The house at Riverton (Les brumes de Riverton) : Kate Morton

En 1999, Grace a presque 100 ans et est contactée par une réalisatrice qui fait un film sur le suicide d’un poète anglais en 1924 dans la demeure de Riverton, propriété d’une famille aristocrate. Grace, qui a vécu une vie à multiples facettes, a commencé  comme jeune bonne à 14 ans, en 1914, au service de la famille Hartford à Riverton et est restée au service de la jeune Hannah jusqu’à sa mort en 1925. Ses souvenirs sont réveillés par l’évocation de la fin tragique de ce jeune poète en présence de Hannah et de sa sœur Emmeline.
 
Le voyage dans le temps que nous fait faire Grace dans l’ambiance anglaise de l’aristocratie avec ses codes sociaux, son mode de vie et ses domestiques est passionnant, on s’y croirait!
 
C’est une chronique sociale et historique car on entre dans le récit l’époque de la première guere mondiale et c’est une période de changements, mais c’est aussi une grande saga familiale avec ses relations humaines fortes, les enjeux de succession et les décès tragiques. Il y a aussi beaucoup de secrets…que Grace semble être la seule à connaître…
 
J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai dévoré malgré ses 600 pages. J’ai même eu du mal à quitter les personnages.
 
Je ne connais pas encore la série télévisée « Downton Abbaye » mais d’après ce qu’on m’en a dit, je pense que les fans de la série apprécieront ce roman. J’ai aussi repensé à ma lecture de « The blind assassin » (« Le Tueur aveugle ») de Margaret Attwood à certains moments du roman (et j’avais aussi eu un coup de cœur pour ce roman!)

Cette lecture est mon livre « Lieu » pour le Petit Bac 2012