« Je ne pense qu’à ça » de Karim Ressouni-Demigneux (illustrations de Monika Czarnecki)

Ismaël est un collégien ordinaire sauf que du jour au lendemain, sans raison particulière, certains élèves du collège se mettent à le traiter de « PD ». Ismaël, qui jusque là n’avait pas de problèmes au collège, ne comprend pas ce qui lui arrive et souffre beaucoup de ces brimades.

Du coup , il se pose beaucoup de questions sur lui, sur ce qu’il est sensé éprouver : l’adolescence le travaille.

Le hasard veut que sa prof de français soit aussi leur voisine et une amie de sa mère et qu’elle soit homosexuelle. Auprès d’elle il va mieux comprendre ce qui se passe.

J’ai bien aimé cette histoire touchante et très réaliste. En tant que prof principale de 4ème j’ai souvent des problèmes de ce genre à régler entre élève qui s’amusent à faire mal aux autres sans raison (et chers parents, ce sont parfois des petits jeunes par ailleurs adorables qui sont très durs avec les autres…). Ce roman évoque de nombreux thèmes importants : le harcèlement scolaire, la différence, les affres de l’adolescence où l’on ne sait pas trop ce qui change et aussi les relations familiales. Mais ce qui est très appréciable c’est que c’est raconté avec humour et émotion.

Je conseillerai ce roman aux lecteurs de 12 -14 ans.

Et je signale aussi que j’ai beaucoup aimé les illustrations.

                                                                              par Vive les bêtises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :