage de Roger pendant la deuxième guerre mondiale, d’abord en tant que soldat puis en tant que prisonnier en Allemagne.
L’histoire est séparée en deux : sur un fond « kraft » avec des traits noirs et blancs, la vie de Roger telle qu’elle est racontée avec ses propres mots dans le carnet et en alternance, des pages aux couleurs assez douces, nous ramènent à notre époque pour raconter les démarches de Florian, le petit fils et l’auteur, pour aller à la découverte du passé de son grand-père à l’aide du fameux carnet.
Les deux parties sont très touchantes et pleine d’émotions.
C’est un album à la fois historique et familial mais surtout très humain. J’ai beaucoup aimé le fond et la forme, le dessin, les ambiances…
Je vous le recommande vraiment!
 par ma Best : Merci mille fois pour cette découverte!
Cette BD est la lecture « objet » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le Petite Bac 2011