Où j’ai laissé mon âme : Jérôme Ferrari (lu par Pierre-François Garel)

Je vais commencer par dire que j’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai trouvé à la fois très beau et bien écrit et vraiment très fort. De plus c’est un livre audio lu par mon chouchou l’excellent Pierre-François Garel qui sait faire vivre le texte et les personnages en faisant passer des émotions qui sont toujours très subtiles sans jamais passer dans le pathos. (Mes amies se moquent gentiment  de moi avec mon côté groupie pour Pierre François Garel…mais dès qu’elles l’écoutent lire, elles sont d’accord avec moi!)
 
La difficulté, à chaque fois que je veux parler d’un livre audio, c’est que ma mémoire auditive n’est pas la même que ma mémoire visuelle alors autant je peux vous dire que j’ai vraiment été touchée et même bouleversée par ce roman à la fois historique et humain dans ses aspects les plus noirs comme dans les remises en questions sur ce que l’on veut vraiment de sa vie, je ne peux pas vous citer d’extraits mais il y a eu de nombreux passages que j’aurai sans doute recopiés si j’avais eu la version papier entre les mains.
 
Le Capitaine Degorce et le Lieutenant Andreani sont ensemble en Algérie en 1957 -officiers de l’armée française, ils sont ceux qui interrogent les prisonniers et qui torturent -psychologiquement ou physiquement. Tout change pour le Capitaine Degorce quand il rencontre Tahar un commandant de l’ANL, un homme qui malgré la captivité reste droit, sûr de lui et de la cause qu’il défend.
 
Cette rencontre fait que Degorce se remet totalement en question, lui et les actions qu’il est sensé accomplir au nom de l’armée française.
 
Il revient sur son passé -il a été prisonnier dans un camps en Allemagne en tant que résistant pendant la 2ème guerre mondiale, puis il a rencontré le Lieutenant Andreani en Indochine alors qu’ils étaient tous deux prisonniers de guerre et qu’ils ont survécu à ce cauchemar ensemble. Le contraste pour le Capitaine, entre ses précédentes expériences où il était victime de la guerre et se battait pour une cause, où il était du côté « juste », et sa situation en Algérie où il a l’impression de renier ses convictions, le coupe aussi de sa famille car il ne supporte plus qu’on l’admire alors qu’il se méprise.
 
Le roman est à deux voix : à la troisième personne, on a le point de vue du Capitaine Degorce et il y a aussi la voix du Lieutenant Andreani qui, avec du recul, de nombreuses années plus tard, reviens sur leur vie ensemble et exprime son mépris pour cet homme qu’il a pourtant admiré auparavant.
 
Je découvre Jérôme Ferrari avec ce titre et j’ai vraiment envie de le connaître mieux! Ce fut une très belle rencontre! 

Merci à   et 

 avec Valérie


Commentaires laissés à l’époque sur canalblog
Oui, un grand livre. Tu peux aussi tenter « un dieu un animal » de l’auteur. Très bon aussi.
Posté par sylire, dimanche 10 mars 2013
Ah merci pour l’info, je vais le noter car j’ai vraiment aimé le style.
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013 |
Je me suis précipitée sur ce roman après avoir adoré « Le sermon … », et ce fut un énorme coup de coeur. Ferrari a vraiment une plume envoûtante et magnifique, c’est ce qui m’a permis de poursuivre la lecture alors que le récit était parfois à la limite du soutenable. Dommage qu’il n’ait pas eu le Goncourt avec ce roman-ci !
Posté par Malika, dimanche 10 mars 2013 
j’ai aussi un coup de coeur pour le style et je suis vraiment contente d’avoir découvert l’auteur avec ce roman/ J’avais lu ici ou là que ce titre était son meilleur et tu n’es pas le seule à dire qu’il aurait mérité le Goncourt avec celui-ci (d’autant que le thème est tellement fort!)
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013 
Un très grand roman et un lecteur époustouflant. Je suis presque sûre que je n’aurais pas autant aimé ce roman en version papier.
Merci d’avoir partagé cette EC avec moi.
Posté par val-m-les-livres, dimanche 10 mars 2013 |
Pour moi aussi un grand roman : je ne pouvais pas m’empêcher d’en parler à mes collègues quand j’arrivais au boulot après l’avoir écouté et il y avait des fois où je restais quelques minutes de plus dans la voiture en arrivant pour écouter un peu plus! Je pense que j’aurai aimé en version papier mais il est évident que Pierre François Garel sait magnifiquement faire vivre ces personnages et ces situations! Moi aussi je sus très contente d’avoir partagé cette LC avec toi!
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013
Cette EC tu veux dire.
Posté par val-m-les-livres, mardi 12 mars 2013 
oui, c’est vrai je n’ai pas encore l’habitude EC !
Posté par ennapapillon, mardi 12 mars 2013 
J’avais déjà lu quelques mots plutôt flatteurs sur ce titre et en plus il traite de la guerre d’Algérie ce qui attise d’autant plus mon intérêt. Et ton billet si convaincant achève de me décider. Je le lirai assurément !
Posté par Aaliz, dimanche 10 mars 2013
Bienvenue ici! (par curiosité, je me demande comment tu es arrivée ici
J’ai vraiment eu un coup de coeur pour le style, pour le sujet-vraiment fort- et des personnages intenses! Je te le recommande vraiment (et merci pour le compliment, c’est agréable de ce dire que j’ai été convaincante quand j’ai eu un coup de coeur
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013 
J’ai trouvé ton blog grâce à Hellocoton, ce site est vraiment pratique car c’est vraiment difficile de trouver des blogs ayant des goûts littéraires en commun ( sauf si on aime la Bit-Lit mais ça n’est pas mon cas ^^ ).
Donc voilà tu as une abonnée de plus !
Posté par Aaliz, lundi 11 mars 2013 
Ca me fait plaisir que le hasard de Hellocoton t’a fait arriver jusqu’ici (et moi non plus je ne suis pas trop fan de bit-lit
Posté par ennapapillon, lundi 11 mars 2013 
Tu me donnes envie. Est-ce à toi? Tu m’as fait découvrir JF Garel… alors j’ai envie de me laisser tenter par J Ferrari
Posté par MrsB-loves-books, dimanche 10 mars 2013
C’est un très beau roman, très fort et bien écrit ,comme tu as aimé Laurent Gaudé, je pense qu’il pourrait te plaire! Il est à moi (pour l’instant c’est notre collègue Marianne qui l’a) et je ne sais plus si on en avait parlé mais j’avais déjà prévu de te le passer après (mais peut-être à Vive les bêtises avant si elle peut l’écouter pendant qu’on est en Angleterre
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013
rhaaaa je le veux !!!!
Posté par liliba, dimanche 10 mars 2013
Après Mrs B et Vive les bêtises à qui je vais le passer en direct, tu es la prochaine sur la liste pour le voyage!!
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013
Trop bien, je le copie et je le renvoie aussi sec ! Merci !
Posté par liliba, dimanche 10 mars 2013 |
Dès que je peux je te l’envoie!
Posté par ennapapillon, dimanche 10 mars 2013
Ravie de lire enfin ta critique ! Je le note bien sûr
Bonne journée
Posté par laure, lundi 11 mars 2013
Un coup de coeur que je ne peux que te recommander
Posté par ennapapillon, lundi 11 mars 2013 
L’avis de Valérie a déjà titillé ma curiosité. Une bonne occasion pour moi de faire connaissance avec cet auteur.
Posté par Géraldine, mardi 12 mars 2013 
Un auteur qui m’a vraiment plu!
Posté par ennapapillon, mardi 12 mars 2013

9 commentaires sur « Où j’ai laissé mon âme : Jérôme Ferrari (lu par Pierre-François Garel) »

  1. Je me suis précipitée sur ce roman après avoir adoré « Le sermon … », et ce fut un énorme coup de coeur. Ferrari a vraiment une plume envoûtante et magnifique, c’est ce qui m’a permis de poursuivre la lecture alors que le récit était parfois à la limite du soutenable. Dommage qu’il n’ait pas eu le Goncourt avec ce roman-ci !

    J'aime

  2. J’avais déjà lu quelques mots plutôt flatteurs sur ce titre et en plus il traite de la guerre d’Algérie ce qui attise d’autant plus mon intérêt. Et ton billet si convaincant achève de me décider. Je le lirai assurément !

    J'aime

  3. Tu me donnes envie. Est-ce à toi? Tu m’as fait découvrir JF Garel… alors j’ai envie de me laisser tenter par J Ferrari

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :