« La joueuse de go » de Shan Sa

J’avais déjà lu ce roman mais à une période de ma vie où je crois que que mon esprit était trop accaparé par ailleurs pour « imprimer » vraiment ce que je lisais.. C’était donc une relecture-découverte et j’ai pris beaucoup de plaisir à vraiment lire ce roman cette fois!

Deux narrateurs s’alternent : un officier japonais et une jeune chinoise. Lui est envoyé en Manchourie, territoire appartenant au Japon au sein de la Chine pour déjouer des attaques terroristes. Il est le parfait soldat Japonais prêt à mourir pour son pays et pour l’honneur, froid et dur. Elle est une lycéenne chinoise de bonne famille qui vit en Manchourie et qui a la passion du jeu de go qu’elle joue sur la place des Mille vents. Elle cherche sa place dans sa vie rangée et fait la rencontre de deux étudiants chinois qui la change beaucoup.

Leurs vies sont d’abord racontées en parallèle -les combats, l’honneur, et la famille pour l’un. L’ennui qu’elle ressent à l’école et dans sa vie figée, les rencontres amicales et amoureuses pour elle. Puis, ils finissent par se croiser -par hasard- autour d’une partie de go qui se prolonge et leurs destins sont liés.

Ce qui est passionnant dans cette histoire c’est l’évolution des personnages -ils sont plein de certitudes puis changent, murissent, se modifient au fil des rencontres et des événements.

C’est aussi un portrait des années 30 en Asie : la Chine entre traditions et modernité à l’occidentale et l’image du Japon combattant et dominateur.

Le style est très beau, presque poétique tout en étant sobre. Une très belle lecture!

 

Ce roman est ma lecture « Sport/Loisir » de ma catégorie « Petit Bac Goncourt des lycéens » pour le 

    2001                                                                          

4ème lecture pour

14 commentaires sur « « La joueuse de go » de Shan Sa »

  1. Il est aussi dans ma PAL… (un de plus…) Pour vider ma PAL, je devrais m’interdire d’aller en bibliothèque. Oui, mais là, il y a le club de lecture… alors, hein !!

    J'aime

  2. Contente que tu l’aies relu et aimé !
    Noté pour le challenge !
    En fait, j’avais aussi noté :
    – Cinq heures pour le sauver – Pékin, une médaille d’or pour le Tibet, d’Éric Simard (Chine et Tibet),
    – Elmer, de Gerry Alanguilan (Philippines),
    – Une odeur de gingembre d’Oswald Wynd (Chine et Japon).
    Donc La joueuse de go, de Shan Sa (Chine et Japon) est ta 4e lecture pour moi Bon weekend !

    J'aime

  3. Je l’ai lu il y a quelques années. Je sais que j’avais bien aimé cette lecture mais je n’en garde absolument aucun souvenir… Mais pas sûr que je prenne le temps de lui accorder une deuxième lecture, il y a tellement d’autres titres en attente !

    J'aime

  4. J’ai beaucoup de mal à relire un livre car j’ai l’impression de « perdre mon temps ». Pourtant à la lecture de ton billet, je me rends compte qu’il ne me reste pas grand chose de cette lecture et qu’elle me tenterait bien

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :