Les yeux de Rose Andersen : Xavier-Laurent Petit

Au Mexique, Adriana et sa famille doivent quitter le village à cause de la pauvreté et se retrouvent dans un bidonville au bord du « cerco », la frontière avec les États-Unis.

Ils vivent là, une vie bien plus misérable qu’avant avec peu d’espoir de trouver du travail pour le père, un emploi éreintant pour la mère et un travail qui relève de l’esclavage pour les enfants et la fréquentation du milieu de la drogue pour le fils. Ne voyant aucun solution pour s’en sortir dans ce lieu de perdition, la famille se sacrifie pour payer un passeur pour traverser la frontière.

La chance ne tournera que pour Adriana, indirectement, dans le milieu du cinéma… Mais à quel prix?

C’est un très bon roman jeunesse qui montre un visage réaliste des bidonvilles et de ce qui peut pousser des gens à tout quitter et risquer leur vie pour entrer illégalement dans un autre pays et qui montre aussi les ravages de la drogue.

Avec une fin surprenante!

Ce roman est ma lecture « Végetal » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le Petit bac 2012