Dans l’or du temps : Claudie Gallay

Cette histoire est celle d’une rencontre improbable entre un homme, encore jeune, père de famille qui passe ses vacances avec sa femme et ses jumelles dans une maison de vacances en Haute Normandie et une vieille femme un peu solitaire qui vit dans sa maison de famille avec sa sœur. Il est très silencieux, elle parle beaucoup mais est quelque peu « braque ».
 
Ils n’ont rien à faire ensemble, ne semblent même pas toujours s’apprécier mais il délaisse de plus en plus sa famille pour passer du temps avec cette femme qui par bribes, entre deux silences, lui raconte l’histoire qu’elle a vécu en 1945 en tant que jeune fille avec son père, photographe, auprès des indiens Hopis. A cette occasion, elle a aussi connu André Breton et c’est l’occasion de raconter l’histoire de ce peuple et de Breton.
 
Il y a donc deux histoires : celle très romanesque de ce passé passionnant et la vie très ordinaire du narrateur qui ne sait pas ce qu’il veut de sa vie avec sa femme. Tout ce qu’il sait c’est qu’il ressent le besoin de parler avec cette femme.
 
C’est un roman très riche, plein de non-dits. Une relation humaine très forte se lie entre les deux personnages et c’est une belle histoire entre ordinaire et extraordinaire.
 
J’aime toujours autant le style de Claudie Gallay.
 
P 159 : « Un lien secret relie les hommes entre eux. Et puis les hommes avec tout ce qui les entoure, les pierres, les arbres. Breton sait qu’il existe un lien entre cette pensée et la sienne. Et ce sentiment très fort qui lui fera dire dire : « Je trouve ici, enfin, la preuve de la communication possible entre l’homme et la nature. »
 
Petite anecdote… Je me demande si c’est délibéré ou le hasard, mais j’ai remarqué que dans « Seule Venise », « L’amour est une île » et « Dans l’or du temps » il y a la phrase « Il fait non avec la tête » ou « Il fait oui avec la tête »… Je ne me souviens pas pour « Les déferlantes » mais je sais que je chercherai dans ma prochaine lecture 😉
 J’inscris ce roman dans le  challenge Romans sous Influence de George et Sharon .

Le titre « Dans l’or du temps » fait référence à une phrase d’André Breton, tirée de son manifeste du surréalisme et qui est aussi devenue son épitaphe : « Je cherche l’or du temps ». Cette phrase est citée p 53 : « Il a fait graver une épitaphe sur sa tombe : Je cherche l’or du temps. C’est beau vous ne trouvez pas?

-De qui parlez-vous?

-De Breton pardi! »

André Breton est un des « personnages » de l’histoire racontée par la vieille femme. Il y a même un chapitre qui lui est consacré dans le roman. Et le sens de cette phrase pourrait être interprétée comme la recherche de l’essence de la vie et nos deux personnages semblent chercher également un sens profond à leurs vies.

Cette lecture est mon livre « couleur » pour le Petit Bac 2012

15 commentaires sur « Dans l’or du temps : Claudie Gallay »

  1. @Aifelle et Emmyne : Ce n’est pas mon préféré mais j’aime toujours autant le style de Claudie Gallay et les univers qu’elle crée!
    @Valérie : je profitais d’une sieste de Bastien dans sa poussette pour lire (au Portugal) @saxaoul : j’ai remarqué cette phrase parce qu’on a lu un passage de « seule Venise » où on avait travaillé cette phrase alors quand j’ai lu « L’amour est une île » ça m’a sauté au yeux et dans celui-ci tu penses bien que ça m’a amusé de revoir cette tournure

    J'aime

    1. Les déferlantes est mon premier Claudie Gallay et j’ai vraiment beaucoup aimé! Et si tu le lis, je te charge de la mission de repérer si tu trouves la phrase « il/elle fait oui/non avec la tête »

      J'aime

  2. Comme tous les livres de cet auteur, j’ai aussi aimé celui-ci même si je préfère et de loin « les déferlantes »! Euh, à très bientôt Enna !!

    J'aime

    1. Pas mon préféré mais j’ai quand même beaucoup aimé la partie sur les indiens Hopis! A très bientôt (j’ai récupéré aujourd’hui « Le coeur cousu » de Carole Martinez pour te le prêter

      J'aime

  3. Cette référence à Breton me donne envie de lire ce roman, dans mon adolescence j’ai aimé le surréalisme, l’esprit de ce mouvement artistique si riche et cette figure emblématique qu’était André Breton !
    Merci pour ta participation au challenge !

    J'aime

    1. j’espère qu’il te plaira, moi j’ai beaucoup aimé! Et c’est pendant ma lecture que ça m’a frappé que ça pouvait rentrer dans ton challenge

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :