« La mort du roi Tsongor » de Laurent Gaudé (lu par Pierre-François Garel en livre audio)

Cela faisait des années que j’entendais du bien de ce roman de Laurent Gaudé et je comptais le lire pour le Challenge Goncourt des Lycéens. Quand j’ai vu que les Éditions Thélème proposait une version audio de ce roman lu par Pierre-François Garel (que j’ai déjà écouté lire « Ouragan » et « Les amants du Spoutnik » et que j’avais beaucoup apprécié), j’ai osé les contacter pour le leur demander…

Alors que dire sur ce roman sans trop en dire? Je ne savais presque rien de l’histoire avant de le commencer à part que le roi Tsongor mourrait le jour  du mariage de sa fille… Depuis j’ai lu des commentaires qui font une comparaison avec des tragédies Grecques mais comme je ne suis pas du tout calée dans ce domaine, ce n’est pas un rapprochement que j’ai fait…

Le roi Tsongor qui a été un guerrier impitoyable pendant des années et qui a construit un empire puis est devenu un roi respecté est sur le point de marier sa fille Samilia dans le royaume de Massaba. Son fidèle serviteur Katabolonga décide pour lui de sa mort quand deux hommes se disputent la main de Samilia :  Kouame, celui à qui le roi à promis sa fille et Sango Kerim, celui qui vient réclamer celle qui s’est promise à lui dans leur jeunesse… Alors le roi meurt en souhaitant épargner des morts car il sentait que deux prétendants se livreraient une guerre sanglante pour la conquérir…

Malheureusement au lieu d’éviter une guerre, la mort du roi entraîne un long et très violent carnage qui durera des années…

Pendant ce temps, Souba, le fils cadet du roi obéit à ses dernières volontés en parcourant tout le royaume pour construire 7 tombeaux et en choisir un pour enterrer son père, même si cela prend des années… En chemin il apprend à connaitre son père et lui-même

Cette histoire c’est comme une saga, une légende africaine chantée sur la grandeur et la décadence d’un empire, sur la nature humaine qui finit par vouloir tout détruire sur son passage par vanité

J’ai du mal a exprimer ce que j’ai ressenti en écoutant cette histoire mais une chose est sure j’ai vraiment ressenti des choses fortes : on connait la peur, la haine, l’humiliation, la fierté, la violence (il y a des passages très violents), la honte, des forces presque mystiques qui poussent les hommes les uns contre les autres…

C’est donc un roman que je vous conseille vraiment et si vous souhaitez l’écouter en livre audio, je veux bien le faire voyager (si je vous connais au travers du blog) car, la voix et la manière de lire de Pierre-François Garel sont excellentes et donne réellement une grande force à ce récit,  une musique… Il sert vraiment le texte en y apportant une dimension « orale » à ce roman qui se rapproche du conte initiatique.

  

         (pour écouter un extrait cliquez sur le logo)                                           Merci aux 

 2002 

Publicités

« Les compagnons de la lune rouge » de Claire Mazard

A Paris à la fin du 19ème siècle, Faustine est une jeune fille qui vit dans des conditions très modestes avec sa mère qui l’élève seule. Faustine a perdu son travail et s’est mise à gagner de l’argent en jouant les pickpockets dans les beaux quartiers, déguisée en garçon.

Elle est approchée par un homme qui l’a observée depuis un moment et qui lui fait rejoindre une société secrète : « Les compagnons de la lune rouge ». Ces hommes sont des espèces de Robins des Bois des temps modernes, qui volent les riches pour redistribuer aux pauvres… Du moins, c’était l’esprit de leur groupe, mais il semblerait que le grand chef ne suive plus trop les règles, et Faustine va être amenée à changer le cours des choses.

Ce roman jeunesse est vraiment agréable à lire : plein d’aventures, il retrace aussi la vie de la fin du 19ème à Paris, les conditions de vie des ouvriers, les bourgeois… Il y est questions de Haussman et de l’exposition Universelle et des évolutions politiques et sociales.

La fin est peut-être un peu rose par rapport au reste qui est plus réaliste mais l’auteur elle-même évoque ce point en post face, et je suis plutôt d’accord avec elle : 

« Bien mal acquis ne profite jamais. Ce récit est amoral, sans morale? Tout y est bien, finit bien; Trop bien? Les récits pour la jeunesse doivent-ils nécessairement se terminer idéalement bien? Je laisse le soin à mes lecteurs et lectrices chéri(e)s de faire la part des choses… »

                  

Lu dans le cadre du prix des  2012-2013, sélection 5ème – 4ème.

Pour infos, les lectrices de 4ème du Club Lecture qui l’ont lu sont très enthousiastes!

Ce roman est ma 2ème lecture « couleur » de ma catégorie « Petit Bac Jeunesse » pour le  

« La vie rêvée d’Ernesto G » de Jean-Michel Guenassia

Comme je vais avoir du mal à parler de ce roman, ce gros roman de 535 pages que j’ai dévoré sans voir le temps passer… Ce roman à l’écriture fluide, simple, facile (sans être simpliste) nous fait voyager à travers le 20ème siècle, entre Paris, Alger et le bled et Prague et même indirectement en Amérique du Sud.

Ce roman riche nous fait passer d’un événement historique à un autre, de la deuxième guerre mondiale au communisme sans que ce soit pesant du tout car ce qui compte vraiment dans ces histoires ce sont les personnages et leurs relations les uns aux autres et les répercussions de la grande Histoire sur leurs vies.

Je ne veux pas trop en dire car quand je l’ai commencé, je ne savais rien sur le contenu (je voulais le lire car j’avais déjà eu un coup de cœur pour « Le club des incorrigibles optimistes ») et j’ai plongé dans la vie de Joseph Kaplan que l’on voit évoluer, grandir, murir au milieu de ses amis, ses amours, sa famille, ses passions, « ses » pays… (Ernesto G est bien un personnage du roman mais il n’arrive pas avant les alentours de la page 400…)

C’est un roman résolument humain qui raconte la vie des gens ordinaires qui traversent des moments historiques extraordinairesJ’ai aimé les personnages, les histoires, le style (et les petites pointes d’humour pince sans rire de l’auteur qui s’égrainent au fil du texte.)

p 27 : « En vérité, Joseph était affligé d’un handicap qui le gênait énormément, il n’était pas physionomiste. un vrai talon d’Achille. »

p 32 : « Mon Dieu, protégez-nous des femmes au nez retroussé qui ont un petit cul tout rond, perchées sur des talons hauts et maquillées comme des actrices de cinéma. »

p 361 : « Il ne supportait plus l’optimisme gluant de ce catéchisme socialiste qui les ensevelissait dans une tombe collective. Intolérable aussi la foi obligatoire en un avenir radieux,  l’interdiction d’émettre le moindre doute pour ne pas passer pour une traitre et le devoir de s’extasier sur les réussite d’un régime dont il ne voyait que les échecs. »

p 423 : « Ce dont les exploités ont besoin, c’est de pouvoir nourrir leur famille sans mourir au travail, de se soigner et d’éduquer leurs enfants gratuitement, la liberté d’expression viendra plus tard. Elle est surtout utilisée par nos ennemis pour nous attaquer.

Tu te trompes complètement Ramon. C’est aussi important de se sentir libre que de manger à sa faim. »

 

  avec Sandrine et Vive les bêtises … Allons voir leurs avis!

 2 / 7                                  -22

Merci à  et aux éditions Albin Michel pour cette belle découverte!

Les cinq sens du mois de novembre

Depuis la première année du blog, je vous donne rendez-vous tous les 8 du mois… D’abord c’était avec les « Curiosités bloguesques », puis « Une année en couleur« ,  « Des titres et des textes » et enfin « Ce mois-ci, j’ai aimé, je n’ai pas aimé »… Voici le rendez-vous de cette 4ème année!

J’évoquerai les 5 sensL’ouïe, avec une musiquela vue avec une image ou une photol’odorat avec une odeur ou un parfumle toucher avec un objet et le goûtavec un aliment ou une recette.

En tout cas, si vous aussi vous souhaitez évoquer vos 5 sens, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires!

 : J’ai écouté « La mort du roi Tsongor » de Laurent Gaudé, lu par Pierre-François Garel et c’est le 3ème roman audio que j’écoute lu par cet acteur… à chaque fois je suis sous le charme, je trouve qu’il fait parfaitement vivre les romans qu’il lit. Alors je vous invite à l’écouter lire des extraits ici!

Et concernant la musique je vous propose : Cat Power « Ruin » : 

 

 : Deux images qui symbolisent bien les vacances de la Toussaint  pour moi : on est parti la première semaine et j’en ai profité de la route pour bouquiner et la deuxième, il y a beaucoup de travail au programme (mais je ne suis pas très motivée…) :

(images piochées sur Pinterset donc j’avoue que je ne sais pas d’où elles viennent…)

 

 : Le toucher sera lié à quelque chose que je n’ai pas vraiment touché… Le dernier jour avant les vacances, pendant le cross du collège, j’ai eu une altercation avec une élève que j’ai poussée sur l’épaule en courant pour qu’elle reprenne sa course (elle était dans une situation bien compromettante). Après la course, elle a raconté à un groupe d’élèves que je lui avais « foutu une grande baffe dans la gueule »… Mes collègues qui étaient témoins de ce qui c’étaient passé et qui l’ont entendu dire ça, lui ont dit que c’était faux et elle a sous entendu qu’elles mentaient… Une fois dans le bureau du CPE, devant ma rage (oui, le mot n’est pas trop fort, j’étais en rage) d’être accusée injustement et d’être diffamée, elle a reconnu que je ne l’avais pas frappée… Malheureusement, le mal était fait et d’autres élèves avaient relayé cette information… D’autres en parlaient déjà… J’ai confiance dans les élèves qui me connaissent et beaucoup de parents aussi, j’ai bonne réputation, ça fait 13 ans que je suis prof dans le même collège et la plupart ne croira pas une seconde cette rumeur… Mais d’autres le croiront peut-être… J’ai mis plusieurs jours à me remettre et j’avoue que j’apréhende un peu le retour…

 

: Les effluves des fromages du Nord dégustés chez Liliba mais aussi celles des bons petits plats concoctés par son homme 😉

 

 

 : Le gâteau d’anniversaire de Bastien : un quatre quart arc en ciel (cliquez sur la photo pour voir la recette)

 

 

Et vous?

Une comète vous a parlé de ses 5 sens au mois d’octobre et au mois de novembre

Catherine vous a parlé de ses 5 sens au mois d’octobre et au mois de novembre

Evalire vous a parlé de ses 5 sens au mois de novembre

 

Quatre quart arc en ciel

J’ai vu un jour une image sur pinterest d’un gâteau « arc en ciel » (mais comme souvent, impossible de remettre la main dessus) et ça m’a donné envie d’essayer d’en faire un… J’ai fait plusieurs essais… Il me fallait un gâteau « blanc » pour que les couleurs se  voient bien… J’ai essayé avec un gâteau au yaourt, mais c’était trop friable et les couleurs se séparaient trop, j’ai essayé avec un gâteau au fromage blanc et c’était trop plat et mou, puis j’ai essayé une première fois avec un quatre quart mais il était trop cuit et puis… TA DAM!… J’ai enfin réussi!

Les gens qui l’ont goûté l’ont tous trouvé bon (bon, c’est juste un quatre quart…) et si certains l’ont trouvé « bizarre », l’impression générale était quand même que c’était beau et amusant (la question récurrente étant : « Comment tu as fait?? ») … Bastien adore et comme c’était son gâteau d’anniversaire de 3 ans, ça va peut-être devenir LE gâteau d’anniversaire!

Voici la recette :

Ingrédients : Quatre quart : 4 oeufs / le même poids en sucre (environ 195-200g) /  le même poids en beurre (environ 195-200g)  /  le même poids en farine (environ 195-200g) / 1/2 sachet de levure / 1 cuillère à café d’extrait de vanille / 3 tubes de colorants alimentaires du commerce (rouge, bleu, jaune)

Glaçage arc en ciel : 200g de sucre glace / 4-5 cuillères à soupe de jus de citron / colorants

(Petit conseil : je pense que c’est plus facile avec un moule en silicone pour permettre aux couleurs de se mettre en place à la fin)

> Préchauffer le four Th 5-6

> Séparer les blancs et les jaunes (garder les blancs pour les battre en neige à la fin)

> Battre les jaunes avec le sucre:

 

> Ajouter le beurre mou et battre.

> Ajouter la farine et la levure tamisées :

> Ajouter l’extrait de vanille et mélanger.

> Séparer la pâte en 6 ramequins et ajouter des gouttes de colorants que vous mélangerez bien pour que la couleur soit uniforme (penser à changer de cuillères ou l’essuyer entre chaque couleur pour éviter les mélanges 😉

 Pour le rouge (qui sera plutôt rose) : 25 gouttes de rouge

Pour le orange : 8 gouttes de rouge et 15 gouttes de jaune 

Pour le jaune : 20 gouttes de jaune

Pour le vert : 8 gouttes de jaune et 5 gouttes de bleu

Pour le bleu : 15 gouttes de bleu

Pour le violet : 9 gouttes de rouge et 6 gouttes de bleu

(Pas moyen de faire une photo sans que Bastien mette les doigts dans un plat 😉

> Battre les blancs en neige (avec une pincée de sel) et ajouter dans chaque ramequin. Mélanger le plus délicatement possible tout en essayant d’uniformiser les couleurs. 

> Placer d’abord le rouge sur l’extérieur du moule : 

> Puis le orange, le jaune, le vert, le bleu et le violet : 

> Je vous conseille de répartir un peu la pâte en remuant doucement le moule en silicone par le dessous.

> Mettre au four : 30 mn (vérifier si la pointe d’un couteau ressort sèche)

Glaçage (facultatif) : vous pouvez faire un glaçage tout bête au chocolat, c’est très bon mais si vous voulez pousser jusqu’au bout le thème « arc en ciel » voici comment faire : 

> Mélanger environ 150-200 g de sucre glace avec 4 ou 5 cuillères à soupe de citron 

> Ajouter progressivement du jus de citron au sucre glace en mélangeant pour obtenir un mélange blanc lisse et épais mais assez souple pour être étalé sur les gâteaux. 

> Séparer le glaçage dans 6 ramequins et ajouter les colorants en mélangeant bien pour que la couleur soit uniforme :

 Pour le rouge (qui sera plutôt rose) : 5 gouttes de rouge

Pour le orange : 3 gouttes de rouge et 12 gouttes de jaune 

Pour le jaune : 5 gouttes de jaune

Pour le vert : 3 gouttes de jaune et 2 gouttes de bleu

Pour le bleu : 3 gouttes de bleu

Pour le violet : 4 gouttes de rouge et 2 gouttes de bleu

(sur la photo, j’ai utilisé ces quantités pour deux gâteaux et c’était un peu trop juste)

 

« Blast – Tome 3 La tête la première » de Manu Larcenet

 

Après avoir lu le tome 1 « Grasse carcasse » et le tome 2 « L’apocalypse selon Saint Jacky », j’attendais avec impatience le tome 3 et je n’ai pas été déçue!

L’enquête concernant le crime de Polza se poursuit. Les policiers continuent de lui faire raconter son histoire pour en savoir plus.

Polza raconte son passage en hôpital psychiatrique, sa fuite permanente, ses traumatismes du passé ou plus récents, son désespoir, ses rencontres dévastatrices ou plus positives.

C’est noir et fort, c’est dramatique et pourtant c’est aussi poétique. Les dessins sont toujours aussi beaux, esthétiques et sombres.

J’ai encore beaucoup aimé et si je ne mets pas de coup de cœur, c’est seulement parce que je ne suis peut-être plus aussi surprise qu’avec les 2 premiers tomes, mais cela reste un très bel album et j’ai déjà hâte de connaître la suite!

Patience!

 

                                         -21        

 1 /7        

Cette BD est ma 2ème lecture « partie du corps » de ma catégorie « Petit Bac BD » pour le  

8 ème lecture du challenge 

« Mon petit doigt m’a dit » de Agatha Christie

Ce roman d’Agatha Christie est assez différent de ceux que j’ai lus jusqu’ici, car il n’y a pas de crime ou en tout cas pas avant longtemps dans le roman.

Les personnages principaux sont Tommy et Tuppence Beresford, qui étaient détectives mais qui ont pris leur retraite. Ils rendent visite à la vieille tante de Tommy dans une maison de retraite et Tuppence fait la connaissance d’une vieille dame qui lui tient des propos étranges. Quand la tante décède et qu’ils retournent chercher ses affaires, les Beresford découvrent un petit tableau que la vieille dame rencontrée la fois précédente avait donné à la tante. Tuppence voulant s’assurer qu’elle peut garder le tableau découvre que cette dame est partie précipitamment de la maison de retraite emmenée par de la famille éloignée. Elle est d’autant plus intriguée que le tableau représente une maison qui lui dit quelque chose : elle est persuadée de l’avoir déjà vue quelque part…

Profitant d’un voyage de Tommy, elle part à l’aventure, à la recherche de la maison du tableau mais elle ne se doute pas un instant qu’elle va au devant d’un passé assez opaque…

J’ai plutôt bien aimé ce roman qui commence comme un roman « normal » et qui dévoile petit à petit plus des secrets et des mystères.

 

25 ème livre lu dans le cadre du  de George (cliquez sur le logo pour en savoir plus)

 18 ème lecture de la version 2012 du challenge 

7 ème lecture du challenge 

Cette lecture est mon livre « Partie du corps » pour la catégorie « Agatha Christie joue au Petit Bac »

Des titres et un texte! Rendez-vous du mois de novembre

 

Voici le rendez-vous menusel : il s’agit écrire un texte en intégrant tous les titres des livres chroniqués sur mon blog le mois précédant (ou le votre si vous souhaitez jouer avec moi). L’idée vient de Gwenaëlle qui a plein de jeux d’écriture à vous proposer!

Voici ma liste de titres :

Happy sex

Paroles de taulards

Meurtre en Mésopotamie

L’autre

273 amis

Le chant du coyote

Le goût du paradis

Dans la nuit brune

Calvin et Hobbes Adieu monde cruel

Canines

Il va y avoir du sport mais moi je reste tranquille

La page blanche

Marie Antoinette à fleur de peau

 

Et voici mon texte  :

« Tu sais mon petit, depuis que je suis ici pour ce meurtre en Mésopotamie, je prends les choses avec un peu de distance, je vis dans ma tête parce qu’il y a toujours un moment où on se réveille avant l’aube, dans la nuit brune -plus tout à fait noire- et où on a envie de pleurer…

La journée c’est particulier ici… Il faut raser les murs parce qu’il y en a toujours un pour montrer les canines, rouler des mécaniques, se taper sur la poitrine comme un primate pour se faire respecter, chanter le chant du coyote pour t’impressionner. Moi je les regarde, les Bob, John, Tom, Calvin et Hobbes : « Adieu monde cruel » qu’ils se disent quand ils voient l’autre, le plus fort, le plus dur, débarquer avec ses 273 amis de baston… Moi, je regarde tout ça de loin en me disant qu’il va y avoir du sport mais moi je reste tranquille.

A quoi je m’occupe? J’essaie de lutter contre la page blanche. J’écris, je plonge dans mes souvenirs, je recherche désespérément le goût du paradis… Je revois ma belle Marie Antoinette à fleur de peau et le « happy sex » qu’on se payait à l’époque…

Mon conseil, mon petit, si tu veux sortir d’ici intacte, c’est de vivre dans ta tête avec un magasin de beaux souvenirs, paroles de taulards!« 

 

Vous trouverez tous mes textes dans la rubrique « des titres et des textes »

Vive les bêtises a joué en novembre , en décembre, en février , en mars, en avril, en mai , en juillet, en août, en  septembre, en octobre,  en novembre

Véronique a joué dans les commentaires du mois de janvier, dans les commentaires du mois de février, dans les commentaires du mois de mars, dans les commentaires du mois d’avril, dans les commentaires du mois de mai, dans les commentaires du mois de juin,dans les commentaires du mois de juillet, dans les commentaires du mois d’août, dans les commentaires du mois de septembre, dans les commentaires du mois d’octobre, dans les commentaires du mois de novembre

La vérité sort de la bouche de Little Boy B

Little Boy B a 3 ans mais  je vais continuer le petit rendez-vous mensuel des petites phrases et bons mots involontaires de Bastien (si vous le souhaitez, je ne voudrai pas vous ennuyer!)

 

Sur le clavier d’ordinateur, il me montre le « ! » : « Oh maman regarde! Un « i » à l’envers! »

 

« Les abeilles vont chercher le miel et elles le mettent dans le pot.« 

 

Il dessine des « bonhommes » (tête, bras et jambes qui partent de la tête). Il dit qu’il me dessine. Je lui dis :

« Tu pourrais dessiner un collier. »

« Ben non : t’as pas de cou!« 

 

Je lui explique que je suis fatiguée parce qu’il me réveillait toutes les nuit pendant une période.

« Et ben, t’as qu’à te rendormir!«  (Ben oui, tiens, pourquoi je n’y avais pas pensé?!)

 

Je lui mets une nouvelle salopette en jean. Il est très content :

« Et ben tu sais, Roméo, dans mon livre sur l’école maternelle, il en a une, une salopette!« 

Plus tard : 

« Dans mon école, j’ai un copain, sa soeur, elle s’appelle « Salopette »!« 

« T’es sûr? Ça ne serait pas plutôt « Salomé »? »

Il réfléchit…

« Peut-être « Salomé »… Peut-être « Salopette ». »

 

Il a un trou dans sa chaussette.

« C’est pâ graaaave! » (L’expression préférée de Bastien, il est très zen!)  On va la recousir! »

 

« Papa me le prête. Pour l’instant c’est à moi et demain c’est à papa!« 

 

« Y a plus de  figues. (Il adooore les igues et les dattes)

« SI! J’en ai vu dans la cusuine!«  (à noter qu’il ne sait toujours pas prononcer « cuisine » correctement 😉

 

Dans la rue :

« J’ai entendu un bruit de Granny » (sa grand-mère, ma mère)

 « C’est quoi « un bruit de Granny »? »

« C’est des mots en anglais! » (Ma mère est anglaise et lui apprend des mots anglais 😉

 

Il gonfle ses « muscles » et nous dit tout fier : 

 « Je suis  uper  costaud! » (J’aime tellement ce mot entre « hyper » et « super » que je ne le corrige pas 😉

 

« Une ligne verticale!« 

(Grosse surprise en l’entendant dire ça! C’est pas nous qui lui avons appris ça, c’est à l’école!) « C’est quoi? »

« C’est une ligne qui commence en haut et qui descend, qui descend.« 

 

Quand on est tous les deux autour de la table, moi à l’ordi et lui à dessiner, il joue à la maîtresse et me donne des consignes. Souvent, il  me  vouvoit…Je suis tous les enfants à la fois:

« Tu mets des couleurs sur les lignes verticales. »

« Vous avez bien joué. Maintenant on va travailler. »

« Vous allez coller des bandes de papiers. »

« C’est fini! On range! »

« Tu pleures plus, Maman est partie, tu restes à l’école. »

« C’est l’heure des papas et des mamans. »

« Il faut partager avec tes copains. »

Challenge Petit Bac 2013 : mes listes!

Voici mes listes prévisionnelles pour le challenge 2013… Elles ne sont qu’indicatives, il me manquent encore quelques titres et elles changeront peut-être en cours de route mais je tenais à essayer de piocher en priorité dans ma PAL ou dans ma LAL… Et je me suis crée des listes thématiques : Roman, Agatha Christie, Jeunesse, Pré-sélection des Incorruptibles CM2-6ème et BD.


PRENOM : La ballade de LILA K (PAL)

2 : Rosa CANDIDA (PAL) (prénom féminin issu du latin)

Livre audio : La vérité sur l’affaire HARRY Québert

Agatha Christie : Les enquêtes d’HERCULE Poirot

Jeunesse : JOE millionnaire (CDI), Le fantôme de SARAH Fisher (Les Incorruptibles)

Pré-sélection des Incos : Tiens bon, TICO

BD : INES  + Les MOHAMED ou…


LIEU : Last night in TWISTED RIVER (PAL)

2 : Meutre dans une JARDIN Anglais

Livre audio : Certaines n’avaient jamais vu la MER

Agatha Christie : Mort sur le NIL

Jeunesse : les chiens de la PRESQU’ILEWATERLOO Necropolis   (Les Incorruptibles)

Pré-sélection des Incos : La fille qui dansait sur la PLAGE

BD : ESSEX COUNTY ou…


ANIMAL : L’OISEAU de mauvaise augure (PAL)

2 Nid de GUEPES

Livre audio : Un Dieu un ANIMAL

Agatha Christie : Le CHEVAL pâle 

Jeunesse : Parole de CHIEN  ou Ma mère est un GORILLE (et alors?) ou…

Pré-sélection des Incos : Tamir et le LOUP des steppes

BD : Le BAR du vieux français (oui, hors contexte, le « bar » est un poisson) ou…


OBJET : Eux sur la PHOTO (PAL)

La LETTRE qui changea le destin de Harold Fry arriva un mardi

Livre audio : Dans les BOIS éternels (= club de golf)

Agatha Christie : Les PENDULES

Jeunesse : Le bébé tombé du TRAIN  (Les Incorruptibles)

Pré-sélection des Incos : La FLECHE bleue

BD : Chute de VELO 


COULEUR : Le canapé ROUGE (PAL)

2 : La souris BLEUE (PAL)

Livre audio : Cinquante nuance de GREY

Agatha Christie : Mr BROWN

Jeunesse : Crime et JEANS slim (PAL)

Pré-sélection des Incos : La fille VERTE

BD : Les pilules BLEUES ou…


PARTIE DU CORPS  : HEART and soul (PAL)

2 : Sur ma PEAU (PAL)

Livre audio : L’homme à la LEVRE tordue

Agatha Christie : Une POIGNEE de seigle (un peu tiré par les cheveux, certes, mais je suis toujours plus indulgente dans des lignes thématiques)

Jeunesse : COEUR de vampire ou La CICATRICE (PAL)

Pré-sélection des Incos : La demoiselle sans VISAGE

BD :  Bottomless BELLY BUTTON ou  Dans la PEAU d’un jeune homo


PHENOMENE METEOROLOGIQUE : La PLUIE avant qu’elle ne tombe (PAL)

Livre audio :  Quand souffle ne VENT DU NORD 

Agatha Christie : La mort dans les NUAGES

Jeunesse :  Mon vaisseau te mènera jeudi sur un NUAGE (Les Incorruptibles)

Pré-sélection des Incos : La meilleure nuit de tous les TEMPS

BD : Shä et Salomé : Jours de PLUIE


ALIMENT / BOISSON : The ICE house (PAL)

Livre audio :  L’ECUME des jours (en cuisine moléculaire, c’est la mousse qui s’est déposée après avoir battu un liquide)

Agatha Christie : Meurtre au CHAMPAGNE

Jeunesse : Liberté, égalité, CHOCOLAT (CDI)  

Pré-sélection des Incos : Des LAURIERS pour Momo

BD : Les vacances de JESUS et Bouddha (jésus = saucisson) ou Les AMANDES vertes ou It’s not a piece of CAKE ou FRUIT basket ou…


CHIFFRE/NOMBRE : 22 Britannia Road (PAL)  

2 : ONE child (PAL)

Livre audio :  14

Agatha Christie : CINQ heure VINGT CINQ

Jeunesse : QUATRE soeurs (PAL)

Pré-sélection des Incos : Azami le coeur en DEUX

BD : Marcinelle 1956 (PAL) ou SEPT détectives ou…Les QUATRE fleuves


SENTIMENT : The simple rules of LOVE (PAL)

2 : Relative LOVE (PAL)

Livre audio :  MISERICORDE

Agatha Christie : Je ne suis pas COUPABLE

Jeunesse : Premier CHAGRIN (Les Incorruptibles)

2 : Boys don’t CRY

Pré-sélection des Incos : Encore HEUREUX qu’il ait fait beau

BD : Elle ne PLEURE pas elle chante ou…


GROS MOT : La physique des CATASTROPHES (PAL) (On dit bien : « c’est une catastrophe ambulante » et ce n’est pas très sympathique!)

2 : Un grand pas vers le BON DIEU (PAL)

Livre audio :  Je passer pour un vieux CON

Agatha Christie : L’heure ZERO

Jeunesse : The TWITS (PAL) (« Crétin » en anglais)

Pré-sélection des Incos : Le FILS DE Picasso (quand on dit « Fils de… » et qu’on s’arrête juste là, ce n’est pas en général pour dire une gentillesse, non? 

BD : Boule à ZERO T 1 Petit coeur chômeur ou PUTAIN d’usine ou…