« Le miroir se brisa » de Agatha Christie

Miss Marple est un peu diminuée, elle a vieilli, elle est donc confinée à la maison mais elle arrive malgré tout à se tenir au courant de tout ce qui se passe à Saint Mary Mead…

La propriété de son amie Mrs Bantry, Gossington Park (qui a déjà été le théâtre d’un crime dans « Un cadavre dans la bibliothèque« ) a été vendue à une actrice américaine, Marina Greff. C’est une femme un peu fragile, qui peut passer de l’euphorie à la dépression. Son 4ème mari qui l’aime beaucoup, fait tout pour qu’elle soit heureuse.

Une grande fête est organisée dans la nouvelle propriété et de nombreuses personnes sont conviées : personnes liés au monde du cinéma et personnalités locales, des gens appartenant au passé de l’actrice et des inconnus

Une femme meurt empoisonnée pendant la soirée et personne ne comprend pourquoi cette femme assez simple et sans histoire a pu être assassinée et c’est pourquoi très vite il semble évident que la  personne réellement visée était Marina Greff.

Miss Marple écoute attentivement tout ce qui se dit et elle arrive à reconstituer la soirée et aide ainsi la police en découvrant la solution!

Dans ce roman, il y a beaucoup d’humour avec Miss Marple qui n’apprécie pas du tout d’être considérée comme une vielle dame incapable de se débrouiller et il y a aussi une étude de la société qui change.

Je connaissais la raison pour laquelle le meurtre a été commis pour avoir vu une ou deux fois le film qui en a été fait (avec Elizabeth Taylor dans le rôle de Marina Greff) mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture car je ne savais plus comment la vérité allait être découverte.

 

23 ème livre lu dans le cadre du de George (cliquez sur le logo pour en savoir plus)

 

         16 ème lecture de la version 2012 du challenge

5 ème lecture du challenge

Cette lecture est mon livre « Objet » pour la catégorie « Agatha Christie joue au Petit Bac »

« Le viandier de Polpette -L’ail des ours » de Olivier Milhaud et Julien Neel

Polpette est cuisinier, proche de la nature, homme de peu de mots et après avoir cherché sa voie, il arrive au « Coq Vert », la propriété du Comte Fausto de Scaramouche, un original. Les habitants de ce domaine sont des personnages hauts en couleur, avec chacun leur personnalité.

Le père de Fausto, souverain tout puissant qui a toujours beaucoup impressionné son fils et qu’il n’a pas vu depuis que ce dernier a été envoyé au « Coq Vert » loin du royaume, arrive à l’improviste et cela chamboule l’équilibre du lieuDes cousins qui accompagnent le père de Fausto cherchent également à changer le cours des choses

Cette histoire qui se situe dans un lieu et un temps indéterminé est rafraichissante et drôle. Les dessins sont agréables et colorés et les personnages sont attachants. L’histoire de cet album a une vraie fin mais il y a une suite que je lirai avec plaisir.

Petit plus : des recettes de cuisine illustrées viennent entrecouper le récit et il y a beaucoup de petits clins d’œil, des apartés

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette bande dessinée!

 

                                                                        Roaarrr Challenge

Cette BD est ma 2ème lecture « animal » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le 

« Parfum de lilas » de Samuel Leblanc

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas été emballée par cette BD . Ou plutôt, je l’ai appréciée quand je l’ai lue mais je me suis dépêchée d’écrire mon billet de peur de l’oublier si vite que je n’aurai rien eu à dire…

C’est l’histoire d’un adolescent qui passe l’été chez sa tante, veuve et solitaire, pour s’occuper de son jardin. Il rencontre Jessica, une jeune fille de son âge, un peu fleur bleue et ils sortent ensemble. La voisine de sa tante, une femme mûre, s’offre à lui et il couche avec elle presque malgré lui mais est très mal à l’aise après vis à vis de Jessica… ce qui gâche la fin de ses vacances… Et voilà

Je reproche à cette BD de ne faire qu’effleurer tous les thèmes abordés : la solitude de la tante, les relations garçons filles adolescents qui n’attendent pas la même chose, la relation entre le garçon et la voisine… Je m’attendais que ce soit plus développé… en vain…et je suis donc vraiment restée sur ma faim.

Les dessins en noir et blanc sont agréables mais par contre, j’ai trouvé l’écriture des bulles très irrégulière, un peu brouillon et cela m’a gênée.

Bref… à moins que vous ne l’ayez déjà dans votre PAL, je ne vous la recommande pas vraiment 😉

 

                               

L’auteur est québécois ce qui me permet de participer au challenge de Karine 🙂

 Cette BD est ma 2ème lecture « végétal » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le