Comme ton ombre (Into the darkest corner) : Elizabeth Haynes

Le roman commence par une retranscription d’un procès, on sait donc dès le début qu’il y a eu un problème…
 
Puis, il y a une alternance de chapitres datant soit de 2003, soit de 2007. Dans chaque époque, la narratrice est Catherine ou Cathy. C’est la même personne mais complètement différente. Catherine, en 2003 est une jeune femme de 25 ans, festive, libre et indépendante, entourée d’amis qui aiment faire la fête alors que Cathy, en 2007, est une jeune femme effacée, terrorisée par les autres, percluse de TOC.
 
On comprend que toute sa vie a basculé lorsqu’elle a rencontré Lee, un homme charmant qui passe aux yeux de tous pour l’homme idéal et à qui personne ne résiste. Catherine est emportée dans un tourbillon de sentiments amoureux avec une sexualité débridée et une grande tendresse, jusqu’à ce que Lee montre son vrai visage et se révèle être un manipulateur violent.
 
Dans la partie qui se passe en 2007, Cathy commence à se sortir de ses peurs et de ses obsessions grâce à l’aide de son nouveau voisin mais un coup de téléphone va tout bouleverser…
 
Ce thriller psychologique avec pour thème les violences domestiques, la manipulation mentale et les déstabilisation et les traumatismes que cela peut entraîner est poignant et angoissant.
 
La construction par chapitres alternés selon les époques est également passionnante car il y a des parallèles entre les deux vies de Cathy.
 
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de thriller mais celui-ci m’a beaucoup plu de part son aspect humain. Le traitement de la manipulation de Lee m’a particulièrement touchée.

 

 

 

 

 par Charlotte (copine de Mrs B)

« Jenna Fox, pour toujours » de Mary. E Pearson

Dans un futur plus ou moins proche, Jenna Fox est une jeune fille de 17 ans qui se réveille après 18 mois de coma.

Quand elle revient à elle, elle ne se rappelle de rien, elle doit réapprendre à vivre, à déchiffrer les expressions des visages, les non-dits, le vocabulaire qu’elle a perdu. Elle doit reprendre ses marques auprès de ses parents hyper-protecteurs et de sa grand-mère plutôt distante et hostile. Elle ne comprend pas bien cet univers dans lequel elle ne semble pas vraiment appartenir.

Elle regarde des vidéos de sa vie d’avant pour essayer de se reconnaître, de reposséder sa vie.

Curieusement, elle a des connaissances exhaustives de certains sujets et retrouve des souvenirs de sa toute petite enfance. On lui interdit de sortir de chez elle, on ne lui parle jamais de l’accident qui l’a mise dans le coma… Elle sent qu’il y a quelque chose d’anormale dans sa nouvelle vie.

Quand elle commence à suivre des cours dans une école expérimentale avec d’autres élèves, elle se fait des amis et auprès d’eux en apprend beaucoup sur le monde notamment sur des questions de bioéthique qui tiennent à cœur d’une de ses amis.

Ce roman d’anticipation est vraiment passionnant, il pose des questions sur l’identité, sur la famille, sur la médecine, ses progrès, ses limite et les questionnements philosophiques qui y sont liés, sur l’éthique, la mémoire

Construit comme une sorte d’enquête personnelle, on découvre en même temps que Jenna qui elle était avant et comment elle en est arrivée là. On suit sa quête d’identité, sa recherche d’une place dans le monde.

J’ai beaucoup aimé!

 

    20                 

Lu dans le cadre du prix des  2011-2012, sélection 3ème-seconde.

Ce roman est ma 2ème lecture « Prénom » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le