« Intrus à l’étrange » de Simon Hureau

Martial vient de perdre son grand-père il s’en veut de ne pas l’avoir beaucoup vu ces derniers temps alors que plus jeunes, ils étaient très proches. Chez le vieil homme, il trouve deux valises très lourdes qui sont adressées à un certain Félix Larose à Magnat L’étrange. Il trouve aussi des lettres écrite par une certaine Georgette Blizard du même village.

Comme sa vie n’est pas particulièrement réjouissante à cette époque, Martial décide d’aller à Magnat L’Etrange pour donner les valise à ce mystérieux Félix Larose.

Arrivé dans ce village, personne ne connait cet homme. Il se retrouve dans une étrange situation : un homme, le bouc émissaire de tout le village revient après avoir été tabassé et tout le monde pense que Martial est ami avec lui. Georgette, meurt juste près avoir discuté avec lui et à l’hôtel où il loge, il est en compagnie de deux autres hommes et tout le monde les prend pour des journalistes. L’un des deux est spécialiste de vampires et un spécialiste de chauves souris, car ces dernières pullulent étrangement dans les environs... La fille de « Linlin », l’homme détesté par tout les villageois est une originale qui défend son père.

Martial qui est neutre dans les relations du village parle à tout le monde, ne cherchant qu’à retrouver l’ami de son grand père. Au hasard de ses déambulations, il découvrira un mystère

J’ai beaucoup aimé les dessins de Simon Hureau, particulièrement les paysages qui sont à la fois réalistes et poétiques.

J’ai bien aimé l’histoire mais j’ai j’ai trouvé que la fin qui est vraiment très riche était trop brève par rapport au reste. Cela manquait un peu d’équilibre à mon goût. La fin aurait mérité d’être développée : j’ai un peu l’impression de passée à côté de quelque chose de vraiment fort, comme si la fin était passée en accéléré. C’est dommage.

 

                                                                        Roaarrr Challenge

5 commentaires sur « « Intrus à l’étrange » de Simon Hureau »

  1. @Mo : j’avais déjà aimé les dessins de Simon Hureau dans « Bureau des prolongations » et j’ai été encore sous le charme. La fin m’a un peu déçue parce que je sens qu’elle aurai pu être vraiment développée mais l’ensemble vaut la peine!

    J'aime

  2. Et bien pourquoi pas, si je trouve cette BD à ma bib !
    Je ne sais pas si tu as vu, j’ai lancé un challenge dépaysant…. « Des livres… et des îles »… toutes explications sur mon blog, sur mon logo dans colonne de droite ! N’hésite pas à te joindre nous !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :