« Mademoiselle Scaramouche » de Jean-Michel Payet

Nous sommes au temps de Louis XIV. Zinia Rousselière est une jeune fille qui a été élevée par un maître d’arme. A la mort de celui qu’elle croyait être son père, elle découvre qu’une Zinia Russelière a déjà été enterrée dans le caveau familiale dix ans auparavant… C’est le début d’une aventure : elle doit découvrir qui elle est réellement.

Elle a été confiée à Jean Rousselière par quelqu’un et ses recherches la mènent jusqu’à Paris sur les traces de son vrai père. Mais c’est sans compter sur le Baron de Villarmesseaux dont Zinia a tué le fils pour venger son père… Il aura une grande importance dans la quête de Zinia, bien plus importante qu’elle n’aurait pu s’en douter…

La jeune fille se fait rapidement des amis dans une troupe de théâtre avec qui elle rejoint Paris. Elle découvre qu’elle doit résoudre une énigme très importante pour découvrir son passé.

Elle découvrira les bas-fonds de la capitale ainsi que la noblesse et la cour du Roi. Elle sera même impliquée dans un complot d’état.

Ce roman est enlevé, plein de rebondissements. Il y a du mystère, un peu de « magie », les personnages sont attachants. J’ai aimé découvrir le monde du théâtre de l’époque. Peut-être que les considérations politiques que l’on découvre à la fin vont paraitre un peu complexes aux plus jeunes lecteurs.

Personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette aventure historique et pourtant, Vive les bêtises, ma collègue doc, pourrait vous dire à quel point j’avais des a priori et que je n’étais pas du tout tentée par ce roman de cape et d’épée! Je vais maintenant pouvoir motiver les lectrices de 5ème du Club Lecture qui avaient les mêmes réserves que moi 😉

 

    17                 

Lu dans le cadre du prix des  2011-2012, sélection 5ème-4ème.

Ce roman est ma lecture « Personne connue » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le