« State of wonder » (non traduit) de Ann Pachett

   

Quand Mrs B, ma copine m’a parlé de ce livre qu’elle avait tant aimé, elle disait qu’elle avait du mal à le raconter… et me voilà, au moment d’écrire mon billet, coincée de la même manière car j’ai peur de trop réduire ce livre très riche

Marina Singh, qui travaille dans une grosse entreprise pharmaceutique, doit aller au Brésil sur les traces de son collègue et ami Anders Eckman qui a été déclaré mort et enterré dans la forêt Amazonienne. Il était allé là-bas pour voir comment avançaient les recherches du Docteur Annick Swensons auprès d’une tribu amazonienne, car elle ne donnait aucne nouvelle depuis des mois et n’était pas joignable.

Cette femme est une chercheuse qui a découvert que dans la tribu des Lakashi, les femmes peuvent avoir des bébés jusqu’à la vieillesse et ses recherches au nom de la compagnie pharmaceutique ont pour but de découvrir comment créer un médicament pour recréer cette fertilité tardive. Il se trouve qu’avant de devenir pharmacienne, Marina était étudiante en obstétrique et avait eu comme professeur, comme mentor même, le Docteur Swenson, une femme impressionnante et dure. Elle appréhende de la retrouver mais elle veut aller en Amazonie pour aider Karen la femme de Anders à faire son deuil.

Une fois en Amazonie, il y a une longue attente à Manaus auprès d’un jeune couple qui essaie de décourager Marina de retrouver le Dr Swenson, car cette dernière fait tout pour éviter d’être dérangée dans son travail qui semble entouré de mystères. Cette période commence à changer l’état d’esprit de la femme qui est coupée du reste du monde.

Elle finit par arriver dans la jungle et travaille avec l’équipe de chercheurs, découvre un monde à la fois hostile mais qui curieusement lui apporte aussi beaucoup. Coupée du monde, ayant perdu ses bagages, vivant plus comme une indigène qu’une américaine, sa vision de son monde change beaucoup

Ce roman est un roman à la fois axé sur des considérations scientifiques et humanistes vraiment intéressantes. Il y a aussi une réflexion sur l’intervention de la société « occidentale », moderne, sur des sociétés primitives. Il y a aussi toute une partie sur la maternité, et aussi sur l’influence que certaines personnes peuvent avoir sur d’autres, consciemment ou pas. Il y a aussi un aspect « aventure » car on vit vraiment dans la jungle avec l’équipe de chercheurs tout en ayant une grande partie d’introspection de la part de Marina.

J’ai beaucoup aimé ce roman aux multiples facettes que je ne veux pas trop dévoiler mais j’ai apprécié le mélange des genres…C’est plein de rebondissements, les personnages sont vraiment intéressants. Comme vous pouvez le constater j’ai aussi du mal à être claire dans mon appréciation… mais je vous le conseille si vous lisez en anglais… J’espère qu’il sera traduit un jour.

 

Ce roman est ma 2ème lecture « Lieu »  pour le   

 par Mrs B… Merci! (C’est d’ailleurs son billet  m’a donné envie)                                                                          

              -26                                         

 

Pour prolonger cette lecture, voici quelques images de Zazie qui rencontre une tribu d’Amazonie lors de l’emission « Rendez-vous en terre inconnue » à laquelle j’ai souvent pensé lorsque Marina découvre la jungle et ses habitants.

3 commentaires sur « « State of wonder » (non traduit) de Ann Pachett »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :