Les amateurs : Brecht Evens

Dans cette bande dessinée, Brecht Evens raconte l’expérience d’un artiste contemporain qui accepte de participer à un festival d’art dans un coin un peu paumé. Il y va tout auréolé de son mode vie d’artiste citadin pour rencontrer un organisateur certes très enthousiaste et jovial mais il se trouve surtout confronté aux autres « artistes », une bande aussi loufoque qu’hétéroclite ayant surtout en commun d’être des amateurs… cette manifestation ressemble plus à une kermesse qu’à la biennale d’art qu’elle aspire à être.

Parmi ses comparses, il y a entre autres, un psychotique qui ne fait que des spirales sur toutes les surfaces qu’il croise, un clown qui fait des sculptures en ballons de baudruche, un jeune un peu étrange qui veut absolument se rendre utile et une jolie jeune fille qui photographie le making off… Voilà donc l’artiste pris au piège, à mille lieux de ses galeries et grandes idées.

C’est vraiment très amusant et en même temps c’est une réflexion sur ce que l’art sous toutes ses formes peut apporter aux uns et aux autres.

J’ai encore eu un coup de cœur pour les dessins de Brecht Evens que j’avais découvert avec « Les noceurs ». Les textes, sans bulles, sont écrits de la même couleur que les personnages qui sont en aquarelles monochromes sur fond blanc, avec des ombres, des transparences, des surimpressions. Les parties de dialogues sont entrecoupées de grandes pages très colorées, foisonnantes de motifs et de couleurs et de mouvements, très riches. Ce sont des petits tableaux.

C’est vraiment un graphisme très intéressant qui sort complètement de la BD traditionnelle.

2 commentaires sur « Les amateurs : Brecht Evens »

  1. Je suis sure que Evens me plairait mais je bute vraiment sur l’ambiance graphique. Par contre, j’ai fait le 1er pas et je me suis acheté TMLP aujourd’hui… Tu peux déjà préparer une nouvelle entrée dans la catégorie « Gros mot » mdr

    J'aime

  2. @Mo : ce qui m’a beaucoup plu dans les 2 BD que j’ai lu de cet auteur c’est justement l’ambiance graphique et toutes les petites « trouvailles ». C’est tellement différent. Et il y a du fond aussi…Allez, laisse toi tenter (en même temps, moi les BD, je les emprunte alors je peux y aller sans craintes pour le porte monnaie T’aurais-je motivée à sauter le pas pour TMLP (et le petit bac

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :